LE FUTUR GP. D’HOLLANDE DE F1 DANS LA DERNIÈRE LIGNE DROITE

 

 

F1 -GP HOLLANDE 1978 – ZANDVOORT – Les Français JABOUILLE et la Renault RS 01 devant LAFFITE avec la LIGIER© Manfred GIET.

 

 

Comme nous l’évoquions déjà le 10 avril dernier (voir lien), un GP de Hollande dès 2020 est non seulement en bonne voie mais apparemment signé.

Comme l’annonce le très sérieux site anglais MOTORSPORT,  sous la plume d’Adam COOPER, l’affaire serait conclue et l’officialisation imminente pour le plus grand bonheur des  fans de Max VERSTAPPEN, véritable héros national au Pays du fromage et des tulipes.

Suite à une indiscrétion d’une source de haut rang dans le paddock de Bakou le week-end dernier, un accord entre LIBERTY MEDIA, propriétaire des droits en F1 et le promoteur de Zandvoort, serait scellé et le GP de Hollande retrouverait une place dans le calendrier 2020 après … 35 ans d’absence.

Une saison 2020 qui risque justement de connaître quelques bouleversements au niveau de son calendrier puisque si la Hollande retrouve effectivement une place et que le Vietnam fêtera son entrée, d’autres contrats de GP expirent à fin 2019.

Parmi ceux-ci on retrouve l’Espagne (Barcelone), l’Angleterre (Silverstone), l’Allemagne (Hockenheim), l’Italie (Monza) et le Mexique (Mexico City) qui devront se faire du mouron, à commencer par l’Espagne qui risque de passer à la trappe au profit de la Hollande toujours à la même date, début mai et ce afin ne pas entrer en concurrence avec le GP de Belgique.

Et des autres GP menacés, si l’on exclut celui d’Angleterre, là où tout a commencé en 1950 et qui de ce fait paraît indéboulonnable, un accord serait en bonne voie avec l’Italie et le circuit de Monza dans le Parc Royal, moyennant une série de travaux infrastructurels et sécuritaires à effectuer.

Par contre pour l’Allemagne et le Mexique, rien n’est moins sûr pour ce qui est de renouveler les contrats, tous deux étant en effet tributaires  des efforts financiers à effectuer.

 

FIA-CHARLIE-WHITTING-délégué-technique.

 

Concernant Zandvoort, le regretté Charlie WHITING, y avait effectué une visite d’inspection en automne dernier à la demande de la FIA, justement déjà en prévision d’un éventuel retour d’un GP de Hollande et à part des points d’interrogations à propos des paddocks et les facilités d’accueil du public, son avis avait été tout à fait positif.

Un GP de Hollande placé au début du mois de mai éviterait par ailleurs les problèmes qu’a connu le circuit des dunes dans le passé, alors qu’il avait lieu fin août , et que le public du GP croisait en permanence celui des estivants provoquant des situations chaotiques dans les environs immédiats du circuit.

Cette date à fin août a entre-temps été récupérée par le GP de Belgique à Spa-Francorchamps et ne devrait pas changer, si bien que les deux GP devraient profiter à plein régime de l’effet VERSTAPPEN.

 

F1 2019 – Max VERSTAPPEN rêve de rouler au GP de HOLLANDE ©Manfred GIET-

 

Concluons en rappelant qu’actuellement ce sont cinq contrats de GP, qui vont arriver à échéance: Espagne (Barcelone), Angleterre (Silverstone), Allemagne (Hockenheim), Italie (Monza) et Mexique (Mexico City), parmi lesquels quelques uns seraient menacés de voir leur renouvellement actualisé.

Le plus vulnérable parmi ce quintett, serait celui d’Espagne qui pourrait vivre sa dernière édition le 12 mai prochain et serait remplacé dès 2020 par le retour du GP de Hollande qui a connu sa dernière édition le 25 aout 1985 , avec la victoire de la Mc Laren TAG de l’Autrichien Niki Lauda, le Team signant un doublé avec le Français Alain Prost, sacré quelques semaines plus tard ,le 6 octobre Champion du monde, le 1ER  de ses quatre titres mondiaux.

Le podium étant complété par la Lotus-Renault du Brésilien Ayrton Senna.

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

NOTRE PRÉCÉDENT ARTICLE SUR LE FUTUR GP DE HOLLANDE DE F1

UN GP. D’HOLLANDE DE F1… DÈS MAI 2020 À ZANDVOORT ?

F1 Monoplaces

About Author

gilles