MOTO GP 2019 : LA PANNE DE LORENZO À AUSTIN (PARTIELLEMENT) EXPLIQUÉE

LORENZO RENTRE DEUX FOIS À  PIEDS DURANT LE WEK END

Explications sûrement pas de la part de l’Usine Honda qui a donné des consignes de secret absolu qu’il s’agisse des pilotes ou du manager.

On se souvient donc que dans le onzième tour de la course la moto de Lorenzo l’a contraint à terminer à pied.

Il était alors dans une dixième position peu glorieuse mais vu que Marquez et Crutchlow ont fait gouffre, il pouvait ramener quelques points là où le team usine de Honda récolte un zéro pointé.

HONDA FACTORY ZERO

Comme chez Honda Factory c’était motus t bouche cousue, c’est Oscar Haro, Directeur sportif de LCR, qui fait rouler Crutchlow et Nakagami (Crutch’ sur une moto d’Usine) qui a lâché (un tout petit bout…) du morceau.

Et la raison serait donc l’électronique.

On sait que chez Honda elle est défaillante sur le frein moteur, causant peut-être même les chutes de Marquez et Crutchlow, en particulier à l’approche des courbes lentes.

Haro confirme qu’ils affrontent le même problème chez LCR sans affirmer qu’Honda soit dans la ‘mouise’, dans le Moto GP on respecte la main qui te nourris…

OSCAR HARO AVEC AGOSTINI ET NIETO ALORS ENCORE VIVANT

Alors cette électronique défaillante, dommage parce que côté moteur la moto est sublime, peut aussi avoir causé un problème plus général chez Lorenzo.

Bon, on sait qu’Honda a depuis longtemps engagé des anciens de Magneti-Marelli, ils vont vite trouver le problème, même si à Jerez, prochaine course, il n’y a pas de courbes lentes.

En revanche cela ne dit rien sur les problèmes de chaîne de Marquez et de Lorenzo, il se dit que le bras oscillant en carbone serait trop flexible, et il est vrai qu’Austin est une sorte de Verdun sans les morts tellement les trous et les bosses sont innombrables, ce qui n’a pas dû  aider.

Mais quoi qu’en dise le boss technique de LCR, Honda est bien dans la ‘m’… !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photo : MotoGP

 

Sport

About Author

gilles