MOTO GP : À QUOI RESSEMBLERA LE CALENDRIER DANS LE FUTUR ?

 

 

LE DÉPART  SUR L’ÉNORME  CIRCUIT D’AUSTIN

 

En ouverture, un très beau plan en relief du futur circuit de Lombok en Indonésie.

Nos petits camarades anglais de MCN se posent ouvertement la question du calendrier des années à venir. .

Pour eux pourtant pas de Brexit, Silverstone est solide comme un rock…

Cette année, il y a 19 GP au programme, Dorna a évoqué la possibilité de monter à 22 maximum mais dans les années à venir il y a pléthore de projets…

Il y aura donc un choix crucial à faire…

C’est que tout le monde veut son GP, le succès assure de bons retours financiers, une célébrité touristique parfois difficile à mettre en place…

Pour Dorna, c’est aussi une manne financière colossale, chaque circuit verse (en théorie) cinq millions de dollars à titre de royalties pour organiser son Moto GP.

C’est beaucoup moins cher que la F1 et dans certains pays, les retombées TV sont largement aussi importantes.

Il y a bien sûr ceux qui ont déjà signé et il y ceux qui font des travaux colossaux pour se mettre aux normes FIM et qui font la queue à Madrid devant de bureau d’Ezpeleta, le boss de Dorna.

 

LE PROJET DE CIRCUIT DE MANDALIKA À  LOMBOK

 

L’Indonésie par exemple, est assurée d’organiser son GP en ville à Lombok, île paradisiaque dont le circuit sera intégré aux infrastructures d’un resort touristique qui semble disposer de fonds et de soutiens pharaoniques (l’Indonésie est une éponge à pétrole).

Ce GP aura lieu dès 2021.

C’est le circuit le plus demandé par les Constructeurs, ce qui aide, le marché indonésien est tout simplement gigantesque.

La Finlande devait rouler cette année mais des problèmes météo gigantesques ont forcé les organisateurs à repousser le premier GP à 2020.

 

LE KYMIRING EN FINLANDE

 

Une séance d’essais est prévue cet été pour que tout le monde ait quelques datas.

Bien sûr, la proximité de ce circuit avec la Russie est un énorme avantage.

Ce qui nous met à 21 GP, il n’y a donc plus qu’une place…

Et beaucoup de monde au portillon !

On rappellera au passage que le Qatar, GP le moins fréquenté et qui coûte une ‘blinde’ puisqu’il est organisé de nuit, a sécurisé son contrat avec Dorna jusqu’en 2031 !

Et oui, avoir beaucoup de sous ou beaucoup de public potentiel est un gros argument en Moto GP !

 

SPA MON AMOUR

 

Sur les rangs, Spa, le plus beau circuit naturel du monde, qui  engagé plus de 80 millions d’€ de remise à niveau (il est question que le Raidillon de l’Eau Rouge se prenne en montée et en descente sur une nouvelle partie du circuit…) sa Directrice est allée voir Dorna à Madrid et propose son Moto GP pour 2024.

Sur les rangs, Mexico, circuit sublime mais sans dégagements pour les motos en cas de chute, qui est d’ailleurs obligé de faire des aménagements pour la F1, autant le faire aussi pour la moto, circuit très demandé par les constructeurs pour qui l’Amérique centrale est aussi un nouveau marché.

 

LE CIRCUIT HERMANOS RODRIGUEZ DE MEXICO

 

Sur les rangs le Kazakhstan, qui a sponsoré un de ses pilotes en Moto3 cette année,qui a un gros avantage, le circuit existe déjà.

Il pourrait devenir circuit de remplacement si un des tracés prévus dans les années à venir faisait défaut…

Sur les rangs, qui s’annonce pour 2021, le Brésil, pays magique des sports mécaniques, Dorna a très envie d’un autre circuit en Amérique Latine.

Mais on voudrait courir à Rio dont le circuit a été détruit en 2016 pour y construire les infrastructures olympiques.

Bon, il y a donc plus de projets que de possibilités, la solution serait évidemment de supprimer un des quatre GP espagnols, chiffre inexplicable aujourd’hui.

Jerez et Valence sont intouchables (Jerez a fait de formidables travaux et Valence paie une fortune pour être le dernier GP de l’année, et ça marche, les résultats de 2018 ont été énormes) les deux circuits les plus menacés seraient peut-être Barcelone et Aragón, qui pourraient se voir confier l’organisation d’un GP en alternance, une année sur deux.

À suivre…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

.

Moto MotoGP

About Author

gilles