YOANN BONATO 1er LEADER AU RALLYE LYON-CHARBONNIÈRES-RHÔNE

 

 

 

 

Auteur de cinq meilleurs temps sur les sept spéciales disputées vendredi à l’occasion de la première journée, du Rallye Lyon-Charbonnières, le double Champion de France en titre Yoann Bonato, s’est montré intouchable !

Derrière le pilote Isérois, Quentin Gilbert au volant de sa Volkswagen Polo GTI R5, Quentin Giordano qui pilote lui une Hyundai i20 R5 et Yohan Rossel au volant d’une Citroën C3 R5, se retrouvent à la lutte pour la deuxième place.

De retour aux commandes de l’Abarth 124 Rally du Team Milano Racing, Nicolas Ciamin a réalisé une superbe performance ce vendredi, laquelle lui permet de pointer au cinquième rang provisoire.

En Trophée Michelin R5, Quentin Gilbert mène les débats tout comme Cédric Robert avec sa DS 3 R3 Max en ‘Hors R5’.

La bagarre est aussi intense dans le cadre du Championnat de France des Rallyes VHC, les trois premiers, Pascal Eouzan, Philip Giordanengo et Jean-Pierre Del Fiacco étant regroupés en 23 secondes seulement !

Du côté du Clio R3T Trophy France, Boris Carminati et sa Renault Clio R3T pointent en tête à Charbonnières-les-Bains.

 

LE RÉSUMÉ DE LA JOURNÉE

 

ES1 (Bibost – Bessenay – Montrottier – 14,63 km – 11 h 43) :

Routes un peu glissantes, beau temps – Meilleur Temps : Bonato

Faits marquants : Yoann Bonato est le mieux réveillé des pilotes et s’impose dans cette spéciale inaugurale devant Quentin Gilbert et Quentin Giordano . Certains pilotes ont été pris dans les bouchons sur la liaison et n’ont pu effecteur leurs pressions de pneumatiques avant le départ (Giordano, Rouillard, Dommerdich). William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) a rencontré un problème mécanique en liaison mais a pu effectuer le ‘chrono’. Alors qu’il découvre la seconde Volkswagen Polo GTI R5 du Team Sébastien Loeb Racing, Anthony Fotia se distingue avec un beau cinquième temps.

 

ES2 (Ternand – St Just d’Avray – 13,11 km – 12 h 46) :

Routes propres, quelques cordes sales, beau temps – Meilleur Temps : Bonato

Faits marquants : Malgré son problème d’afficheur du rapport engagé, Yoann Bonato enchaîne avec un deuxième meilleur temps consécutif. Quentin Giordano confirme son beau début de rallye avec un deuxième temps. Anthony Fotia et Patrick Rouillard (Skoda Fabia R5) sont victimes de crevaisons et changent leurs roues en spéciale. En retrait sur ce début de rallye, Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) est en manque de confiance. Après les deux premiers ‘chronos’ Bonato devance Gilbert et Giordano (ex-aequo), Yohan Rossel et Nicolas Ciamin qui n’en finit plus d’étonner au volant de son Abarth 124 Rally.

 

ES3 (Chamelet – Oingt – 13,26 km – 13 h 19) :

Routes propres, beau temps – Meilleur Temps : Bonato

Faits marquants : Yoann Bonato signe un ‘triplé’ en remportant toutes les spéciales de la première boucle. Étincelants depuis le départ, Quentin Giordano et Anthony Fotia poursuivent leurs efforts en se classant respectivement au deuxième et troisième rang de ce ‘chrono’. Le début de rallye est plus difficile pour Sylvain Michel (en manque de confiance) et Jordan Berfa (problème de puissance). Après 3 ES, Yoann Bonato devance Quentin Giordano, Quentin Gilbert, Yohan Rossel et Nicolas Ciamin.

 

ES4 (Bibost – Bessenay – Montrottier – 14,63 km – 16 h 57) :

Routes plus sales qu’au premier tour, beau temps – Meilleur Temps : Rossel

Faits marquants : Plus à l’aise avec sa Citroën C3 R5 après quelques ajustements effectués à l’assistance, Yohan Rossel remporte cette spéciale et devance la seconde Citroën C3 R5 de Yoann Bonato. Rien à signaler de particulier dans ce ‘chrono’, au Classement général, le top dix reste inchangé.

 

ES5 (Ternand – St Just d’Avray – 13,11 km – 18 h 00) :

Routes plus sales qu’au premier tour surtout sur la première partie, beau temps – Meilleur Temps : Bonato

Faits marquants : Yoann Bonato remet les pendules à l’heure avec un nouveau meilleur temps sur cette spéciale. Beaucoup de pilotes ont assuré dans les parties sales par crainte d’une crevaison. Nicolas Ciamin réalise un superbe deuxième temps pendant que William Wagner s’arrête pour changer une roue après une crevaison. Derrière un Yoann Bonato intouchable, Quentin Giordano, Quentin Gilbert et Yohan Rossel se battent  pour le gain de la deuxième place en étant regroupés en 1s7 après ce ‘chrono’ ! Très rapide depuis le début du rallye, Anthony Fotia connait des problèmes de direction assistée (fuite).

 

ES6 (Chamelet – Oingt – 13,26 km – 13 h 19) :

Routes propres, beau temps – Meilleur Temps : Bonato

Faits marquants : Cinquième temps ‘scratch’ pour Yoann Bonato qui augmente encore son avance en tête de l’épreuve. A la faveur d’un deuxième temps (partagé avec Anthony Fotia), Quentin Gilbert monte sur la deuxième marche du podium provisoire au détriment de Quentin Giordano (Hyundai i20 R5).

 

ES7 (Marcy l’Étoile – 1,30 km – 19 h 36) :

Spéciale en ville – Meilleur Temps : Giordano

Faits marquants : Rien à signaler hormis la touchette de Patrick Rouillard qui a dû changer une roue dans la spéciale.

 

CHAMPIONNAT-DE-FRANCE-RALLYE-Yoann BONATO-Portrait-Photo Jeff THIRY

PAROLES DE PILOTES

 

Yoann Bonato (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto), leader :

« C’est une très bonne journée où tout a bien fonctionné. La voiture était bien, nous nous sommes faits plaisir, c’était sympa ! Il faudra rester concentré demain car ce sera une grosse journée et le résultat de ce rallye est important. »

 

Quentin Gilbert (Volkswagen Polo GTI R5), deuxième :

« C’est une bonne journée. La bagarre pour la deuxième place s’est vite installée ce matin. Nous avons roulé très vite aujourd’hui mais il est impossible d’aller chercher Yoann. Je n’ai pas d’excuse car la voiture est parfaite et les ouvreurs ont fait un super boulot notamment dans la spéciale de Ternand où chaque virage était très sale. On reste au contact et on va continuer comme ça demain, on verra bien ce que ça va donner. »

 

Quentin Giordano (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport), troisième :

« Il y a une belle bagarre pour la deuxième place. C’était bien aujourd’hui, nous n’avons pas fait d’erreur. Seule une petite crevaison lente nous a retardé dans l’ES5. La voiture est géniale et les pneumatiques fonctionnent bien. Je suis content d’être dans le groupe de tête. »

 

 

Christian COLINET

Photos: FFSA –  DPPI – Jeff THIRY

LE BILAN DE L’ÉTAPE 1

7 épreuves spéciales

Meilleurs temps : Bonato 5, Rossel 1, Giordano 1.

Leader :  ES1 à ES7 : Bonato

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE    

 

1.Bonato-Boulloud (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto) en 45’15s4

2.Gilbert-Guieu (Volkswagen Polo GTI R5) à 24s2

3.Giordano-Parent (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) à 24s3

4.Rossel-Fulcrand (Citroën C3 R5) à 25s7

5.Ciamin-Roche (Abarth 124 Rally, Team Milano Racing) à 34s3

6.Michel-Degout (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) à 49s3

7.Mauffrey-Bronner (Skoda Fabia R5) à 1m25s9

8.Astier-Vauclare (Hyundai i20 R5) à 1m26s9

9.Brunson-Mondon (Ford Fiesta WRC) à 1m29s4

10.Berfa-Augustin (Hyundai i20 R5) à 1m50s9…

 

 

FFSA Rallye Rallye

About Author

gilles