SPA-FRANCORCHAMPS : UN CIRCUIT AVEC DES NOUVEAUTÉS, DANS L’AIR DU TEMPS ET À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE.

 

 

 

«Vos Émotions, notre Moteur !»

tel est le nouveau slogan du Circuit Ardennais de Spa-Francorchamps, actuellement en pleine effervescence à l’aube d’une Saison 2019 qui s’annonce riche en événements au pied de son célèbre Raidillon.

Avec un calendrier  rempli à ras bord et un taux d’occupation de… 244 journées, en tenant compte des quatre mois de trêve hivernale, la piste Spadoise est devenu un outil incontournable pour les sports mécanisés et les journées incentives en relation avec tout ce qui tourne autour de l’Automobile.

Au fil des années, ce joyau niché dans son écrin de verdure s’est développé en ‘’supermarché’’ de la Vitesse avec des rayons superbement achalandés.

Pour preuve :

Avec la F1, le Mondial WEC, l’ELMS, les 24 HEURES de SPA, les trois épreuves historiques SPA CLASSIC-SPA SUMMER CLASSIC-SPA 6 HOURS, les 25 HEURES FUN CUP, les 24 HEURES 2 CV, les BIKERS CLASSIC et le SPA ITALIA comme événements immanquables, le Calendrier 2019, s’est en plus enrichi de deux nouvelles épreuves majeures dans un programme très copieux de quoi faire sortir les fans de leurs chaumières !

Vue sur le Raidillon qui sera franchi en montée et en descente après une épingle à 180° au sommet-© Manfred GIET-

WORLD-RX, LA NOUVEAUTÉ MAJEURE.

 

Outre une épreuve d’Endurance de 3.500 Kms pour voitures de Tourisme de la catégorie TCR, les 500 TOURS de SPA, le circuit Ardennais accueillera également pour la toute première fois une manche du Championnat du Monde WORLD RX de Rallycross (voir en lien notre sujet du 27 février 2019).

Lors de la présentation officielle de la Saison 2019, Melchior WATHELET, le Président du Conseil d’Administration du Circuit et de SPA GP et la Directrice générale du Circuit, la Française Nathalie MAILLET, ont permis aux médias de se rendre compte de l’avancée des travaux du stadium qui servira de cadre au SPA WORLD RALLYCROSS OF BENELUX, la troisième manche du Championnat du Monde de la spécialité les 11 et 12 mai prochains.

 

Schema du nouveau circuit de Rallycross en construction-© Manfred GIET

 

D’ici fin avril, la piste et ses infrastructures devraient être opérationnelles et à première vue le spectacle ne manquera pas à l’appel sur un parcours de 913 mètres qui empruntera une partie du Raidillon de l’Eau Rouge en montée et en descente et qui comportera deux jumps ainsi qu’un banking de 30 mètres de large.

Le spectateur profitera pleinement de l’ensemble du spectacle avec des tribunes amovibles pouvant accueillir 9.000 personnes.

 

Melchior Wathelet un Président du Conseil d’Administration heureux-© Manfred GIET-

 

Melchior WATHELET, qui nous expliquait :

« Grâce à la rentabilité de l’outil, qui en 2018 a dégagé un bénéfice de 2 Millions d’€, depuis 2017 nous avons pu injecter 6 Millions d’€ chaque année pour améliorer les infrastructures, dont la construction du Stadium de Rallycross suite à notre contrat de deux fois cinq ans. »  , en enchaînant : ‘’ et les investissements vont continuer à s’enchaîner dans le futur car c’est une véritable dynamique qui s’est enclenchée et qui sera nécessaire pour pouvoir maintenir les épreuves ma-heures sur le site. »

Concernant un retour espéré du MOTO GP sur le tracé de Francorchamps, le Président du Conseil d’Administration s’est montré un peu plus discret, précisant toutefois :

« En ce qui nous concerne, l’enveloppe budgétaire nécessaire est prête pour mettre le circuit en conformité avec les spécificités liées aux deux roues. Mais avant de commencer à établir un cahier des charges, nous avons besoin du feu vert de la DORNA qui gère le MOTO GP. »

Quant à la question de savoir si le choix de faire revenir les motos sur le circuit Spadois, n’est pas une porte de sortie éventuelle pour la cas où le circuit Ardennais ne pourrait plus renouveler son contrat pour la F1, avec LIBERTY MEDIA, à l’échéance en 2021, là aussi, il a été très clair en déclarant :

« À la base non, mais en F1 on n’est jamais sûr de rien, surtout depuis que Liberty Media a repris les rênes ! Il faut savoir que Liberty Media fait partie du Groupe Liberty Global, leader mondial en télécommunications et organisateur de la plus grande épreuve sportive médiatique, le SUPER BOWL aux Etats-Unis.

Et, il conclut :

Dès lors un tel groupe peut se permettre beaucoup de chose comme de s’immiscer dans la conception de nouveaux tracés de F1 comme c’est le cas pour le circuit du GP du Vietnam qui sera organisé dès l’année prochaine. Donc il faut tout prévoir. »

A ce propos, il s’avère effectivement nécessaire d’avoir les bonnes cartes dans son jeu, puisque apparemment des GP comme ceux d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne sont actuellement sur la sellette  et dans l’attente d’un renouvellement de bail.

 


Nathalie MAILLET,l’enveloppe nécessaire à financer les travaux pour le retour du Moto GP est prête-© Manfred GIET.

NOUVELLE SAISON RICHE EN NOUVEAUTÉS

 

Nathalie MAILLET, la très dynamique Directrice du légendaire Circuit de Spa-Francorchamps, détailla ensuite de son côté, en grandes lignes les investissements en cours et futurs en mettant l’accent sur le leitmotiv qui l’anime :

« Dans tout événement il est important de mettre le public au centre afin de garantir l’attractivité de celui-ci. L’année dernière et durant la trêve hivernale, nous avons travaillé sans relâche à l’amélioration des infrastructures afin de placer à l’avenir l’outil dans le meilleur contexte afin de pouvoir accueillir  les organisateurs, le public et tous nos clients en général dans les meilleures conditions. Nous avons dès lors réalisés toute une série de travaux dans diverses zones du circuit afin d’améliorer, l’écoulement des eaux de ruissellement. Nous pourrons également recycler les eaux usées et avons prévu des bassins de récolte des eaux de pluie qui pourront être réutilisées, car nous voulons également donner une touche environnementale au site considéré souvent comme très pollueur. »

Elle enchaîne :

« En enchaînant par quelques techniques innovantes qui feront à l’avenir de Spa-Francorchamps un circuit tout à fait dans l’air du temps, tels le digital, le wi-fi gratuit, divers écrans géants, l’amélioration de la sono et la connectivité en général seront dorénavant des atouts majeurs. Tous les bâtiments ont été équipés d’éclairage LED et les 42 boxes du Pit-Lane F1 recevront un nouveau revêtement de sol fait d’une résine spéciale  et plus facile d’entretien. Comme nouveauté importante il y aura également un système d’analyse de trajectoires sur la piste,l a création du Centre d’Extraction à l’initiative de Jean TODT qui permettra également aux services d’interventions et au personnel médical d’autre circuits de venir se former. Les Tunnels sous la piste sont également en voie de réfection tandis que de nouveaux bâtiments destinés aux services techniques, d’incendie et les commissaires de piste ainsi que de nouveaux sanitaires vont être aménagés. » pour conclure par ‘’Nous mettons et mettrons à l’avenir tout en œuvre pour faire de ce circuit un outil où tout le monde se sentira bien et aura l’envie de revenir car pour pouvoir attirer du public,des compétiteurs,bref, des clients,il faudra toujours se mettre au diapason en offrant du spectacle et un confort maximum. »

Décidément la bonne vieille devise ‘’il se passe toujours quelques chose à Spa-Francorchamps’’ n’est pas prête de mentir…

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

La Piste asphalte du circuit de Rallycross en cours de pose-© Manfred GIET

La partie tarmac du tracé de Rallycross avec en arrière fond le bâtiment de l’Eau Rouge-© Manfred GIET-

Vue sur le chantier du Stadium de rallycross-© Manfred GIET-

Une partie des imposantes tribunes dans le Stadium de Rallycross-© Manfred GIET

 

Circuits

About Author

gilles