FORMULE e : LE POINT AVANT MONACO.

 

 

 

 

La Saison 2018-2019 approche de son terme.
L’ePrix de Monaco sacrera-t-il un vainqueur inédit ?
Ou bien est-ce que le Classement va enfin se geler ?

 

 

 

L’ePrix de Monaco est doublement particulier. Avec Mexico, c’est la seule étape où la Formule e emprunte des tronçons d’un Circuit de F1. Le tracé « Formule e », considérablement réduit (1,77 km contre 3,34 km) évite la montée de Ste Dévote, le Tunnel ou la Chicane de Mirabeau. De plus, l’ePrix a lieu en alternance avec le Grand Prix de Monaco Historique. La Fe devant se contenter des années impaires.

Ce sera le troisième ePrix de Monaco. Les éditions 2015 et 2017 avaient sacrées à chaque fois Sébastien Buemi (Renault eDAMS), devant Lucas di Grassi (Audi Sport Abt.) Le Suisse court après un premier podium cette année et il pourrait enfin lancer sa Saison. Quant au Brésilien, en embuscade au Classement, il pourrait prendre les commandes.

Vainqueur à Paris, Robin Frijns (Virgin) arrive à Monaco en surpenant leader! Le Néerlandais s’est affirmé en pilote régulier. André Lotterer (DS-Techeetah) a pris une nouvelle dimension cette Saison. Il est l’un des pilotes à avoir disputé le plus d’ePrix et décroché le plus de podiums, sans jamais s’être imposé. L’Allemand pourra-t-il vaincre le signe Indien et devenir cette année, le neuvième vainqueur d’un ePrix ?

Parmi les autres pilotes qui attendent un premier succès, cette saison, il faut citer Daniel Abt (Audi Sport Abt) et Pascal Wehrlein (Mahindra) Autant dire qu’on s’attend à entendre parler allemand sur le podium de Monaco…

Mal qualifié à Paris, le Champion en  titre, Jean-Éric Vergne (DS-Techeetah) a effectué une remonté sensationnelle, sous la pluie. Le Français a faim et il pourrait le prouver en Principauté.

Enfin, il faut rappeler que Venturi est immatriculé à Monaco. Dans le ventre mou du Classement, malgré deux podiums d’Edoardo Mortara, elle espère briller à domicile.

Signalons enfin qu’Anthony Beltoise sera l’invité du Jaguar i-Pace eTrophy. Bien sûr, on rappellera aux plus jeunes que son père, l’inoubliable Jean Pierre Beltoise s’était imposé à Monaco au volant d’une BRM, le dimanche 14 mai 1972… Il y aura bientôt 47 ans !

Mais n’oublions pas que Beltoise Jr. avait remporté l’épreuve de Clio V6 en ouverture de la F1. Il pourrait donc animer le peloton…

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : VIRGIN et VENTURI

 

Venturi jouera à domicile, à Monaco… Copyright : VENTURI

 

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE