L’ANCIEN TRIPLE CHAMPION DU MONDE DE FORMULE 1, L’AUTRICHIEN NIKI LAUDA EST MORT.

 

 

 

La Famille de l’ancien triple Champion du Monde de Formule 1 sacré en 1975-1977 et 1984, l’annonce ce mardi 21 mai dans un communiqué diffusé aux Médias 

« C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons que notre cher Niki s’est éteint paisiblement, entouré de ses proches, ce lundi. »

Né le 22 février 1949 à Vienne en Autriche, Niki venait de fêter cette année ses 70 ans.

 

F1-NIKI-LAUDA-Photo-Bernard-BAKALIAN

 

LA MORT D’UN HÉROS… D’UNE LÉGENDE

 

Titré pour la première fois en 1975 avec la Scuderia Ferrari, l’immense Champion Autrichien qui visait la reconduction de son titre l’année suivante avait échappé à la mort, lors du très grave accident survenu le dimanche 1er août  1976, à l’occasion du Grand Prix d’Allemagne, qui se disputait sur le Nürburgring.

Dans le virage de Bergwerk, il perd le contrôle de sa Ferrari qui tape les rails et rebondit en pleine piste en feu. Prisonnier dans sa Ferrari en flammes, il avait été secouru par ses amis pilotes (Arturo Merzario-Guy Edwards-Brett Lunger et Harald Ertl) qui s’étaient immédiatement arrêtés pour tenter de lui porter secours.

Trés grièvement brûlé au visage, les médecins de l’Hôpital d’Adenau se montrent très inquiets pour ses poumons sérieusement touchés car il a inhalé des vapeurs d’essence.  Devant la gravité de son état, sa famille lui fait administrer au cours de la nuit les derniers sacrements!

… Incroyablement six semaines plus tard, le vendredi 10 septembre, le voila de retour dans le paddock du Grad Prix d’Italie à Monza, où il s’installe dans le baquet de sa Ferrari !

GP remporté parle Suédois Ronnie Peterson devant Clay Regazzoni et Jacques Laffite et qu’il termine à la quatrième place.

Toujours en lutte face au Britannique James Hunt pour conserver sa couronne mondiale, il ne renonce qu’à la dernière course au GP du Japon, le 24 octobre ! 

Alors qu’il occupe toujours la tète du classement provisoire du Championnat et avec trois points d’avance sur son rival Britannique, Niki Lauda choisit et décide pourtant d’abandonner, aprés deux tours seulement, jugeant les conditions climatiques épouvantables, des trombes d’eau s’abattant sur le circuit du Mont Fuji !

Laissant ainsi le titre à James Hunt qui se classe finalement troisième derrière la Lotus de l’américain Mario Andretti et la Tyrrell du Français Patrick Depailler. Hunt, le pilote McLaren étant sacré avec.. UN petit point d’avance sur Lauda, avec 69 points contre 68 !

L’année suivante, en 1977, Niki Lauda décrochera son deuxième titre de Champion du Monde, toujours au volant d’une Ferrari. L’emportant avec 72 points face au sud-africain Jody Scheckter, son dauphin second avec 55 points  et Mario Andretti, 47.

Après avoir décidé de se retirer des circuits en 1979, s’abstenant de piloter en 1980 et 1981, il réapparaît au volant chez McLaren en 1982 et il récoltera encore une troisième couronne en fin de saison, le dimanche 21 octobre 1984, sur le circuit d’Estoril au Portugal!

Etant sacré avec un demi-point d’avance sur son équipier, le Français Alain Prost, Niki totalisant 72 points contre 71,5 au Français et ce à la suite du classement du GP de Monaco, stoppé par le directeur de course Jacky Ickx et ce avant que 75% de la distance ait été couverte, d’ou l’attribution de la moitié des points de l’époque, 9 pour une victoire, donc ce dimanche 3 juin, Alain Prost, n’en avait reçu que 4,5 !

A la fin de la saison 1985, l’Autrichien raccrochait définitivement, après avoir signé 24 pole positions et 25 victoires en 180 Grands Prix et conquis trois titres de Champion du Monde.

Il était toujours resté très proche du milieu de la F1 et de ses GP et ces dernières années, il était réapparu à partir de 2012, comme président non exécutif de l’écurie Mercedes AMG.
Mais son état de santé s’était dégradé au cours de l’été 2018, alors qu’il séjournait dans sa propriété d’Ibiza aux Baléares. Transporté d’urgence à Vienne, il avait subi une transplantation pulmonaire et n’était plus réapparu sur les circuits depuis.
Niki  avait été à nouveau hospitalisé au début de cette année 2019 et d’inquiétantes rumeurs sur sa santé, circulaient en Autriche ces derniers jours. 
Lauda ‘la légende’ nous a donc quitté hier lundi 20 Mai 2019.
L’ayant fréquenté sur les circuits des années durant, je garderai de lui l’image d’un homme secret, réservé mais essentiellement celle d’un homme de grande classe, un GENTLEMAN.
Un SEIGNEUR, un MONUMENT… une CATHÉDRALE du sport automobile mondial, nous a quitté
RIP  NIKI

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard BAKALIAN et Manfred GIET*

F1-NIKI-LAUDA-Photo-Bernard-BAKALIAN

 

Niki-LAUDA-Ferrari-312T2-1976, l’année où il -fut victime d’un-terrible-accident-©-Manfred-GIET

 


F1-NIKI-LAUDA-Photo-Bernard-BAKALIAN

 


F1-NIKI-LAUDA-Photo-Bernard-BAKALIAN

 

F1-NIKI-LAUDA-et-ALAIN-PROST-Photo-Bernard-BAKALIAN-

 


F1-NIKI-LAUDA-et-ALAIN-PROST-La chasse au titre mondial à Estoril ce 21 octobre 1984 -Photo-Bernard-BAKALIAN-

 

About Author

gilles