OTT TANAK ET SA TOYOTA YARIS LEADERS AU CHILI DEVANT LA CITROËN C3 DE SÉBASTIEN OGIER.

 

 

 

 

 

Au soir de la 1ère étape du tout nouveau Rallye du Chili, c’est la Toyota Yaris WRC de l’Estonien Ott Tanak qui occupe la tête du Classement général provisoire devançant la C3 Citroën du Français Sébastien Ogier qui pointe à 22’’4 et une autre Toyota Yaris WRC, celle du Finlandais Jari-Matti Latvala, troisième à 28’’8

 


WRC-2019-CHILI-La-TOYOTA-YARIS-WRC-de-JARI-MATTI-LATVALA.j

Le Top 5 provisoire étant complété par l’ Hyundai i20 WRC du Belge Thierry Neuville classé à 29’’5 et par la troisième des Toyota Yaris WRC, que pilote le Britannique Kris Meeke et cinquième à 46’’5.

 

WRC 2019 – CHILI – La TOYOTA YARIS WRC de KRIS MEEKE

 

Ensuite, au sixième rang, on trouve la paire des nonuples Champions du Monde, les revenants, le tandem Français, Sébastien Loeb et Daniel Elena avec l’autre Hyundai i20 WRC et ne sont qu’à 48’’7.

Auteurs d’une entame probante au Chili, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, deuxièmes ce vendredi soir, se sont idéalement positionnés à la veille d’une deuxième journée de course où l’ordre de départs s’annonce déterminant. En recherche de confiance, leurs équipiers les Finlandais Esapekka Lappi et Janne Ferm ont quant à eux rallié le parc de fin d’étape en dixième position, après avoir peu à peu haussé le ton.

 

WRC 2019 – CHILI – La CITROËN C 3 de SÉBASTIEN OGIER

 

Décrit par les pilotes comme un savant mélange de la Finlande, de la Grande-Bretagne et de l’Australie, ce premier Rallye du Chili proposait une entame de course particulièrement délicate. En raison de pistes en sous-bois gorgées d’humidité par les pluies d’avant départ, et donc particulièrement glissantes sur les portions à l’abri des rayons de soleil.

Crédités du quatrième temps de l’ES 1, à seulement 2’’6 de la tête malgré un léger tout droit, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia s’immisçaient d’entrée dans le wagon de tête.

Preuve de la qualité du travail effectué en reconnaissances par les sextuples Champions du Monde sur ce terrain nouveau pour tous.

Le deuxième chrono réalisé dans la foulée dans El Puma (30,72 km), soit la plus longue ES du week-end, leur permettait d’ailleurs de se hisser en seconde position et ils n’allaient dès lors cesser de la conforter, malgré une visibilité pas toujours évidente dans ces forêts touffues tantôt irradiées de lumière, tantôt plongées dans la pénombre…

Cette première journée solide est la garantie pour l’équipage tricolore de l’équipe Citroën de bénéficier ce samedi d’un ordre de départs (10 ème) parmi les plus intéressants, sur des spéciales qui devraient se révéler un peu plus rapides.

 

WRC 2019 – CHILI – La CITROËN C 3 de ESAPPEKA LAPPI

 

Désireux de reprendre leurs marques après leur mésaventure Argentine, Esapekka Lappi et Janne Ferm ne connaissaient pas l’entame espérée, avec un tête à queue… dès l’ES 1, les obligeant à recourir à la marche arrière. Ils allaient dès lors s’attacher à retrouver progressivement leurs repères avec leur C3 WRC, tout en haussant le rythme au fil des kilomètres, pour conclure cette étape inaugurale au dixième rang.

Ce classement vaudra toutefois au duo  d’aborder l’étape de samedi, longue de 121,16 kilomètres (en 6 spéciales), en deuxième position sur la route, sur une surface unanimement présentée comme la plus sujette au balayage.

À l’arrivée de cette première journée Chilienne, Pierre Budar, le Directeur de Citroën Racing, indiquait :

« En effectuant ainsi une première journée concluante dans des conditions d’adhérence pourtant pas faciles, Sébastien et Julien ont confirmé leur faculté à prendre des notes efficaces en deux passages et à s’adapter à un nouveau profil. C’est également le signe que l’équipe a bien travaillé pour leur fournir une C3 WRC plus affutée qu’en Argentine. Nous allons tâcher de poursuivre sur cette lancée, pour leur permettre de continuer à lutter. Esapekka et Janne ont de leur côté besoin de kilomètres pour pouvoir exprimer leur pleine mesure et nous faisons notre maximum  pour les accompagner au mieux dans cette nécessaire période de reprise de confiance. Leur classement est toutefois cohérent avec celui de ceux qui affichent le même niveau d’expérience. »

 

WRC 2019 – CHILI – SÉBASTIEN  OGIER

PAROLES DE PILOTES

Sébastien Ogier :

« C’était une première journée compliquée et je suis donc satisfait de l’avoir terminée sans avoir commis d’erreurs, en ayant donné mon maximum. C’était difficile de suivre Ott cette après-midi, mais nous allons repartir au combat demain. Les routes étant plus rapides, j’ai espoir que cela nous convienne mieux, en tout cas je suis content des optimisations opérées sur ma C3 WRC dans le court laps de temps dont nous disposions depuis l’Argentine. »

Esapekka Lappi :

« J’espérais évidemment mieux de cette première étape, mais elle s’est révélée difficile pour beaucoup d’entre nous. Je retiens toutefois que mon rythme et ma confiance derrière le volant étaient meilleurs cette après-midi. »

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

WRC 2019 – CHILI – OTT TANAK – Premier leader au soir de la 1ère étape

CLASSEMENT DE LA 1ére ÉTAPE  AU RALLYE DU CHILI

1.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 1h24’12’’8

2.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) à 22’’4

3.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) à 28’’8

4.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 29’’5

5.Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) à 46’’5

6.Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC) à 48’’7

7.Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) à 1’01’’4

8.Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) à 2’08’’1

9.Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) à 2’09’’1

10.Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) à 2’18’’3

 

WRC 2019 Les gommes MICHELIN à rude épreuve

 

 

Rallye WRC

About Author

gilles