LES CONCURRENTS DE L’ULTIMATE CUP AUTOS SE RETROUVENT SUR LE CIRCUIT DE DIJON-PRENOIS

 

 

 

Un mois après le lancement de la Saison du nouveau Championnat de l’Ultimate Cup Series Autos, qui s’est déroulé fin mars sur le circuit Portugais d’Estoril, aux portes de Lisbonne, les concurrents se retrouvent le week-end prochain, pur la seconde des sept épreuves du calendrier 2019.

Et, c’est cette fois, sur le Circuit Bourguignon de Dijon-Prenois que se déroulera cette deuxième manche, laquelle propose cinq catégories, avec les LMP3, les GT, les CN, les monoplaces et enfin les Mitjet. Ces dernières entamant elles leur saison.

 

Ultimate-Cup-Séries-2018-Philippe-PLANEIX et Greig COULL-MICHELIN- Vincent VIGIER-Serge MEYER-ORECA et Mathieu LALISSE-Ingénieur pour la BOP-Photo-Bernard-Bakalian.

 

L’occasion de faire le point avec son Promoteur, Vincent Vigier. Ce dernier analysant, avant ce nouveau meeting, les résultats de la course inaugurale de la Saison 2019, à Estoril.

« Je pense qu’on a atteint l’objectif qu’on s’était fixé, c’est-à-dire entamer la saison dans de bonnes conditions, avec un paddock bien rempli, un effort de nous-mêmes pour avoir quelque chose de beau et de représentatif de notre nouveau Championnat. Je crois pouvoir affirmer que tous les concurrents étaient contents et satisfaits. Et pour le fun, la météo a été très bonne tote la semaine au Portugal, synonyme de décontraction et de super week-end. »

Le plateau leader celui des LMP3 était plutôt  conséquent avec 14 voitures en piste pour ce lointain déplacement tôt dans la saison et les autres corrects !

« Oui, absolument. Et nos autres plateaux démarrent, n’oublions pas que nous avons annoncé très tard, la naissance de notre Ultimate Série, le 29 novembre. Il nous faut relancer le GT qui présentait une grille encore peu fournie, tout comme les CN mais sincèrement il démarre, mais il faut laisser un peu de temps aux équipes de Gentlemen de nous rejoindre. Par contre celui des Formule Renault était birn fourni, lui, avec 17 monoplaces.»

Pour mémoire, rappelons les résultats de la manche inaugurale d’Estoril

ULTIMATE-CUP-SERIES-2019-ESTORIL-La-LIGIER-du-Team-AUTRICHIEN-WIMMER-WERK-Photo-Hugues-LAROCHE-

 

En LMP3, magnifique performance de l’Écurie Autrichienne Wimmer Werk, à l’occasion de la manche d’ouverture du tout nouveau Championnat d’Endurance LMP3 de l’Ultimate Cup Series Auto, sur le Circuit Portugais d’Estoril.

En effet, après s’être élancé depuis la voie des stands, pour ne pas avoir respecté le timing de la procédure de sortie des stands, lequel avait été modifié, décision que seul ce Team semblait ignorer, le trio au volant de la Ligier JSP3 N°26, au terme d’une sensationnelle course, triomphe et l’emporte à l’issue des 4 Heures.

Et ce d’autant plus que la veille vendredi au cours de la seconde session des essais libres, le moteur avait cassé… Avec la mobilisation générale des staffs Ligier et Oreca, un nouveau moteur Nissan était monté et ce dernier était mis en route à… 2 Heures trente du matin au cœur de la nuit Lusitanienne…

Et dans la foulée ce samedi matin, c’est cette Ligier qui arbore le célèbre N°26, cher à Jacques Laffite et l’année du 50ème anniversaire de la marque, qui signait le temps de référence, synonyme de pole en 1’33.267.

Déjà un premier exploit pour les hommes de cette équipe après les pépins et soucis de la veille et une nuit quasi blanche pour les mécanos.

Alors, la suite et cette merveilleuse victoire de l’équipage formé du Français Vincent Capillaire, de l’Autrichien Lukas Dunnek et du Liechtensteinois Mathias Kaiser, ce n’est finalement qu’un immense bonheur, qui semblait bien improbable vendredi après-midi…

Le trio avec le Français Vincent Capillaire, l’Autrichien Lukas Dunnek et le Liechtensteinois Mathias Kaiser qui l’emportait au terme des 139 tours, le podium étant complété par deux autres Ligier JSP3, les N°94 de l’écurie Virage qui termine deuxième à 1’35.118 et la N°14 de chez Inter-Europol, troisième, elle, à 1 tour

Top 5, complété lui par deux autres Ligier JSP3, les N° 6 du Graff et 4 de Speed Factory, classées respectivement toutes les deux à 1 tour.

 

ULTIMATE-CUP-2019-ESTORIL-La-RENAULT-RS-01-victorieuse-Photo-Hugues-LAROCHE

 

En GT, pour ce premier meeting en Ultimate Cup Series Auto de la catégorie GT ce dimanche à Estoril, la victoire est revenue à l’une des trois Renault RS 01 inscrites. Celle engagée par l’Équipe DEMJ, la N°23 et que se partageaient le Français Lucien Crapiz et l’Italien Max Mugelli, tandem victorieux au terme des 4 Heures  et qui l’emportait en devançant une autre Renault RS 01, l’une des deux voitures de l’Équipe AB Sport de Vincent Abric, la N°46, voiture confiée au trio, formé de Ronny Montereau, Thierry Proust et du jeune venu de la monoplace, Gregory Segers, qui terminent à 1’07.592

Victimes d’ennui électrique sur la grille de départ, la Ferrari F488 de l’Écurie Visiom, avec à son volant, Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet, complétant, ce premier podium de la Saison 2019.

 

ULTIMATE CUP 2019 ESTORIL – Amaury BONDUEL – Photo Maurice CAMUS.

 

Dans la catégorie des monoplaces, de retour sur les circuits après une année 2018 sabbatique, faute de budget, le jeune et talentueux pilote Belge Amaury Bonduel, effectue cette saison, son ‘come-back’ en piste ! Amaury ayant choisi de s’aligner dans le tout nouveau Championnat créé à l’inter-saison par le Clermontois Vincent Vigier, avec le partenariat de la Maison Michelin, celui de l’Ultimate Cup Series Auto.

Enrôlé et recruté par Laurent Lamolinairie, le Patron du très professionnel LAMO Racing, l’ancien volant de l’École du Circuit de La Châtre  en 2014 – à l’époque, il avait à l’époque tout juste 14 ans – a démarré  ‘en fanfare’ ce week-end, sur la piste du Circuit Portugais d’Estoril

En effet, au volant de sa monoplace de Formule Renault 2 litres, Amaury, a plus que brillé, remportant deux des trois manches, se classant seulement second de la première des trois courses au menu de cette épreuve d’ouverture du Calendrier 2019, mais devancé sous le damier de… seulement 0.046, soit moins de cinq infimes millièmes !

Résultat, le jeune homme quittait le Portugal, largement en tète du Classement général provisoire de sa catégorie des Monoplaces. Devant l’Italien Brice Morabito, le pilote de la Scuderia TS Corse.

Lequel, victorieux de la première des trois manches de cette épreuve inaugurale du Calendrier 2019, le samedi 23 Mars 2019, de la toute première course du nouveau Championnat de l’Ultimate Cup Series Auto, restera dans l’histoire de l’Ultimate Cup, comme étant le premier pilote à être monté sur la plus haute marche d’un des podiums de ce meeting d’ouverture de cette Saison 2019.

 

ULTIMATE CUP 2019 ESTORIL La WOLF des futurs vainqueurs de la catégorie CN devance la NORMA

 

Enfin en CN,  malgré un plateau encore peu fourni, un incroyable spectacle a marqué la dernière épreuve le dimanche en fin d’après-midi, la course d’inauguration de la renouvelée ‘Speed Euroseries’ by Ultimate Cup 2019, où après trois heures intenses et riches en adrénaline, c’est l’équipage transalpin formé de la paire Bellarosa-Belotti au volant de leur Wolf GB08 Tornado qui s’est finalement imposé.

Le Championnat réservé aux voitures de la classe CN, cette année de nouveau au départ, grâce à la régie conjointe de Ultimate Cup Series et de V Motor Company, après une dernière Édition qui remonte à la saison…2013, a donné son coup d’envoi sur le très technique Circuit d’Estoril, où se sont confrontés des équipages et des constructeurs de voitures CN d’expérience internationale.

Dimanche en fin d’après-midi, la course, se déroulait sur une distance de 3 heures, et même si pour ce lancement et le renouveau de cette catégorie CN, le plateau était un peu… maigrichon – il y aura plus de concurrents dès la prochaine étape à Dijon une dizaine d’autos –  la course nous a réservé un spectacle incroyable.

Pour preuve, dans la deuxième partie de course, Ivan Bellarosa alors au volant de la Wolf GB08 Tornado N°45 et David Cristini dans le baquet de la Norma M20, nous ont offert un spectacle incroyable jusqu’au dernier des 105 tours couverts.

Bellarosa a réussi à se maintenir en tête de la course avec autorité, mais Cristini revenu en piste, s’est constamment montré très menaçant en réussissant à récupérer sur son adversaire au commandement toute la marge qu’il avait pu se construire auparavant, au fil de la course.

Et ce n’est qu’avec … 0.192 secondes que Bellarosa parvenait à franchir la ligne d’arrivée en vainqueur devant Cristini !

Ce premier Top 5 du renouveau de cette catégorie CN, étant complété par l’équipage Bassora-Robert-Robert avec leur Norma M20 DB Autosport, avec Antoine Robert, auteur du meilleur tour en course, en 1’35.653 suivis par Pollini-Deadati et leur Wolf GB08 Tornado et Pigozzi-Frati sur la troisième Wolf GB08 Yornado de Avelon Formula.

Comme on le constate, cette Ultimate Cup Séries Autos, a démarré ‘plein pot’ à Estoril. Ce week-end, les équipes se retrouvent donc à Dijon-Prenois. Ensuite, ils prendront la direction du Slovakia Ring, puis celui du Mugello, au nord de Florence en Italie. Ensuite, ils se retrouveront à Valencia en Espagne, à Magny Cours et enfin sur la poste du circuit Varois du Paul Ricard, au Castellet.

Que des belles pistes !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Hugues LAROCHE-AutoNewsInfo

ULTIMATE CUP 2019 ESTORIL  Christophe TINSEAU et Jean-Bernard BOUVET. Deux pilotes chevronnés et heureux de leur week-end en ULTIMATE à ESTORIL.  Photo : AutoNewsInfo

 

 

 

 

Endurance ULTIMATE CUP Séries Auto

About Author

gilles