SPA CLASSIC 2019 : UN GRAND CRU.

 

 

SPA CLASSIC 2019 – Un plateau exceptionnel -Photo : Julien HERGAULT

 

 

Grâce à ses structures bien huilées et un canevas d’épreuves qui plait, le SPA CLASSIC depuis sa création en 2011 reste un best-seller parmi les grands Rendez Vous de courses historiques organisées par PETER AUTO.

Se sentir en héros l’espace de trois jours sur un site aussi mythique que le circuit Ardennais, qui bientôt va entamer son deuxième centenaire, reste pour la majorité des concurrents  habitués d’épreuves classiques un must.

Et justement pour ce retour dans le passé qu’est le SPA CLASSIC, le public a une nouvelle fois répondu présent  puisque pas moins de 20.000 spectateurs enthousiastes ont pu admirer durant trois jours de véritables pièces d’orfèvreries mécaniques sorties pour l’occasion de leur état muséal et venir se replonger dans un passé qui pour certaines est déjà très lointain.

Pour cette 9ème édition de SPA CLASSIC, le public ne s’y est à nouveau pas trompé en venant admirer le spectacle non-stop qu’ont offert les 339 voitures réparties sur les 8 plateaux présents malgré une météo parfois typiquement Ardennaise.

Selon l’organisateur, plus de 20.000 spectateurs ont assisté aux 12 épreuves programmées tout au long du week-end, dont une de nuit le samedi soir.

 


SPA-CLASSIC-2019-PORSCHE-996-GT3-Freisinger-victorieuse-ici-même-à-Spa-en-2003-©-Manfred-GIET-

24 HEURES DE SPA DANS LE RETRO

 

Si dans le même registre, le ‘’LE MANS CLASSIC’’ reste certainement l’épreuve majeure des épreuves classiques en retraçant l’histoire des 24 HEURES, le SPA CLASSIC garde comme fer de lance le retour dans le passé de son fleuron qu’étaient les 24 HEURES de SPA pour voitures de Tourisme.

En effet, Spa-Francorchamps sans ses fameuses ‘’24 HEURES’’ serait comme la Belgique sans ses frites et ses bières!

Voir en effet tourner les voitures de l’ère du ‘’Tourisme’’ situé entre 1966 et 1984 dans leur configuration d’origine, même sur un tracé qui a fortement évolué depuis, a remis du baume au cœur à tous les nostalgiques de cette grande époque.

Et pour faire de cette période un vrai ‘’revival’’, PETER AUTO avait intelligemment programmé dans son plateau créé en 2013 et intitulé HERITAGE TOURING CUP (HTC) une épreuve diurne et une nocturne contre généralement une seule lors des autres meetings.

En cinq années d’existence, le nombre de voitures inscrites à ce plateau a quasiment doublé en passant de 27 à 51, ce qui est tout à fait significatif concernant l’engouement et le niveau de préparation mécanique afin de redonner jeunesse à ces ancêtres sortis de la naphtaline.

Pour preuve, par rapport à la première édition en 2013, le temps de la pole-position a chuté de… cinq secondes alors que dans le même temps, la fiabilité est passée de 39 % de voitures à l’arrivée contre 72 % actuellement !

Quant à la diversité des marques et modèles, celle-ci s’est également élargie considérablement pour passer entretemps à six constructeurs et dix modèles différents et dans un futur proche, avec le retour d’une JAGUAR XJS ex-Tom WALKINSHAW, le nombre de marques inscrites pour ce plateau, passera à sept !

 


SPA-CLASSIC-2019-Deux générations de Porsche en CER-1, une 917 devant une 911-©-Manfred-GIET

SPECTACLE CONTINU…

 

Outre ce passage en revue des belles heures de la compétition endurance ‘’Tourisme’’, les autres épreuves inscrites au programme n’étaient pas en reste.

A commencer par le traditionnel CLASSIC ENDURANCE RACING (CER 1 & 2) pour les voitures de type ‘’Protos’’ et GT, des périodes allant des années 60’ à 80’ et réparties en deux épreuves distinctes et souvent sujettes à des courses à rebondissements.

Parmi les autres épreuves qui d’année en année, ne cessent d’accrocher les regards, citons le GROUPE C RACING donnant libre cours à des bolides d’exception ayant marqué de leur empreinte les années d’endurance 1980-1990.

Rayon temps fort pour voitures sports et GT de la période 1950 à 1965, le plateau SIXTIES’ ENDURANCE continue à s’inscrire dans la lignée des voitures ayant marqué l’histoire du Championnat du Monde de l’époque et avec toujours la présence de quelques véritables icônes parmi les marques engagées  pour le plus grand bonheur des spectateurs n’hésitant pas de braver fraîcheur et intempéries nocturnes pour voir s’ébattre quelques 80 voitures sur la durée de deux heures, animées par la lutte intestine de deux SHELBY COBRA séparées d’à peine 30 secondes à l’arrivée !

 


SPA-CLASSIC-2019-La fabuleuse et rare Alfa-Romeo Giulia-TZ de Clément, devant une autre Alfa Giulia TZ de Wanty Van de Wauwer en GREATESTS TROPHY  ©-Manfred-GIET

 

Considéré comme l’un des plus beaux plateau de GT qu’il soit donné de (re)voir en circuit actuellement, THE GREATEST’S TROPHY, n’a pas failli à sa réputation dans sa deuxième édition, après avoir  pris le relai du TROFEO NASTRO  ROSSO et où l’on a pu admirer entre autre la superbe ALFA ROMEO TZ2 du Français Jean CLEMENT, dont le châssis portant le N° AR10511 750109, n’a été construit qu’à seulement douze exemplaires.

Autre régal pour la vue et l’ouïe, les bolides du ENDURANCE RACING LEGENDS, inscrits jusqu’à présent à Spa-Francorchamps dans la rubrique ‘’démonstration’’ et qui au rayon des voitures les plus modernes inscrites au programme de SPA CLASSIC, s’affrontaient pour la première fois en compétition.

Avec 28 voitures inscrites, parmi lesquelles la plus récente était une FERRARI 458 GTE de 2011, cette catégorie devrait continuer d’évoluer en attirant de nouveaux adeptes dans le futur.

Enfin soulignons encore le  2.0 L/CUP, seule série mono-marque avec des PORSCHE 911, datant d’avant 1966 et qui a valu par des luttes serrées à tous les échelons au bout d’une épreuve longue d’1H30.

En bref, ce fut un superbe week-end plein et intense qui a satisfait tous les goûts d’épreuves classiques.

Fort du succès de cette 9ème édition de SPA CLASSIC  gageons que l’équipe de PETER AUTO élabore déjà le prochain rendez-vous au printemps 2020, lequel fêtera son 10ème anniversaire, pour lui donner à cette occasion encore plus de lustre.

 

 Manfred  GIET

Photos : Publiracing Agency

 

LES CLASSEMENTS

 

SPA-CLASSICI-2019-Kirkaldy-le-vainqueur-en-2.0L-Cup-sur-une-Porsche-911- ©-Manfred-GIET

 

2.0L/CUP

1.KIRKALDY (GB) PORSCHE  911  28 tours en 1 h31’53

2.SUMPETR-JORDAN (GB) PORSCHE 911, à 46’’

3.D.PERFETTI-E.PERFETTI (Sui-Ita) PORSCHE 911, à 1’25’’

4.COOK-STANLEY (GB) PORSCHE 911, à 1’46’’

5.M.HALUSA-L.HALUSA (Aut) PORSCHE 911, à 2’04’’

 

SPA-CLASSIC-2019-La-Porsche-904-GTS-de-Fatemi-vainqueur-en-Greatests-Trophy- ©-Manfred-GIET-

THE GREATEST’S TROPHY

COURSE 1 

1.FATEMI (All) Porsche 904 GTS  11 Tours, en 35‘48.949

2.HALUSA-HALUSA (Aut) Jaguar Type E, à 0’09’’

3.GAYE (Bel) Ferrari 275 GTB/C, à 28’’

4.MUELDER (All) Bizzarrini 5300 GT, à 1’11’’

5.ROCHER (Fr) Porsche 906 Carrera, à 1’15’’

 

SPA-CLASSIC-2019-FATEMI-Porsche-904-GTS-vainqueur-en-Greatests-Trophy-©-Manfred-GIET

COURSE 2 

1.FATEMI (All) Porsche 904 GTS 12 tours, en 38 ’06’581

2.BOURIEZ (Fr)Bizzarrini 5300 GT, à 7’’443

3.ROCHER (Fr) Porsche 906 carrera, à 43’’332

4.VÖGELE (Sui) Alfa Romeo Giulia TZ, à 53’’563

5.P.VÖGELE (Sui) Porsche RSK 718, à 1’11’’935

 

SPA CLASSIC 2019 – SHELBY COBRA de 1964-© Manfred GIET_

 

 SIXTIES’ ENDURANCE

1.de LATRE du BOUSQUEAU-VAN RIET (Bel) Shelby Cobra 289 34 tours, en 2’01’34’’

2.FIMENICH-MOSER (Sui) Shelby Cobra 289, à 27’’259

3.MINSCHAW (GB) Jaguar Type E, à 1’33’’ 030

4.MAHE-SCEMAMA (Fr-Sui) Shelby Cobra Daytona, à 1’58’’556

5.FATEMI (All) Porsche 904 GTS, à 2’01’’823

 


SPA-CLASSIC-2019-ERLICH-BMW-3.0-CSL-vainqueur-en-HTC-Course-1-©-Manfred-GIET-.

HERITAGE TOURING CUP

 

 COURSE 1

1.ERLICH (Sui) BMW 3.0 CSL 17 tours, en 1’01’18’’

2.MESTDAGH-D’IETEREN (Bel) BMW 3.0 CS, à 1’46’’

3.TRABER (Sui) BMW 3.0 CSL, à 2’’27’’

4.RITTWAGER-HANCOCK (All-GB)BMW 635 CSi, à 2’54’’

5.WUNDERLICH-PRALLER (All) BMW 635 CSi, à 2’57’’

 


SPA-CLASSIC-2019-Traber-BMW-3.0-CSL-vainqueur-en-HTC-course-2-©-Manfred-GIET.

Course 2

1.TRABER(Sui) BMW 3.0 CSL 21 tours, en 1’00’44’’

2.GUENAT(Sui) Ford Capri 3100 RS, à 19’’

3.WALKER-GRIFFITHS (GB) Ford Capri 2600 RS, à 1’10’’

4.GRIFNEE (Bel) Ford Escort 1600 RS, à 1’22’’

5.FIRMENICH-MOSER (Sui) BMW 3.0 CSL, à 2’36

 

GROUPE C

 


SPA-CLASSIC-2019-Wrigley-vainqueur-des-deux-manches-en-Groupe-C-sur-Spice-SE-89-C-©-Manfred-GIET

 COURSE 1 

1.WRIGLEY (GB) Spice SE 89C 15 tours, en 45’14’’

2.SINCLAIR (GB) Spice 90c, à 7’’435

3.MEINS (GB) Jaguar XJR 8, à 8’’09

4.MARIS (Fr) Peugeot 905 EV 1B, à 8’’41

5.VERCOUTERE-KELLENERS (Fr-All) Porsche 962 C, à 1 tour

 

COURSE 2 

 

1.WRIGLEY (GB) Spice SE 89C 18 tours en 45’05

2.MEINS (GB) Jaguar XJR 8, à 24’’8

3.SINCLAIR (GB) Spice 90c, à 41’’4

4.VERCOUTERE-KELLENERS (Fr-All) Porsche 962 CD, à 1’25’’5

5.DOZIN (Bel) Spice SE 88c, à 1 tour

 

ENDURANCE RACING LEGENDS

 

SPA-CLASSIC-2019-Cottingham-vainqueur-des-deux-manches-en-Endurance-Racing-Legends-sur-une-Dallara-SP1-©-Manfred-GIET-

COURSE 1 

 

1.COTTINGHAM (GB) Dallara SP1 13 tours en 30’13’’654

2.DITTING (All) Aston Martin DBR 9, à 1’’15

3.MOREL (Fr) Chrysler Viper GTS/R, à 2’08

4.GALANT (Fr) Panoz GTR1, à 2’09

5.ROSCHMANN (All) Aston Martin DBR9, à 1 tour

 

 COURSE 2 

 1.COTTINGHAM (GB) Dallara SP1 13 tours en 30’08’476

2.DITTING (All) Aston Martin DBR 9, à 1’47

3.MOULIN (Fr) Saleen S7-R, à 1’53

4.ROSCHMANN (All) Aston Martin DBR9, à 2’05

5.GIRADO (Sui) Ferrari 550 GTS Prodrive, à 2’28

 


SPA-CLASSIC-2019-La-Lola-T70-de-Hart-victorieux-en-CER-1-©-Manfred-GIET

CER 1

1.HART (NL) Lola T710 23 tours en 1 h00’53’’

2.DEVIS/O’CONNELL (B-GB) Mc Laren M8C, à 17’’4

3.FURIANI (All) Chevron B19, à 20’’03

4.VAN RIET (Bel) Lola T70, à 44’’08

5.GOMES/CLARIDGE (Por-GB) Lola T 212, à 49’’4

 


SPA-CLASSIC-2019-La-Lola-T600-de-Scemama-vainqueur-en-CER-2-Y-Manfred-GIET

 

CER 2

 

1.SCEMAMA (Sui)Lola T600 19 tours en 54’17’816

2.MOREL (Fr) TOJ SC 206, à 24’’9

3.LANCKSWEERT-VAN RIET (Bel) Ferrari 512 BBLM, à 31’’9

4.FATEMI (All) Porsche 935/5, à 32’’3

5.PEETERS (Bel) Chevron B23, à 36’’4

 

 

 

Auto Historique SPA CLASSIC

About Author

gilles