‘LEGENDS CARS CUP’ 2019. UN SOLIDE TIMOTHÉE GHISLAIN SURVOLE LES MANCHES DE LÉDENON

 

 

 

 

 

Trois semaines après le lever de rideau d’Estoril aux portes de Lisbonne au Portugal, la Legends Cars Cup regagne l’Hexagone pour le deuxième des sept épisodes de sa Saison 2019.

Pour l’occasion, elle renoue avec le Circuit de Lédenon et sa piste si sélective, dont les 3,1 km de développement, épousent le relief accidenté de la garrigue environnante. Un terrain de jeu parfait pour les 25 Legends Cars présentes, propulsées pour une partie d’entre elles par le nouveau moteur Yamaha FZ09 900 cm3.

Dès la «qualif» des pilotes A, Timothée Ghislain et Maxime Lieutenant, les deux premiers de la manche d’Estoril, confirment leurs bonnes dispositions du moment, en se partageant les deux meilleurs chronos, le Palois s’offrant même le luxe de repousser son camarade à une seconde pleine ! Bruno Destoop et Guy Fastres suivent un peu plus loin.

Pour Maxime Lieutenant, la vengeance ne tarde pas. Alors qu’il découvre le circuit de Lédenon, le Belge améliore le chrono de référence dans la «qualif» B
et y décroche ainsi la pole devant Timothée Ghislain et son compatriote Guy Fastres.

Mais cette fois encore, la hiérarchie est quelque peu bousculée par de nombreuses annulations de temps pour non-respect de la route de course. Il faudra justement s’en souvenir… en courses !

 

Essais qualifs pilotes A : 1.Ghislain, 2.Lieutenant, 3.Destoop.

Essais qualifs pilotes B : 1.Lieutenant, 2.Ghislain, 3.Fastres.

 

SPRINT 1 : AUX ORDRES DE LIEUTENANT

 

Samedi en fin de matinée, le circuit est balayé par un fort Mistral à l’heure de disputer la première course du week-end. Parti de la pole, Timothée Ghislain pointe logiquement en tête en début de course, poursuivi par Maxime Lieutenant, Guy Fastres et le reste des troupes.

Au quatrième passage, Maxime Lieutenant s’empare à son tour du commandement, avant qu’une courte neutralisation ne fige les positions…

La course relancée, la bataille reprend de plus belle et oppose plus particulièrement en tête Maxime Lieutenant, Timothée Ghislain et Guy Fastres. Dans l’avant dernier tour, le Palois en fait les frais et part effectuer une brève incursion hors-piste !

« Nous nous sommes retrouvés à trois de front. J’étais au milieu, pris en sandwich… », pestait l’intéressé.

Maxime Lieutenant saute sur l’occasion et conclut victorieusement sa course quelques minutes plus tard, en devançant Guy Fastres d’un souffle, très exactement… 79/1000 de seconde sur la ligne d’arrivée !

« Cela a vraiment été une belle bagarre jusqu’au bout, notamment avec Timothée. Je cours ici pour la première fois et j’adore déjà ce tracé ! » s’exclame alors le vainqueur.

Bon perdant, Guy Fastres accepte sa très courte défaite avec le sentiment d’avoir tout donné :

« La bataille était superbe. Nous avons fait la course  ‘les uns dans les autres’, mais de façon toujours très propre ».

Troisième homme du podium pour avoir lui aussi franchi l’arrivée dans la même seconde que le vainqueur, Frédéric Morel revient de loin.

« Je pars septième, je fini trois, c’est bien. Je n’étais pas dans le coup aux essais, mais j’ai retrouvé du rythme en course » confirmait le Clermontois.

Derrière lui, Timothée Ghislain sauve malgré tout une quatrième place, en précédant notamment Thibaut Chiron, Bruno Destoop, Maxime Sonntag, Claude Watteyne, Armand Degrenne et le quasi local Laurent Imbert.

Frédéric Depresle s’imposant en Elite, dont le podium était complété par Olivier Desfours, l’un des nouveaux venus de cette Campagne 2019 et Patrick Métaut.

Le podium : 1.Lieutenant, 2.Fastres, 3.Morel.

SPRINT 2 : GHISLAIN C’EST BIEN

 

L’après-midi, la seconde course sprint démarre dans les bourrasques de vent et par une température en chute libre. Il en faut heureusement plus pour refroidir les ardeurs de Timothée Ghislain, qui boucle le premier tour en tête, avant de laisser aussitôt l’avantage à Maxime Lieutenant.

Cette fois, les deux hommes parviennent à creuser un petit écart et atteignent le cap de la mi-course avec cinq secondes d’avance sur le duo, Guy Fastres et Frédéric Morel, eux aussi au coude à coude. Bref, comme la veille, c’est à nouveau entre eux quatre que le sort de la course doit se décider.

À quatre tours du damier, Timothée Ghislain porte une attaque décisive sur son rival belge et se dirige du coup vers la plus haute marche du podium :

« J’ai essayé de la jouer en stratège. Je suis resté un bon moment derrière Maxime pour étudier à quel endroit il me serait le plus facile de l’attaquer », révèle le vainqueur.

Derrière Guy Fastres et Frédéric Morel, classés dans cet ordre sur la ligne d’arrivée, Maxime Sonntag se hisse au cinquième rang après avoir gagné trois places en course. Claude Watteyne, Thibaut Chiron, Laurent Imbert, Sébastien Grippon et Armand Degrenne, complétant, eux, le top 10.

En Elite, Olivier Desfours est le second lauréat du jour pour avoir résisté jusqu’au bout au très entreprenant Frédéric Depresle. Patrick Metaut les rejoint à nouveau sur le podium.

Le podium : 1.Ghislain, 2.Lieutenant, 3.Fastres.

ENDURANCE : GHISLAIN C’EST MIEUX

 

En l’absence de la N°79 de Bruno Destoop-Bruno Ezra, ce sont 24 Legends Cars qui prennent le départ de l’Endurance le lendemain matin. Et sans attendre, celle-ci perd immédiatement deux de ses favoris…

Parti à la faute, Frédéric Morel entraîne Maxime Lieutenant dans son errance !

C’en est fini pour l’un, tandis que l’autre repartira avec cinq tours de retard (…et la promesse de finir bon dernier) une fois son auto remise en condition de rouler.

Pendant ce temps, Timothée Ghislain est déjà en position d’enchaîner les passages en tête du peloton, suivi de Guy Fastres, Maxime Sonntag et Claude Watteyne.
À l’heure des premiers arrêts, le Palois compte même cinq bonnes secondes d’avance sur son poursuivant immédiat.

Une fois les passages dans la Pit-lane effectués, Guy Fastres est de retour dans les roues du leader et à la faveur de l’entrée en piste d’un Safety Car, c’est bientôt l’ensemble du groupe de tête qui efface son retard.

Tout reste donc à refaire pour Timothée Ghislain à l’instant de se relancer pour un sprint final de quatre tours. Guy Fastres reste pressant jusqu’à l’arrivée mais sans jamais trouver l’ouverture :

 « J’ai bien essayé de passer Timothée, mais j’ai commis trop de fautes pour y parvenir », reconnaissait le pilote Belge, malgré tout abonné au podium.

« Les faits de course du début m’ont d’abord aidé à prendre de l’avance. Après les arrêts, c’était plus difficile de s’échapper. Je me suis alors surtout appliqué à gérer ma fin de course », résumait pour sa part le vainqueur.

Troisième, Maxime Sonntag termine sous la menace directe d’un quatuor composé de Thibaut Chiron, Sébastien Grippon, Arnaud Degrenne et Laurent Imbert.

 « Cela a été une grosse bagarre jusqu’au dernier virage ! », se réjouissait le troisième homme du podium.

Sans une minute de pénalisation écopée pour un dépassement sous drapeaux jaunes, Claude Watteyne se serait intercalé entre eux.

Côté Elite, Frédéric Depresle, laisse s’envoler une possible victoire en partant en tête-à-queue dans le dernier tour. Cela permet à Olivier Desfours de doubler la mise devant Patrick Metaut et le débutant en LCC Philippe Jr. Lacoste.

Le podium : 1.Ghislain, 2.Fastres, 3.Sonntag.

Timothée Ghislain vainqueur des deux premiers rounds de la saison, se présentera naturellement en leader du Classement général devant Thibaut Chiron et Maxime Lieutenant, au prochain Grand Prix de Pau (18 et 19 mai).

Et qu’on se le dise, pour rendre la tâche de ses adversaires encore plus ardue, il évoluera cette fois à domicile !

 

David THOMAS

Photos : LEGENDS CAR

 

Legends Cars

About Author

gilles