MCLAREN ET ALONSO À INDIANAPOLIS, CE NE FUT QU’UNE SUITE D’ERREURS GROSSIÈRES…

 

 

 

Derrière les paillettes de l’équipe McLaren à Indianapolis, il y avait un amateurisme crasse.
D’erreurs grossières en faux-problèmes, les « oranges » se sont auto-éliminés.
Les témoignages sont consternants.

 

INDYCAR 2019 – La McLAREN de FERNANDO ALONSO —

 

Désolé, on va encore vous parler de Fernando Alonso et de son élimination des 500 Miles d’Indianapolis.

Ce week-end, le Français Simon Pagenaud a décroché la pole de ces mêmes 500 Miles d’Indianapolis. Un autre Français, Sacha Fenestraz s’est offert un triplé en Japan F3. Enfin, le double-amputé Billy Monger a remporté le Grand Prix de Pau F3

Néanmoins, l’actualité du dimanche, c’était essentiellement la non-qualification de Fernando Alonso pour l’Indy 500.

McLaren avait fait un ‘story-telling’ d’enfer. C’était écrit…  ‘Nando devait arriver, tel le messie et remporter les 500 Miles d’Indianapolis!

Déjà titré en F1 et aux 24 heures du Mans, l’Espagnol aurait décroché cette « triple crown » que seul le regretté Graham Hill avait pu obtenir. et sur laquelle, Jack Brabham, Mario Andretti, Emerson Fittipaldi et Jacques Villeneuve se sont cassés les dents…

Sauf qu’au lieu d’être le Graham Hill de 1966, qui imposait sa Lola à « Indy », l’Espagnol fut le Graham Hill … de 1963, non-qualifié avec sa « roller-skate »!

Et ça, c’est un cataclysme. Un cauchemar pour le service marketing de McLaren. Les fans étaient estomaqués. L’histoire semblait déjà écrite!

Cette non-qualification, c’était Knysna (1) avec Fernando Alonso et Zack Brown dans le rôle de Karim Benzema et Franck Ribery. L’équipe McLaren n’est pas sortie du bus…

Non pas parce qu’ils faisaient grève, mais parce qu’ils n’ont pas trouvé comment ouvrir les portes !

Zak Brown s’est confié à l’agence AP. Le patron de McLaren a décidé de créer une structure « Indianapolis » à l’automne 2018. Néanmoins, il a tenu à préparer la saison 2019 de F1 d’abord. Au printemps 2019, il se réveillait enfin et commençait à recruter une équipe.

 

INDY 500 2019 Elimination pour McLAREN et FERNANDO ALONSO le 19 mai

 

Bob Fernley (ex-Force India) et Gil de Ferran (ex-Honda F1, ex-Dragon Racing et surtout, ancien vainqueur d’Indianapolis) furent les principaux cadres.

Pour la partie logistique, il s’appuyait sur la structure du Team Britannique Carlin. A cet instant-là, Carlin n’avait qu’un pilote et demi en Indycar (Max Chilton à temps plein et Charlie Kimball sur quelques courses.) Elle pouvait donc gérer la préparation de la McLaren.

L’équipe McLaren demanda alors à Carlin de commander deux Dallara/Chevrolet. La première fut expédiée chez McLaren pour une présentation publique. La seconde devait être amenée au Texas Speedway, où Fernando Alonso devait faire un shake-down, le 23 avril.

Une fois la présentation finie au siége à Woking, l’équipe McLaren s’envola pour le Texas. Stupeur et première contrariété sur place car la monoplace, peinte par Carlin, n’était pas du bon orange !

Une fois le test terminé, la voiture du donc être repeinte avec le bon pantone.

Sauf qu’entre temps, Carlin a recruté le jeune Mexicain Pato O’Ward. Désormais, l’équipe de Trevor Carlin avait deux pilotes à chaque manches d’Indycar et à Indianapolis, ils se seraient trois.

Avec la voiture d’Alonso, l’équipe était en surcharge. Du coup, faute de camion de transport, la voiture du test au Texas traînait dans un coin avec le mauvais orange…

La voiture de la présentation partie pour Indianapolis, pour le premier essai. Nouveau gag car elle n’avait pas de volant. Zak Brown lui-même du en emprunter un à Cosworth, le mettre dans sa valise et filer avec à Indianapolis.

Puis ce fut la semaine de qualification. Alonso avait des problèmes de coupures de moteur, suite à un faisceau électrique mal monté. Un mécano, désigné responsable fut viré… Mais le problème subsista!

Les autres équipes se moquaient de McLaren, ce soi-disant top-team qui n’avait qu’un seul châssis (alors que même la petite et modeste Juncos en possédait deux.)

 

INDYCAR 2019 INDY 500 Essas mercredi 15 mai la sortie de FERNANDO ALONSO

 

Lorsque l’Espagnol tapa le mur le mercredi, la voiture du Texas était enfin repeinte et il put sortir avec… Mais à cause d’erreurs de conversion entre le système métrique et le système US, cette Dallara était inconduisible…

En prime, l’Espagnol fut victime d’une crevaison lente, car les capteurs n’étaient pas bons non plus!!!

Le jour J, samedi jour après la session des qualifications loupée, et eu égard à la notoriété de Fernando, Andretti a fourni ses réglages.

Seulement, il pleut le dimanche matin et la séance de roulage fut annulée…

 

INDYCAR 2019 – INDY 500 – FERNANDO ALONSO

 

Du coup, le malheureux Fernando Alonso, s’élança avec des réglages inconnus! A posteriori, les mécanos se rendirent compte que la boite de vitesse était sur le mauvais ratio.

Fernley fut alors viré dans la foulée…

Et, Alonso quitta Indianapolis dans une ‘golfette’ conduite par un mécano, sous les rires du Paddock!!!

Triste spectacle que ne méritait franchement pas ‘Nando’

Quant à savoir si on le reverra sur l’ovale un jour? …

Il est beaucoup trop tôt pour y songer mais une certitude … le staff McLaren, a totalement failli et sombré dans le ridicule…

 

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : FERNANDO ALONSO

 

(1) Signalons que pour les Sud-Africains, Knysna évoque plutôt une course de cote, sponsorisée par Jaguar.

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE