L’ESPAGNOL ORIOL SERVIA SERA BEL ET BIEN À ‘INDY’.

 

 

 

 

Des 500 Miles d’Indianapolis sans Oriol Servia ? Impossible ! Le vétéran a trouvé in extremis une solution avec Sam Schmidt.

 

L’Espagnol Oriol Servia est le dernier des ‘vieux grognards’ du Champ Car! Avec Bruno Junqueira et Alex Tagliani, ils apparaissaient à chaque mois de mai. Ils terminaient dans le top 15 des 500 miles d’Indianapolis, puis ils disparaissaient de nouveau pour un…an!

Dans une autre vie, ils avaient été jeunes et prometteurs. « Tags » était l’un des derniers pilotes soutenu par Player’s, tandis que Junqueira, le jeune espoir Brésilien sacré Champion de F3000, avait manqué de peu un baquet chez Williams, à l’époque face à … Jenson Button.

Servia, lui, n’est autre que le fils de Salvatore Servia, ex-pilote Seat (au temps des fameux »taxis » 124) devenu homme politique. C’est également le neveu de José Maria Servia, un brillant pilote en rallye-raid, longtemps vu au Dakar…

Après son titre en Indy Lights, en 1999, Servia Jr avait été approché par Prost Grand Prix. Les négociations avaient échoués et Servia avait fait finalement carrière en CART, devenu Champ Car. Il en fut un brillant animateur. La fusion Indycar-Champ Car, avait été un coup dur pour nombre de pilotes. Nombre d’équipes de Champ Car, mirent la clef sous la porte. Or, les pilotes de Champ Car étaient souvent intimement liés à ces équipes.

Faute de volant à temps plein, Junqueira, Tagliani et Servia jouèrent les mercenaires. Le Brésilien se lassa et il parti en endurance. Tagliani, lui, glissa petit à petit vers la Nascar Pinty’s Serie, disputée dans son Canada natal.

Servia, lui, est toujours là ! Il a survécu aux naufrages des Teams Newman-Haas et Panther. Penske a besoin in extremis d’un pilote ? Il saute dans le baquet ! Rahal veut tester une structure à deux voitures ? Il pilotera la seconde voiture ! Scuderia Corsa cherche un pilote ? Ce sera lui ! Dallara souhaiterait un pilote d’essai pour ses nouveaux packs aérodynamique ? Il est l’homme de la situation !

Et donc, alors qu’on croyait les inscriptions pour Indianapolis bouclées, Servia a déniché et trouvé in -extrémis… un sponsor et le voilà chez Sam Schmidt !

En vieux renard de l’Indycar, il devrait fort logiquement se qualifier et effectuer une belle course, privant des pilotes réguliers de gros points…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : SCHMIDT-PETERSON

 

Copyright : SCHMIDT-PETERSON

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE