MOTO GP 2019 : LES QUATRE MOUSQUETAIRES DÉFOURAILLENT

RINS EST UNE SORTE DE D’ARTAGNAN

Dans le très célèbre roman de Dumas, les mousquetaires ne sont que trois, ils se battent en duel avec ce jeune godelureau qu’est d’Artagnan, avant qu’arrivent les gardes du cardinal et que les quatre ne ferraillent ensemble contre les reîtres du régime.

C’est un peu ce qui se passe en Moto GP en ce début d’année.

NON SEULEMENT LA HONDA A DES PROBLÈMES TECHNIQUES MAIS EN PLUS MARQUEZ S’EST MIS PAR TERRE

Les trois historiques, Marquez parce qu’il est une sorte de surdoué, Dovizioso d’abord survolté par l’arrivée de Lorenzo chez Ducati mais s’apercevant que la moto issu des génies de la bande de Gigi dall ‘Igna chez Ducati est un missile, Rossi bien sûr, toujours à la recherche de son dixième titre et de très loin meilleur pilote Yamaha, devant un Viñales qui peut être rapide mais ne sait toujours pas pourquoi.

Et puis d’Artagnan est arrivé, se battant avec les trois mais devenant du coup membre de la confrérie de ceux qui se battent pour le titre.

RINS OSE ATTAQUER ET BATTRE ROSSI !

Il s’agit bien sûr d’Alex Rins, un Catalan que l’on voyait poindre depuis un moment, sur une moto dont le budget est très largement inférieur à ceux de Honda et Ducati, qui a osé attaquer et battre Rossi aux USA…

Dovizioso disait déjà avant la course d’Austin que le match pour le titre se ferait à quatre, car il avait vu depuis longtemps que Rins était un sacré client.

Sa déclaration après cet incroyable GP des USA, où il se retrouve en tête du mondial avec une quatrième place à l’arrivée.

DOVIZIOSO LEADER INATTENDU

« Je suis heureux d’arriver à Jerez de cette manière, mais pour être honnête ce n’est pas tant ce statut de leader qui me réjouit, mais plus le feeling. Malgré cette 13e place sur la grille, nous avions en effet un bien meilleur rythme comparé à l’an passé. Je pense que nous pourrons être compétitifs à Jerez. Néanmoins attendons de voir… car nous sommes manifestement plus nombreux cette année au Championnat. Au-delà de Marc, il y a Álex et Valentino. Ils sont très forts, je pense qu’ils sont vraiment capables de se battre pour le titre. »

C’est clair, « D’Artagnan » Rins est fans le groupe de favoris.

Bien sûr, en particulier sur les circuits rendus difficiles par des conditions météo à la… con, on pourra voir tel ou tel outsider au drapeau à damiers, mais ce classement de  début de saison semble être une tendance lourde, ajoutée au fait que la Honda souffre de gros problèmes électroniques.

Problèmes masqués par le génie de Marquez mais quand il se met au tas, Honda est quasiment à zéro !

À régler avant Jerez !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Sport

About Author

gilles