LE CHAMPIONNAT DU MONDE D’ENDURANCE MOTO EN 2022 POUR FÊTER LE RETOUR DES 2 ROUES SUR LE CIRCUIT DE SPA-FRANCORCHAMPS.

 

 

 

 

Comme nous l’avions annoncé il y a un mois quasiment après 20 ans d’absence, les deux roues replanteront leur chapiteau au pied de l’Eau Rouge à Spa-Francorchamps et ce à partir de 2022.

Si la moto de haut niveau avait déserté le circuit Ardennais depuis 2003, en faisant tomber le rideau, après l’épreuve d’endurance des 24 Heures de LIÈGE motocyclistes, c’est précisément par l’endurance que la moto retrouvera une place de choix sur le Circuit de Spa-Francorchamps qui dans la foulée espère également récupérer le MOTO GP… à partir de 2024!

 

MOTO ENDURANCE- François RIBEIRO, le patron d’Eurosport Events et promoteur de l’EWC-© Manfred GIET-

 

Lors de la signature de contrat pour une durée de 10 ans avec l’Endurance World Championship (EWS), autrement dit le Championnat du monde d’endurance moto, promotionné par EUROSPORT Events, son Directeur, François RIBEIRO a montré toute sa satisfaction et son enthousiasme pour ce retour sur ce tracé mythique :

’’ C’est un vrai bonheur de pouvoir à nouveau intégrer une manche du Mondial d’Endurance Moto sur ce circuit au nom évocateur et qui fait l’unanimité au niveau mondial au même titre que Le Castellet, Le Mans ou encore Suzuka’’. lancera-t-il avant d’enchaîner ‘’le tracé est certainement l’un des plus beaux du Monde  mais aussi le plus difficile. Il représente un vrai challenge pour les teams et les pilotes.’’ et de poursuivre par une annonce sous forme…  de scoop!

’’ Afin de rendre l’épreuve encore plus attrayante, la nouvelle édition des 24 HEURES MOTOS DE SPA-FRANCORCHAMPS, aura droit à un nouveau format unique en son genre puisque le départ sera donné dès le coucher du soleil le vendredi soir à la date prévue en juin 2022 et pour s’achever à la tombée de la nuit le lendemain

Terminant en nous précisant :

« La journée du dimanche sera alors entièrement consacrée aux 2 roues pour les amateurs et les concurrents qui resteront sur place pour faire de l’événement une grande fête à laquelle seront conviés quelques 10.000 motards.’ »

L’encre du contrat signé ce 14 mai (photo d’ouverture) entre Nathalie MAILLET, CEO du circuit Spadois, Pierre-Yves JEHOLET, Ministre de l’Economie Wallonne et François RIBEIRO, Directeur d’Eurosport Events à peine séchée, que déjà la dynamique directrice du tracé ardennais se réjouit de s’attaquer à l’exécution du cahier des charges nécessaire afin de mettre le circuit en conformité  avec les exigences des deux roues sans pour autant altérer celles d’actualité lors de compétitions automobiles.

 

Nathalie MAILLET CEO de Spa-Francorchamps fière de pouvoir annoncer le retour des 2 roues sur son circuit-© Manfred GIET-

 

Une Nathalie MAILLET, visiblement fière d’avoir pu mener à bien un dur combat qui a duré deux ans, nous explique avec fierté :

« Le circuit fêtera son centenaire en 2021 et nous sommes très heureux d‘avoir pu réussir ce retour de la moto à Spa-Francorchamps ,qui en quelque sorte peut-être accueilli comme beau cadeau d’anniversaire même avec un an de retard.’ »

Avant de poursuivre et d’enchaîner :

« Mon patron étant avant tout le public, il est donc primordial de trouver en permanence des alternatives au bon fonctionnement de l’outil dont le taux d’occupation est arrivé à saturation depuis 2018.’

Puis de préciser:

’d’importants travaux infrastructurels vont être entrepris afin d’obtenir la certification de grade C et qui nécessiteront le retour de bacs à gravier à certains endroits ainsi que l’élargissement de certaines zones de dégagement, mais une chose est sûre, contrairement aux bruits qui circulent, on ne touchera pas à la configuration du Raidillon.’’

Et, elle conclut :

’’en plus de sa vocation de circuit pour les sports moteurs, Spa-Francorchamps de par sa renommée internationale est et doit rester un important vecteur en matière de tourisme. Et l’organisation d’une épreuve d’envergure mondiale y contribuera certainement encore plus. Par ailleurs Spa-Francorchamps avait jusqu’en 2003 toujours gardé des liens étroits avec la moto puisque la toute première épreuve lors de l’inauguration du circuit en 1921 était une course de motos. Il était donc logique quelque part de pouvoir à nouveau accueillir les deux roues sur notre circuit. »

 

MOTO ENDURANCE – les pilotes Belges, Xavier SIMEON et Richard HUBIN-© Manfred GIET-

 

Quelques pilotes tels Richard HUBIN ancien vainqueur aux 24 HEURES DE LIEGE ou Xavier SIMEON, qui  dispute dorénavant l’EWC, présents lors de la conférence de presse se sont déclarés heureux de ce retour de la moto d’endurance sur leurs terres tandis que dans la foulée de cette bonne nouvelle on attend maintenant également un éventuel retour de la catégorie reine 2 roues, le MOTO GP qui se profilerait à l’horizon 2024 dans les Ardennes belges.

Les premiers contacts avec la DORNA qui gère le MOTO GP se sont avérés positifs, si bien qu’au niveau du circuit de Spa-Francorchamps, où les budgets nécessaires sont alloués, on espère qu’ils se concrétiseront bientôt.

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

FIM EWC Moto

About Author

gilles