RETOUR DU PEGASUS SUR LES CIRCUITS AVEC LA LIGIER CUP

Une nouvelle aventure sportive pour Pegasus Racing avec Ligier

 

Le Circuit de Dijon-Prenois a été le théâtre du début d’un nouveau challenge pour le Team Strasbourgeois Pegasus Racing. La structure dirigée par Claude et Julien Schell a misé sur la Ligier JS Cup France, une compétition monotype qui évoque le mythe de la Ligier JS2. Cette sportive Française s’était classée 2ème aux 24 Heures du Mans en 1975. Jean-Claude Diebolt, David Caussanel et Julien Schell ont mené une voiture toute neuve, reçue la veille des essais, à la 6ème place au terme des 4 heures de course.

 

Le Team PEGASUS aux 24 HEURES du MANS 2010  avec … AutoNewsInfo

Pegasus Racing le retour !

 

L’Équipe Alsacienne a remporté nombre de victoires et de titres en Formule Ford, Peugeot Spider THP et Sport-Prototypes, notamment avec différents modèles de Ligier, avant d’atteindre le pinacle en participant à quatre reprises aux 24 Heures du Mans.

En 2014 et en 2015, l’Équipe a terminé dans le Top 10 de la catégorie LMP2 avec un proto Morgan, construit par Onroak Automotive, l’entité dirigée par Jacques Nicolet aujourd’hui rebaptisée Ligier Automotive. Voici quelques mois, Ligier a présenté sa première GT «Silhouette» moderne sous la forme de la JS2 R, dont la ligne et le caractère rappellent la fameuse JS2 des années 70.

 

Julien Shell

 

La création d’une série dédiée à cette auto a séduit Julien Schell :

« Elle est belle, les coûts d’achat et de fonctionnement sont contenus et nous avions envie de commencer une nouvelle aventure avec Ligier. Fin 2018, j’ai été invité à découvrir la JS2 R à Magny-Cours et ce qui semblait intéressant sur le papier s’est révélé passionnant sur un circuit. Avec son moteur Ford V6 3,7 litres qui développe 330 chevaux, il y a de quoi se faire plaisir. Son comportement est bien équilibré et ses pneus Yokohama homologués pour un usage routier permettent des économies et une logistique simplifiée. Une des particularités est la présence de seulement deux pédales, en raison du choix d’un embrayage centrifuge. La boite à 6 rapports est facile, réactive et rapide. »

 

 

LIGIER CUP 2019 – La LIGIER DE L’ÉQUIPE ALSACIENNE PEGASUS.

 

L’Équipage Pegasus Racing avait rôdé ses automatismes à l’occasion de la course des 500 Nocturnes, fin 2018 sur l’Anneau du Rhin. Les Alsaciens Jean-Claude Diebolt et Julien Schell associés à l’Aveyronnais David Caussanel s’étaient partagé une Porsche 997 Cup pour finir sur la troisième marche du podium !

À Dijon, rien n’a été simple pour Pegasus Racing car prendre le train en marche est toujours un désavantage mais surtout, le fait de toucher la JS2 R dans le paddock a obligé le team à rôder, régler et vérifier la voiture sur place, sans oublier de se familiariser avec elle dans les grandes courbes du tracé bourguignon.

Mission accomplie puisque Pegasus Racing n’a pas rencontré le moindre problème, des premiers essais jusqu’à l’arrivée des quatre heures de course. Partie 6ème, la Ligier arborat le N°29 a vu le drapeau à damier à la même place. Seul regret, ne pas avoir pu s’arrêter pendant une des neutralisations, du fait d’un encombrement de l’entrée de la’pit lane’ et de la station-service !

 

LIGIER CUP 2019 – La LIGIER DE L’ÉQUIPE ALSACIENNE PEGASUS.

 

Jean-Claude Diebolt ne doit pas être très loin du record des débuts en sport auto les plus tardifs. Au terme d’une carrière professionnelle bien remplie, il a commencé à rouler à l’âge de 67 ans et à courir trois ans plus tard ! Une rencontre avec Julien Schell a suffi pour que sa passion du sport automobile se concrétise volant en mains.

Il explique :

« Je n’aurais pas franchi le pas sans les conseils de mon coach Julien. J’ai pu tester la Ligier sur une dizaine de tours à Barcelone, mais il me restait beaucoup de choses à découvrir à Dijon. Le bilan est positif car j’ai progressé sans faire trop d’erreurs. »

David Caussanel est un vieux complice de Julien Schell. Ensemble, ils ont décroché le titre de Champion 2008 en VdeV Endurance Proto.

Lui, il confie :

« Ce fut un grand plaisir de retrouver l’équipe après toutes ces années. J’ai été agréablement surpris par la Ligier. J’ai l’impression qu’au fur et à mesure, nous avons pris de plus en plus de plaisir, d’où un surcroit de motivation, et au final des temps similaires à ceux des vainqueurs en fin de course. »

Le patron-pilote Julien Schell nous apportant son mot de la fin :

« Nous avons bien géré l’usure des pneus et nous étions de ce fait de plus en plus compétitifs en fin de course. Je pense que nous pourrons bientôt viser le podium. La voiture a bien fonctionné, elle est maintenant à l’atelier où nous allons tout checker et finir de la décorer. Nous avons programmé trois jours de test pour bien comprendre son fonctionnement et être fin prêt pour le prochain rendez-vous »

Lequel est programmé sur le toboggan Ardennais du circuit à Spadois de Francorchamps, les 24 et 25 mai prochain ! 

 

Romane DIDIER

Photos : Thierry COULIBALY- TEAM

 

 

Endurance LIGIER JS2R Cup

About Author

gilles