VICTOIRE ET DOUBLÉ DES LIGIER JS2 GT DU ZOSH POUR LA COURSE INAUGURALE DE LA LIGIER JS CUP FRANCE AU MANS.

 

 

 

 

Succès pour la première manche de la toute nouvelle Ligier JS Cup France, laquelle s’est déroulée ce week-en dd sur le circuit Bugatti au Mans, avec 25 Ligier JS2 R en piste !

 

Ces 29 et 30 mars 2019, lancement de la toute première formule mono-marque et monotype Ligier, la Ligier JS Cup France, sur le Circuit Bugatti au Mans.

Vingt-cinq Ligier JS2 R étaient présentes sur la grille de départ, vingt-cinq comme l’un des numéros de la marque pendant ses vingt années de F1 de 1976 à 1996 !

Celui de pilotes de renom, tels Patrick Depailler, Didier Pironi, ou encore Jean-Pierre Jarier et Jacky Ickx !

Le N° ‘fétiche’ restant le 26, celui de la monoplace de Jacques Laffite, le Pilote qui apporta six victoires en Grand Prix à la marque Française, basée à l’époque à Abrest, près de Vichy dans l’Allier.

24-HEURES du MANS-2015- Présentation de la nouvelle LIGIER JSP3, le 11 juin-Guy LIGIER et Jacques NICOLET-Photo: Thierry-COULIBALY-

Un bel hommage pour les 50 ans de Ligier.

 

Présentée au Mondial de l’Auto à Paris le 11 octobre 2018, la Ligier JS2 R a rapidement séduit. Digne héritière de la Ligier JS2, la GT des années 1970, qui a terminé deuxième aux 24 Heures du Mans en 1975, Ligier signe donc son retour en GT, avec la Ligier JS2 R et au Mans pour la première course de la Ligier JS Cup France.

Vingt-cinq Ligier JS2 R se retrouvaient en piste pour cette grande première.

Jacques Nicolet, Président de Ligier Automotive se montrait satisfait de ses débuts :

«  Nous remercions les équipes et les pilotes de nous avoir fait confiance pour le lancement de notre première formule mono-marque ».

 


F1- Jacques LAFFITE, au volant de la LIGIER JS-11, victorieuse à Buenos Aires et à Interlagos à Sao Paulo en 1979 ©-Manfred GIET

 

Un parrain illustre pour la série, Jacques Laffite, le pilote Français emblématique de la marque qui a remporté six victoires en Grands Prix (Suède 1977- Argentine et Brésil 1979 – Allemagne 1980 -Autriche et Canada en 1981)

 « Quand Benoît (le Pmromoteur de la Ligier JS Cup France) m’a demandé d’être le Parrain de la Cup, je lui ai répondu : Qui pourrait être parrain de la Ligier JS Cup France sinon Jacques Laffite ? »

Et, Jacques Laffite, précise :

« J’ai fait presque toute ma carrière en F1 chez Guy Ligier. Je suis vraiment ravi et je remercie Jacques Nicolet de permettre à Guy Ligier de perdurer dans le temps. La Ligier JS2 R est superbe ! J’ai hâte de l’essayer. Rendez-vous à Dijon pour la deuxième course ! ».

Au programme pour cette première épreuve, des essais privés de cinq heures le vendredi, qualifications d’une heure et trente minutes et course d’Endurance de quatre heures le samedi matin.

Benoît Abdelatif de chez Max Mamers Management, le Promoteur de la Ligier JS Cup France, enchaîne :

« C’est toute la philosophie de la Ligier JS Cup France. Un maximum de temps de roulage pour que les pilotes découvrent le pilotage d’une voiture de course et se fassent plaisir en compétition. Les règles sont simples : cinq arrêts de cinq minutes obligatoires sur les quatre heures de course et des relais de cinquante-cinq minutes maximum par pilote. Avec le plus souvent deux pilotes par voiture, cela permet à chacun de bien profiter ».

 

LE FILM DE LA COURSE

 

Vendredi, essais privés sous le soleil Manceau. C’est la première fois pour beaucoup de pilotes qu’ils prennent le volant de la Ligier et l’occasion pour les équipes de mettre au point leurs réglages.

Samedi, qualifications pendant une heure et trente minutes. L’équipe MT Racing décroche la première pole position de la série avec sa Ligier JS2 R N°48 en 1’47.361. Mise en grille dans la foulée, les vingt-cinq voitures sont prêtes!

À 10vh 30, le départ est lancé et la meute libérée pour la toute première course de ces Ligier GT.

Pendant la course, les tours s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Le suspense est à son comble jusque dans les dernières minutes de la course.

Premier tour, la Ligier JS2 R N°7 de SKR Garage Cretot prend la tête avant de se faire dépasser par la Ligier JS2 R N°48 de MT Racing. S’ensuit une bagarre entre les Ligier N°7 de SKR Garage Cretot, N°555 de TLRT 555 et N°25 de Groupauto.

À mi-course, la Ligier JS2 R N°25 de l’équipe Groupauto  pointe en tête et conserve le leadership pendant dix-sept tours.

À une heure de l’arrivée, c’est la Ligier JS2 R N°7 de SKR Garage Cretot, qui reprend la tête du peloton avant de céder sa place à la Ligier JS2 R N°555 de TLRT 555 qui mène, à son tour pendant vingt tours.

 


LIGIER-JS2-CUP-2019-LE-MANS- La LIGIER-JS2-GT N°72 de l’équipe ZOSH finalement seconde assure un sensationnel doublé à l’écurie de Jean-René DEFURNOUX, le 30 mars.

 

Mais rebondissements dans les dix derniers tours… car la Ligier JS2 R N°10 de l’équipe Zosh – Di Environnement, s’empare de la tête et se dispute la première place avec sa voiture sœur, la Ligier JS2 R N°72 de l’équipe Zosh – Dirob !

À cinq minutes de l’arrivée, la Ligier JS2 R N°72 est contrainte de s’arrêter pour respecter les temps maxima de roulage par pilote.

Du coup, la seconde Ligier JS2 R, la N°10 de Zosh – Di Environnement, récupère la téter et remporte la première victoire de la Ligier JS Cup France.

Mais pour l’équipe Sarthoise Zosh, c’est un magnifique doublé, car la voiture-sœur, la Ligier JS2 R N°72, de l’équipe Zosh – Dirob termine finalement deuxième, signant le meilleur temps en course en 1’49.019.

En troisième position, les accompagnant sur le podium, on pointe la Ligier JS2 R N°555 de TLRT 555.

 

Jean René DEFOURNOUX avec l’un de ses pilotes Pascal ROUX -Photo-Daniel NOLY

 

L’ancien pilote Jean-René Defournoux, Team Manager de l’équipe Zosh Compétition qui engage trois Ligier JS2 R et co pilote d’ailleurs de la Ligier JS2 R N°10 qui remporte la course, expliquait :

« Un doublé pour la première course de la toute nouvelle Ligier JS Cup France, nous sommes ravis. Et gagner au Mans dans notre fief en plus, la saison démarre bien ! Nous nous sommes vraiment amusés. Nous avons pu découvrir la voiture pendant les essais vendredi et adapter nos réglages. Nos mécaniciens ont fait du très bon boulot. Pendant la course, ils ont réussi à réparer le fond plat de la N°10 et faire le plein en seulement cinq minutes! Deux voitures sur le podium sur trois, c’est super. Un beau travail d’équipe ».

Hugo Rosati, le second pilote de la N°10, précisant, lui :

« Avec les vingt-cinq voitures en piste, il y avait un beau peloton. C’était très agréable en pilotage. La voiture est vraiment intéressante à conduire ».

 


LIGIER-JS2-CUP-2019-LE-MANS-Une décoration du plus bel effet-Photo-Daniel-NAULY

 

Sur les vingt-cinq Ligier JS2 R au départ, vingt-et-une voitures sont à l’arrivée. Aucun abandon n’est survenu sur problème mécanique, les quatre l’ont été essentiellement seulement sur incident de course.

Ce qui faisait dire à Benoît Abdelatif, l’heureux Promoteur :

« Un lancement tout juste exceptionnel  Les équipes de Ligier Automotive, malgré un timing très serré et des délais de production quasi intenables, ont produit vingt-cinq voitures dès la première course. Un tour de force incroyable pour le plus grand bonheur des pilotes qui ont profité pleinement de leur Ligier JS2 R. Plaisir et fiabilité sont les maîtres mots de ces deux jours de course dans le théâtre du mythique du circuit du Mans. Un début de saison remarquable qui laisse augurer le meilleur pour la suite ».

 

 

Rendez-vous maintenant à Dijon les 12 et 13 avril pour la deuxième course de cette Ligier JS Cup France.

Et, le plateau s’étoffera puisque vingt-huit Ligier JS2 R sont attendues pour cette seconde course.

Guy Ligier qui nous a quitté le 23 août 2015, peut être fier d’avoir cédé sa marque, à Jacques Nicolet, lequel  ne cesse non seulement de la faire vivre, mais de la développer.

Et d’étoffer le brillant palmarès International depuis la reprise des activités, avec notamment parmi les dizaines de succés ces trois dernières années, des victoires de prestiges, décrochées notamment aux très prestigieuses 24 Heures de Daytona et aux 12 Heures de Sebring, aux USA.

Désormais, voilà Ligier en piste en GT…

L’avenir de cette voiture devrait lui aussi avoir une destination Internationale.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Thierry COULIBALY – Manfred GIET – Daniel NAULY AutoNewsInfo-  DPPI

 

 

Sport

About Author

gilles