NEUVILLE LEADER DEVANT OGIER AU RALLYE D’ARGENTINE WRC

 

 

WRC 2019 ARGENTINE La CITROËN C3 de SEB OGIER-JULIEN INGRASSIA

 

 

Particulièrement réguliers, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont fait parler toute leur science de la course, pour conclure au volant de leur Citroën C3 WRC, les spéciales détrempées de cette journée de vendredi en deuxième position, à seulement 11’’9 du leader le Belge Thierry Neuville qui occupe la tête, avec sa Hyundai i20WRC.

Victimes d’une sortie de route fort heureusement sans gravité pour eux, l’autre équipage Citroën, les Finlandais Esapekka Lappi et Janne Ferm, n’ont pas eu l’occasion de démontrer tout leur potentiel.

À l’arrivée après ses soucis dans cette spéciale, du leader Ott Tänak qui a concédé du temps, perdant finalement la tête de l’épreuve suite à un tête-à-queue en fin de spéciale, le pilote Estonien expliquait avoir cassé un arbre de transmission sur sa Yaris.

 

WRC 2019 La TOYOTA YARIS WRC d’OTT TANAK

 

Du coup, auteur d’un gros chrono, comme ce matin déjà lors du premier passage dans cette spéciale, Thierry Neuville en profitait pour s’emparer du commandement, 11secondes 9 devant un discret mais cependant régulier Ogier, et 13secondes 4 sur le malheureux Tänak.

Avec les fortes pluies tombées ces derniers jours, les 145,92 kilomètres de cette première véritable étape promettaient d’incessants changements d’adhérence sur des chemins gorgés d’humidité dans le meilleur des cas, transformés en bourbiers dans le pire.

D’où la nécessité pour les pilotes de lire le terrain du mieux possible pour adapter en permanence leur rythme. Et si elle se voyait amputée du premier passage dans Amboy – Yacanto (29,85 km) pour raisons de sécurité, cette journée inaugurale de course allait tenir toutes ses promesses.

 

À la pointe du combat (2éme) la veille sur la super spéciale show organisée dans Villa Carlos Paz, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia étaient handicapés par leur seconde position en piste dans la spéciale d’ouverture du jour, en raison d’un grip allant en s’améliorant.

Mais les sextuples Champions du Monde montaient ensuite en puissance, avec un 3éme puis un 2ème temps ex æquo, pour conclure la boucle matinale au 3ème rang.

Sur ces pistes rapides, parsemées de pierres enchassées, ils confirmaient leur bonne forme à bord de C3 WRC l’après-midi venue pour se hisser en deuxième position, à seulement 11’’9 du leader.

Preuve qu’ils seront une nouvelle fois des candidats sérieux à la victoire finale.

Auteurs d’un 5ème temps prometteur d’entrée (ES 2), Esapekka Lappi et Janne Ferm se faisaient malheureusement surprendre dans la foulée (ES 3) par une zone à très faible grip dissimulée derrière une crête, s’appuyaient sur un talus, et crevaient. Après avoir chuté au 9ème rang dans la mésaventure, ils reprenaient ensuite leur apprentissage de cette épreuve qu’ils ne disputaient que pour la deuxième fois, lorsqu’ils partaient hélas en tonneaux dans l’ultime chrono du jour. Ils en sortaient heureusement indemnes. Leur monture ayant toutefois subi trop de dommages, ils ne reprendront pas la route demain.

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing, expliquait :

« Dans les conditions d’adhérence particulièrement changeantes rencontrées aujourd’hui, on est évidemment satisfaits de voir Sébastien et Julien rentrer en deuxième position ce soir, et nous allons maintenant nous atteler à préparer au mieux l’étape de demain, afin de leur donner toutes les armes pour continuer à se battre pour la gagne. Nous sommes en revanche déçus pour Esapekka et Janne, ils méritaient mieux que cette sortie de route consécutive semble-t-il à une crevaison, mais l’essentiel est qu’ils aillent bien tous les deux, et je suis convaincu qu’ils vont très vite rebondir.»

PAROLES DE PILOTE

Sébastien Ogier :

« Ce premier jour du Rallye d’Argentine est toujours très compliqué, très cassant, et je suis content d’en finir à cette position. C’était d’autant plus difficile que nous avons reconnus ces spéciales avant l’arrivée de la pluie. On s’est battus autant que possible, et si tout n’est pas encore parfait sur la voiture, on est toujours en bagarre pour la victoire et tout reste ouvert. Car la deuxième journée s’annonce encore très difficile, avec sans doute du brouillard, comme souvent sur ces chronos. »

La suite du rallye verra les équipages en découdre demain sur la plus longue étape du week-end (146,52 km), avec un sol qui devrait toutefois s’avérer plus roulant qu’aujourd’hui.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

WRC 2019 ARGENTINE THIERRY NEUVILLE et l’ HYUNDAI i20WRC

LE CLASSEMENT PROVISOIRE VENDREDI APRÈS LA 1ère ÉTAPE

1.Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) en 1h11’13’’9

2.Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) à 11’’9

3.Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) à 13’’4

4.Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) à 28’’1

5.Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) à 29’’4

6.Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) à 38’’2

7.Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) à 41’’1

8.Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) à 1’13’’6

9.Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) à 1’59’’2

10.Ostberg / Eriksen (Citroën C3 R5) à 6’11’’1

Rallye WRC

About Author

gilles