FORMULE e : LE POINT AVANT ROME


 

 

La Formule e 2018-2019 entame sa deuxième moitié de Saison à Rome.

Et pour l’instant, rien ne va plus… !

 

Rome marque à la fois le retour en Europe de la Formule e et le début de la deuxième moitié de Saison.

L’an dernier, à la même époque, Jean-Éric Vergne de l’Écurie DS-Techeetah, était au-dessus du lot.

Cette année, aucun pilote ne se détache. Pilote très irrégulier, Antonio Felix da Costa du BMW i Andretti, est l’actuel leader provisoire. Néanmoins, il n’a qu’un point d’avance sur Jérôme d’Ambrosio de Mahindra.

Surtout, onze pilotes, soit la moitié du plateau, peut mathématiquement se retrouver sur le podium provisoire, après Rome !

Les six premières courses ont vu autant de vainqueurs. Rome sera-t-elle l’occasion de doubler la mise ?

Sam Bird de l’équipe Virgin, s’était imposé l’an dernier et ça lui permettrait d’effacer une série de contre-performances.

Vainqueur de la dernière épreuve en Chine à Sanya, Vergne semble enfin débuter sa saison. Un nouveau triomphe et une éventuelle prise de commande au Championnat seraient bons à prendre avant l’ePrix de Paris, à domicile…

Lucas Di Grassi d’Audi Sport Abt, est un éternel pilote motivé.

Et si c’était un septième homme ?

Daniel Abt, autre pilote Audi Sport Abt et André Lotterer, l’équipier de Vergne chez DS-Techeetah, sont capable de viser la victoire.

Alexander Sims, le deuxième pilote du Team BMW i Andretti, est aussi rapide que Felix da Costa, mais il cumule les abandons…

Pascal Wehrlein de Mahindra, le nouveau ‘chouchou’ du peloton, jure que sa voiture est à l’arrêt

Info ou Intox ?

HWA a-t-il résolu ses problèmes de transmission ? Si oui, Stoffel Vandoorne et Gary Paffett sont deux candidats au podium.

Et puis, il y a Sébastien Buemi de Nissan eDAMS,  dont Nissan répète qu’il ne faut pas l’enterrer trop vite…

Enfin, le second pilote tricolore Tom Dillmann de NIO, a plusieurs fois terminé aux portes des points. Pourra-t-il enfin ouvrir son compte 2018-2019 ?

Du reste, rappelons qu’Alex Lynn remplacera Nelson Piquet Jr. chez Jaguar. Ce sera la première fois que le Brésilien manque un ePrix depuis la création du Championnat e

Pour finir, espérons qu’on ait enfin une course propre. Une course sans pannes de cerveau…

Et sans pleurnicheries d’après-course. À fortiori de la part d’un pilote régulièrement auteur de coups fumants…

Je vise précisément un pilote en particulier… Ce manque de rigueur nuit vraiment à la discipline.

Comment prendre au sérieux des pilotes qui ‘slaloment’ en ligne droite pour ne pas se faire doubler ?

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : BMW et VIRGIN

Virgin, leader provisoire du classement constructeur. Copyright : VIRGIN

Formule E Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE