DOMENICALI (CEO DUCATI) : POUR BATTRE MARQUEZ IL FAUT QUE NOUS LUI METTIONS LA PRESSION (?)

 

LA PRESSION ?

 

Il s’en est passé des choses à l’ouverture de la nouvelle concession Ducati à Rome (photo d’ouverture) où il y avait d’ailleurs du très beau monde.

Dovizioso a par exemple déclaré qu’il n’aurait jamais eu la patience d’attendre de gagner neuf titres comme Rossi !

Lui c’est simple, s’il gagne le titre Moto GP dont il est le leader avant Jerez, il quittera le milieu et ira rouler en Motocross !

Il y est encouragé par son ami Cairoli, héros absolu de ce sport en Italie, qui a déjà neuf titres au compteur et qui est largement en train de conquérir le dixième, son adversaire absolu, le Hollandais Jeffrings, étant absent en début de saison.

Cairoli avait fait le pari avec Rossi qu’il décrocherait le dixième pompon avant lui, il est peut-être en train de gagner son pari !

 

CLAUDIO DOMENICALI

 

Au cours de cette soirée, il y avait aussi le CEO (Directeur Général) de Ducati, qui disait son bonheur que la marque soit en tête des deux Championnats du Monde de Vitesse, le Moto GP et le Superbike WSBK.

Qui plus est, en Moto GP, après deux des trois premiers circuits où la Ducati n’est pas sur son terrain de jeux favoris.

Pour lui, il sait que Marquez a compris que cette année se jouera vraiment à quatre, que Marquez le sait et qu’il ya une chance de le battre à condition de lui mettre la pression en continu, ce qui le poussera à la faute.

 

MARQUEZ SEUL EN ARGENTINE

 

J’ai une admiration énorme pour Domenicali, mais c’est oublier que Marquez n’est jamais aussi fort que quand il a la pression, qu’il a couru tout seul loin devant les autres le GP d’Argentine, qu’enfin aux USA, sa chute est probablement due à un problème électronique gênant le fonctionnement du frein moteur et surtout qu’il avait déjà plus de trois secondes d’avance sur Rossi et Rins…

Ce qui est sûr en revanche c’est que sur les circuits moins favorables à l’Honda, Marquez devra en effet se battre contre au minimum trois adversaires et que rien ne sera facile cette année.

 

LA PRESSION COMME CELLE LÀ ON EST POUR !

 

Mais la ‘baston’ il adore ça, aussi il la gère magnifiquement, alors bien sûr reste ce problème permanent de chutes qu’il fait en général durant les essais, mais ce n’est pas la pression qui le met par terre c’est son habitude de tester à fond.

Bref, cette fois, Domenicali aurait mieux fait de dire  croire au titre de Dovizioso , il l’a mal fait c’est tout…

Il y d’autres explications à cette frénésie chez Ducati, outre le fait de mener les deux plus gros Championnats du monde de vitesse, la maison rouge a aussi réussi à gagner les procès, d’intention ou réels, qui lui ont été faits sur ses avancées techniques  en Moto GP et en WSBK.

Ce qui en effet, peut prendre un peu la tête…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles