LE MONDIAL RALLYCROSS WR-X DÉBARQUE À SPA-FRANCORCHAMPS SOUS LA DOMINATION DE LA FAMILLE HANSEN.

 

 

RALLYCROSS-MONDIAL-2019- 208-PEUGEOT-Team-HANSEN-

 

Une semaine après le Mondial d’Endurance WEC,le Mondial de Rallycross WR-X, débarque en fin de semaine pour une autre manche mondiale de Rallycross cette fois, mais toujours sur le Circuit Ardennais de Spa-Francorchamps.

Pour la première fois de sa longue histoire, le Circuit emblématique Spadois accueillera cette discipline extrêmement spectaculaire au pied de son célèbre Raidillon de l’Eau Rouge, transformé pour l’occasion en impressionnant stadium pouvant accueillir plus de 9.000 spectateurs.

 

RALLYCROSS 2019 – Une vue sur le nouveau stadium de Rallycross et ses imposantes tribunes érigé à Spa-Francorchamps-© Manfred GIET

 

Une première pour laquelle les gestionnaires du circuit de légende ont mis les petits plats dans les grands en un temps record  en sortant de terre un magnifique stadium, d’où le public aura une vue imprenable sur un tracé à l’aspect très spectaculaire.

Long de 913 mètres, la piste, qui alterne tarmac et terre, empruntera également partiellement un des fleurons de la piste Ardennaise, le fameux Raidillon qui sera parcouru tant en montée qu’en descente avant de plonger dans la partie centrale comprenant deux jumps et un banking.

Avec un tel décor planté, il ne reste plus aux concurrents qu’à faire en sorte que cette troisième manche du calendrier Mondial 2019, comprenant dix épreuves au total, devienne un must dans le futur de cette discipline souvent spectaculaire à couper le souffle, qui plus est lorsque le ballet à quatre roues a lieu sur la scène d’un des grands monuments du sport-auto.

 

RALLYCROSS-MONDIAL-2019-208-PEUGEOT-Team-HANSEN-à-BARCELONE-en-avril.

WR-X 2019 : UNE AFFAIRE DE NORDIQUES !

 

Si l’édition 2019 du Mondial de Rallycross, n’en est qu’à ses premiers balbutiements, force est de constater que la donne est changée par rapport aux années précédentes en l’absence désormais des usines suite aux retraits de FORD, VW, AUDI et PEUGEOT.

Une situation qui a obligé les teams privés à monter au créneau pour colmater les brèches et sauver les meubles d’une discipline qui risquait de perdre toute sa notoriété après le refus des usines de passer à partir de 2020 au tout électrique.

Après les deux premières manches qui ont eu lieu à Abu Dhabi et Barcelone, le début de Championnat s’est résumé à une affaire de la famille suédoise HANSEN.

Si le cadet Kevin l’avait emporté dans l’Émirat d’Abu Dhabi, à Barcelone c’est son frère aîné Timmy qui remportait la victoire.

Tous deux sont engagés sur des PEUGEOT 208 ont en effet de qui tenir puisque leur père Kenneth HANSEN, outre dix titres nationaux de Rallycross en Suède, a remporté quatorze titres européens dans trois divisions différentes de la discipline, tandis que la maman, Susann BERGVALL, reste à ce jour, la seule femme à avoir remporté un titre européen de Rallycross en 1994.

Les parents, fondateurs du Team HANSEN MOTORSPORT, s’occupant désormais de leur rejetons pour assurer la relève.

 

Cette-partie-du-Raidillon-sera-utilisée-en-montée-et-en-descente-©-Manfred-GIET

 

Pour cette 3ème manche WR-X BENELUX of BELGIUM à Spa-Francorchamps, tout le monde sera sur un même pied d’égalité, puisque en terrain inconnu.

Les seuls finalement à avoir quelques empreintes sur le parcours au niveau de la partie EAU ROUGE-RAIDILLON seront les deux pilotes AUDI S1, le Suédois Mattias EKSTRÖM et le Belge Enzo IDE depuis leurs participations aux 24 Heures de SPA-FRANCORCHAMPS.

Pour ce qui est du plateau, qui au départ se résumait à seize participants lors de la première manche, celui-ci a tendance à s’étoffer en cours de saison comme le démontre la manche de Spa, où vingt-et-une voitures représentant neuf marques différentes seront de la partie.

 

Mattias-EKSTRÖM-le-retraité-fera-une-pige-à-Spa-©-Manfred-GIET-

 

Si AUDI, avec le revenant EKSTRÖM, sera le mieux représenté avec cinq voitures en lice, RENAULT avec deux MEGANE RS et deux CLIO RS, ainsi qu’HYUNDAI avec trois i20 et PEUGEOT avec trois 208 défieront  FORD avec deux FIESTA ainsi que SKODA, MINI COOPER, SEAT et CITROËN, avec une voiture chacun.

Après avoir remporté les lauriers lors des deux premières manches, l’Équipe HANSEN MJP mène évidemment confortablement au Classement des Teams.

Mais à Spa-Francorchamps, sur une piste inconnue de tous les concurrents, certains comme le Finlandais Niclas GRÖNHOLM (HYUNDAI) faisant partie des favoris pour le Championnat, ne voudront certainement pas continuer à être la proie de la famille HANSEN, tandis que leur compatriote Mattias EKSTRÖM, qui pour l’occasion sortira de sa retraite, ne se déplacera certainement pas pour venir faire de la figuration…

Les frères HANSEN devront toutefois tenir à l’œil, le trio est-européen composé de TIMERZY ANOV (Russie) Hyundai, de BAUMANIS (Lettonie) Ford Fiesta ainsi que du Hongrois SZABO (Audi) qui sont dans leur sillage direct avec le Finlandais GRÖNHOLM au volant d’une AUDI S1 Quattro du Team JC RACE TEKNIK.

Cette manche BENELUX verra aussi le Belge Enzo IDE profiter d’une ‘’wildcard’’ sur la deuxième AUDI S1 Quattro du Team  Finlandais après avoir un peu goûté l’année dernière à la discipline faute d’un volant en circuit.

Gageons que le circuit de Spa-Francorchamps sera le théâtre d’une poussée d’adrénaline constante, de quoi réchauffer les nombreux fans contrairement au week-end Sibérien du WEC.

Cette troisième manche verra aussi les catégories RX-2 et WORLD RX et SUPER 1600 en action.

Avec les traditionnelles séances d’essai le samedi 11 mai entre 9 H 15 et 16 H 25 et le dimanche 12 mai, un warm-up à 9 H tandis que les séance qualificatives se dérouleront entre 9 H 40 et 10 H 50 cependant que  les différentes demi-finales et finales débuteront  à partir de 13 H 45  pour se clôturer par les différents podiums à 15 H 50.

 

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

Schéma-du-nouveau-circuit-de-Rallycross-en-construction-©-Manfred-GIET

 

Rallycross

About Author

gilles