L’ANALYSE DE L’ÉCHEC DE MC LAREN ET DE FERNANDO ALONSO À INDIANAPOLIS.

 

 

 

Lorsque l’équipe McLaren a annoncé sa seconde participation aux 500 Miles d’Indianapolis et toujours avec Fernando Alonso, il semblait logique que le patron, l’américain Zak Brown, créerait cette fois-çi sa propre équipe après avoir utilisé en 2017, les services de l’une des plus expérimentées équipes du Championnat Indycar et de son épreuve-phare, les très réputées et prestigieuses 500 Miles d’Indianapolis, la structure de Michael Andretti.

Mais cette année, il y avait un sérieux obstacle, un réel problème comparé à 2017…

En effet, le Team Andretti utilise des moteurs de la marque Honda et du coup eu égard au contrat que possède depuis Fernando Alonso, avec son concurrent direct, l’autre firme Japonaise Toyota, pour laquelle il roule en Championnat du Monde d’Endurance WEC depuis le début de la saison 2018, cette année donc, le ‘deal’ et l’opération devenaient impossibles à recommencer et ce pour des raisons évidentes de bon sens et de réalité commerciale !

 

INDYCAR 2019 – 1ers essais le 24 avril – La McLAREN de FERNANDO ALONSO

 

Du coup, il fallait soit monté sa propre structure à 100%, soit dénicher un autre partenaire habitué de la discipline qu’est l’Indycar et n’utilisant pas le bloc Honda. Mais le Chevy de Chevrolet ! .McLaren porta son dévolu sur Harding. Or, l’équipe fut reprise par George Michael Steinbrenner IV.

McLaren du finalement acheter deux Dallara/Chevrolet. Curieusement, toute la logistique et la préparation de la Dallara prévue pour l’ancien double Champion du Monde de Formule 1 et plus récemment victorieux l’an dernier des non moins célèbres 24 Heures du Mans, a été confiée en partenariat, à la structure Britannique Carlin de Trevor Carlin !

Certes une équipe renommée et victorieuse dans bien des disciplines en Europe et à travers le monde  mais essentiellement dans des catégories bien moins prestigieuses que ne l’est l’Indycar et surtout l’Indy 500… F2, F3, F4, World Series Renault !

Carlin en outre, bien loin de posséder l’expérience des ‘géants‘ que sont outre-atlantique, des écuries comme Andretti, Carpenter, Dale Coyne, le Chip Ganassi, ou bien encore Roger Penske…  .

 

INDYCAR 2019 – 1ers essais le 24 avril – La McLAREN de FERNANDO ALONSO —

 

Et comme le rappelle nos Confrères US, la première véritable question de cet échec du partenariat avec Carlin qui se pose maintenant après l’échec de l’outrageante non qualification de Fernando Alonso à l’Indy 500  2019, reste d’abord prioritairement… comment est-il possible que McLaren ait associé son propre nom de renommée internationale, avec une équipe aussi inexpérimenté que ne l’était Carlin pour cette seconde campagne à Indianapolis ?

Visiblement, le critère de choix de Carlin –et des cadres de la structure ‘Indy’ de McLaren- fut le fait d’avoir travaillé en Europe.

 

INDY 500 – FERNANDO ALONSO SUR LE BRICKYARD d’INDY

 

De plus, le ‘cow boy’ Zak Brown, depuis qu’il a été enrôlé comme patron de l’équipe de Woking, n’a jamais fait des étincelles sportivement parlant et brillé pour ses compétences et ses choix. C’st la raison pour laquelle, l’improvisation avec laquelle il a monté le programme d’Indianapolis 2019 n’a fait que confirmer ses propres carences.

 

INDY 500 2019 Élimination pour McLAREN et FERNANDO ALONSO le 19 mai 2019

 

Un choix que n’aurait assurément surement pas fait Ron Dennis, l’homme qui a fait briller McLaren des années durant avec à la clé une sacrée collection de titres mondiaux en F1 et qui ne se serait certainement pas associé à Carlin, cette structure aussi réputée soit-t’elle, ne possédant pas du tout l’expérience indispensable des 500 Miles…

Autre point qui interpelle… Comment est-il possible qu’un pilote aussi expérimenté que l’est Fernando Alonso, qui vise la triple couronne (F1, 24 Heures du Mans, 500 Miles à Indy), ait pu accepté une telle situation ?

Comment a-t-on pu le laisser s’occuper de sa structure d’Eurocup co-gérée avec Drivex (dont le meilleur pilote, Callan O’Keefe est 13e du classement avec 6 points) au lieu de se préparer sérieusement pour Indianapolis ?

 

INDYCAR 2019 – 1ers essais le 24 avril – FERNANDO ALONSO et GILLES DE FERRAN

 

Le Champion Espagnol et ses conseils, ont-ils aussi également surestimé les compétences de l’équipe Carlin et du staff technique retenus pour assurer la logistique de l’engagement de sa monoplace. Le tout supervisé par l’ancien Champion le franco brésilien, Gil de Ferran.

Pour preuve, outre la non-qualification de la voiture d’Alonso, sur les quatre monoplaces alignées par Carlin… une seule, celle de Charlie Kimball est parvenue à se qualifier !

Enfin, il faut bien reconnaître que son accident survenu le mercredi 15 mai, a bouleversé tout le programme…

 

INDYCAR 2019 INDY 500 Essais mercredi 15 mai la sortie de FERNANDO ALONSO

 

Taper à Indianapolis n’est jamais une situation agréable pour le pilote et son Team et peut laisser des traces… car pas évident de se remettre en piste et de mettre GAZ à fond sur l’Ovale. Au lieu d’aller de plus en plus vite, Alonso végétait.

Visiblement, la sortie a bien laissé des traces car Fernando Alonso s’est montré d’une lenteur impensable samedi lors des qualifications, incapable d’accéder au Top 30 !

 

INDYCAR 2019 INDY 500 – FERNANDO ALONSO s’élance pour les qualifications

 

Ensuite, dimanche cela fut encore pire, l’Espagnol ‘sautant’ de la 33ème et dernière place qualificative pour hériter de la pire, la 34ème synonyme de non qualifié !

Battu et devancé par le tout jeune Kyle Kayser, accidenté comme lui en milieu de semaine, un ‘gamin’ à Indy sans aucune expérience, simple champion de l’Indylight – équivalent de la F3 en Europe – en 2017 et qui pilotait pour la plus petite équipe, la modeste écurie Juncos, qui n’a de surcroît, toujours de sponsor pour les 500 Miles de dimanche !

 

INDYCAR 2019 INDY 500 – FERNANDO ALONSO—-

 

Une véritable humiliation pour les dirigeants de McLaren qui portent à 100% la responsabilité de cet échec, de ce véritable camouflet, de cette catastrophe pour l’image de Fernando Alonso !

Un immense coup de tonnerre dans sa carriére!

Reviendra-t-il à Indy ?

Pas si sur car des l’annonce de sa non qualification, les habitués de la discipline auraient applaudis…  certains faisant même sauter des bouchons de champagne!!!

Pour notre part,nous trouvons la situation triste pour le natif d’Oviedo, qui ne méritait pas un tel résultat…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  INDYCAR 

INDYCAR 2019 -INDY 500-Fernando ALONSO ne reprendra pas la piste en ce mois de mai 2019

 

Evenements Indycar Monoplaces

About Author

gilles