INCROYABLE MAIS VRAI : UN ANCIEN QUADRUPLE VAINQUEUR REFUSÉ AUX 24 HEURES DU NÜRBURGRING 2019 !

 

 

Marc Duez avec Jean Michel Martin- Johnny Cecotto et Christian Danner,  vainqueurs aux 24 Heures du Ring en 1992©Manfred GIET

La Fédération Allemande du Sport Automobile (DMSB) frise parfois le ridicule !

 

Déjà en 2015, lors d’une manche du Championnat Allemand d’Endurance VLN qui se déroule depuis 1977 exclusivement sur la boucle nord du mythique Nürburgring, à la suite d’une sortie de route du pilote Britannique MARDENBOROUGH au volant d’une NISSAN GT-R  qui avait atterri dans le public provoquant la mort d’un spectateur, l’organe suprême du sport automobile Allemand, avait instauré des limitations de vitesse à certains endroits réputés dangereux de l’Enfer Vert, ce qui provoqua beaucoup de questions et la risée parmi le monde du sport automobile.

Et depuis la semaine dernière le DMSB continue à faire dans le détail, en refusant à un ancien triple vainqueur des 24 HEURES DU NÜRBURGRING, de prendre le départ de l’édition 2019, qui se déroulera du 20 au 23 juin prochain.

En effet, le pilote Belge le plus éclectique depuis quatre décennies, l’Ardennais volant Marc DUEZ, qui voulait s’offrir une dernière participation à la course d’Endurance GT, la plus difficile au Monde, les fameuses 24 HEURES du NÜRBURGRING, qui outre leur renommée ne comptent que pour du beurre, ne pourra y participer.

En cause ?

Un règlement quelque peu biscornu qui impose à tout pilote n’ayant pas roulé au cours des 5 dernières années sur la boucle Nord du Nürburgring, longue de 22,800 Km, de repasser par la case départ en étant obligé de passer un ‘’rookie test’’ !

Ce qui signifie en clair, l’obligation de passer un examen théorique et pratique comme c’est le cas pour chaque débutant…

 

BMW M3 E30-24 H Nürburgring 1989-Duez -Martin- Cecotto-vainqueurs-© Manfred GIET.

 

Alors faire passer un ‘’Oldie’’ comme DUEZ à 62 ans comme ‘’Rookie’’ équivaut à un affront surtout lorsque l’on présente un palmarès aussi fourni que le sien et en ayant disputé des épreuves dans toutes les disciplines du sport-auto aux quatre coins de la planète hormis en F1 !

Néanmoins celui que l’on surnomme ‘’LE DUZE ‘’ s’est soumis à cette obligation tout comme l’ex-pilote de F1 Martin BRUNDLE, obtenant du coup une licence ‘’B’’ et de ce fait, il ne lui restait plus qu’à effectuer les 18 tours réglementaires pour obtenir la licence ‘’A’’ requise, le sésame donnant enfin accès à la grille de départ !

Un passe-droit qu’il n’a malheureusement pas pu obtenir… à cause de la météo !

En effet, le 23 mars dernier lors de la première manche du Championnat VLN, une épreuve d’endurance de 4 heures, engagé sur la TOYOTA GT86 du Team PITLANE du belgo-brésilien Olivier MUYTJENS, il a vu son relai stoppé après 6 tours en raison du brouillard qui enveloppait les monts de l’Eifel Allemand.

Ce qu’il considéra comme une partie remise pour la deuxième manche programmée le samedi 13 avril, s’avéra cauchemardesque puisque ce jour-là, le Nürburgring était …recouvert d’un manteau blanc, nécessitant l’annulation pure et simple de l’épreuve après deux tours, signifiant du coup le purgatoire pour Marc DUEZ.

Et tous ceux qui espéraient malgré tout encore la clémence de la Fédération Allemande en prirent pour leur compte, face à l’intransigeance et la minutie toute germanique en la matière.

 

Marc-DUEZ-avec-Olivier-MUYTJENS  sur la Toyota-GT-86 en VLN, refusé aux 24 Heures du Nürburgring ©-Muytjens

 

Voilà donc le vétéran DUEZ privé d’un dernier petit plaisir qu’il voulait s’offrir avant de tourner définitivement la page et que ses nombreux fans considèrent comme un affront vu le palmarès que ce pilote d’exception a pu exhiber  au cours de 4 décennies, en tant que compétiteur dans des disciplines aussi variées que Karting-Formule Ford, Formule Super Vee, Formule 3, Rallye national, WRC, Sports-Protos, Tourisme, Trophée Andros, V8 Star, Euro Nascar, et Porsche Super Cup.

Si en rallye, il affiche 176 départs au compteur, son bilan en endurance est tout aussi appréciable avec quelques 70 doubles tours d’horloge à son actif, pour 3 victoires à Spa-Francorchamps, 4 au Nürburgring et 2 à Zolder.

Retenons également un record mondial d’un moteur diesel réussi pour Chrysler en 2000 à Nardo en Italie avec le Français BELLOC et le Portugais ARMORIM à son actif et deux  piges en tant que pilote du Safety-Car FIA à Spa-Francorchamps lors des GP de Belgique en 1995 et 1996.

Outre un job d’Instructeur au sein du Royal Automobile Club de Belgique, pour former de jeunes talents, il possède également une licence de Directeur de Course.

 

Marc DUEZ-pilote éclectique et spectaculaire à souhait-© Manfred GIET- 31

 

Malgré toutes ces références, le DMSB ne s’est pas laissé infléchir trop soucieux de respecter le règlement à la lettre et comble de l’ironie, son Président n’est autre que… l’ancien pilote Hans-Joachim STUCK, le pilote Allemand bien connu et qui plus est a remporté ces mêmes 24 HEURES du NÜRBURGRING… avec Marc DUEZ,MENZEL et BOVENSIEPEN en 1998, sur une BMW 320 D d’usine !

Comme quoi, du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas comme a dit un jour Napoléon Bonaparte !

Comprenne qui pourra, tellement c’est ridicule et grotesque, vu les événements météo qui pouvaient fort logiquement occasionner ‘une exception’ vu la solide expérience de l’ami DUEZ.

 

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

Marc DUEZ au GP de Belgique de F1 1995- Pilote du Safety Car ici en action devant Schumi © Manfred GIET-

 

Sport

About Author

gilles