OUVERTURE DE LA SAISON EN F3 FIA, SUR LA PISTE DE CATALUNYA, À MONTMELÓ, AU NORD DE BARCELONE.

 

 

 

 

La première épreuve de la Saison 2019, du tout nouveau Championnat de Formule 3 de la FIA qui regroupe l’ancienne discipline, dénommée Championnat d’Europe de F3 et celle des GP3 Series, commence ce week-end, avec le premier tour de la Saison 2019.

Lequel se déroulera sur le Circuit de Catalunya à Montmeló, au Nord de Barcelone et dans le cadre du GP d’Espagne de F1.

Ce Championnat est conçu pour être le terrain d’entraînement idéal pour les espoirs, les jeunes pilotes qui visent ensuite d’accéder d’abord à la Formule 2 et, ensuite à terme, aux GP de Formule 1, avec la participation de quelques-unes des meilleures équipes de course du monde et donc, les jeunes talents de la course automobile, les plus en vue du monde entier.

La F3 constitue le passage indispensable pour les pilotes jeunes et ambitieux qui souhaitent à l’avenir rejoindre l’univers de la Formule 1, et leur donne ainsi la possibilité de côtoyer sur les circuits et de croiser leurs héros, dans le paddock principal.

Les pilotes dans ces séries de monoplaces mineures, doivent démontrer leurs compétences en matière de gestion de la vitesse et de la bonne utilisation de leurs pneumatiques, comme ils devront le faire par la suite, lorsqu’ils graviront les derniers échelons, qui les mèneront vers la discipline reine du sport automobile !

Avec deux courses par week-end et des inversions de grille, ces compétences s’avéreront naturellement cruciales dans la bataille pour tenter de devenir ‘LE’ Champion de cette F3 ‘Newlook’.

Le Circuit de Catalunya accueille donc la première manche du Championnat 2019 et, comme tous ces jeunes pilotes y ont effectué leurs essais d’inter-saison récemment, ils devraient déjà bien connaître les caractéristiques du circuit…

Le Manufacturier Pirelli, fournit aux équipes des pneumatiques à gomme dure et la gestion de ces pneus pourrait jouer un rôle essentiel après la remise en état et le surfaçage de la piste Catalane.

Avec 30 monoplaces identiques sur la piste, aucun arrêt au stand obligatoire et une course allant de bout en bout, du départ jusqu’au passage sous le damier, la saison 2019, s’annonce d’ores-et-déjà très excitante !

Pour mémoire, précisons et rappelons que c’est le jeune pilote Italien  Leonardo Pulcini du Team Hitech qui s’était montré le plus rapide le 10 avril dernier lors des deux journées de roulage, ayant bouclé le tour le plus vite en 1’32″222.

Une semaine plus tard, le 18 avril et à l’occasion des ultimes essais privés programmés sur l’Hungaroring, au Nord de Budapest, c’est le Russe Robert Shwartzman de la Scuderia Prema, qui avait signé le temps de référence avec 1’30″746

Enfin, signalons que pour la première session de ces tests privés 2019, à la mi-mars sur le Circuit Français du Paul Ricard, le pilote le plus rapide avait été Christian Lundgaard de l’Écurie ART GP, en 1’48″786

A retenir, simple constatation que ne figure aucun pilote Français cette saison dans ce Championnat International !

 

 

Alfredo SORIA

 

Photos : F3

 

F3 FIA 2019 -À CATALUNYA-LEONARDO PULCINI, le plus rapide des deux journées de tests, le 10 avril

 

F3 FIA 2019 – À L’HUNGARORING, ROBERT SCHWARZMAN, le plus vite le 18 avril

 

F3 FIA 2019 – Au PAUL RICARD, CHRISTIAN LUNDGAARD, le plus vite le 21 mars aux tests libres

 

F3 Monoplaces

About Author

gilles