ELFYN EVANS ET SA FORD M SPORT, LEADERS DU TOUR DE CORSE 2019 DEVANT TANAK ET NEUVILLE

 

 

WRC-2019-TOUR-de-CORSE-Les pilotes à la Cérémonie de Départ à Porto Vecchio

Tracée entre Porto-Vecchio et Propriano, cette première journée de course avait pour particularité de ne pas comporter d’assistance de mi-journée. Seule une zone de changements de pneumatiques était en effet prévue à la pause d’entre deux tours. D’où l’importance de disposer d’entrée du bon ‘set-up’, sous peine d’en pâtir toute la journée.

Dans le clan Citroën, on allait hélas en faire les frais car d’entrée ralenti par un tête à queue (ES 1), et des réglages imparfaits, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia concluaient le premier tour en 8ème position. Esapekka Lappi et Janne Ferm réalisaient quant à eux une meilleure entame et pointaient à une intéressante 5ème place, avant également d’effectuer un tête à queue (ES 3), qui les faisaient rétrograder de deux rangs.

Et si la zone de changements de gommes ne leur permettait pas de procéder à toutes les modifications souhaitées, les équipages, seuls autorisés à intervenir à cette occasion, optimisaient un certain nombre de paramètres de C3 WRC à l’aide des conseils de l’équipe technique. Avec l’objectif d’exploiter d’avantage leur potentiel sur la deuxième boucle. Particulièrement pugnaces, Sébastien et Julien se hissaient à la 6e place, à seulement 10’’2 du 4éme, tandis qu’Esapekka et Janne, concluaient cette étape d’ouverture juste derrière.

En retrait ce vendredi matin, Thierry Neuville a réalisé un bel après-midi au volant de sa Hyundai i 20 WRC et termine cette étape par une première victoire de spéciale, lors de l’ultime du jour, l’ES6.

 


WRC-2019-CORSE-KRIS-MEEKE-Équipe -TOYOTA

 

Gêné par un Kris Meeke en difficulté suite à sa touchette dans la spéciale précédente et qui roulait au ralenti, Elfyn Evans concédait du temps et retombait au troisième rang du général derrière Ott Tanak et Thierry Neuville. Néanmoins, le temps du Gallois devait être rectifié par les commissaires et le Top trois à finalement fort logiquement changé, Evans retrouvant la tête précédant l’Estonien Ott Tanak de 4″5 et le Belge Thierry Neuville de 9″8

 


WRC 2019 CORSE L’HYUNDAI i20WRC de Thierry NEUVILLE.-

 

Evans qui se montrait gentleman et confiait :

« Kris m’a bloqué sans le faire volontairement, je le connais bien. J’espère que le problème sera résolu comme il se doit. »

Ce qui allait être fait et ‘rapido’ !

En ce qui le concerne, Kris Meeke, lançait à l’arrivée :

« Nous espérions qu’Elfyn ait un intervalle de trois minutes mais apparemment il ne l’a pas eu. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me rattrape. Je suis désolé pour lui. »

 

WRC 2019 CORSE L’HYUNDAI i20WRC de Dani SORDO

 

Le Top 5 étant complété par la seconde Hyundai i20 WRC de l’Espagnol Dani Sordo, quatrième à 26″1 et par la seconde Ford M Sport du Finlandais Teemu Suninen, cinq lui à 30 9

Ensuite, on pointe ce vendredi soir, la Citroën C3 WRC du leader du Championnat 2019, le sextuple Champion en titre, le Français Sébastien Ogier, seulement sixième à 36″3 devant son équipier Finnois Essapeka Lappi, classé à 46″3

 

WRC-2019-La-C3-CITROËN-de-SÉBASTIEN-OGIER.


WRC 2019 CORSE L’HYUNDAI i20WRC de SÉBASTIEN LOEB

 

Et direz-vous quid de l’autre Séb ? Sébastien Loeb n’apparaît qu’au huitième rang à  2’27″9 suite à sa touchette dès le début de la première spéciale celle de Bavella, tôt en matinée

Le Top 10 provisoire, étant complété par deux autres pilotes tricolores, Éric Camilli et Yoan Bonato, qui pointent eux respectivement à 2’46″4 et 3’06″4

 


WRC-2019-CORSE-La-TOYOTA-YARIS-WRC de OTT-TANAK.

 

Ott Tanak, second ce soir, lâchait :

« C’était une bonne journée. Nous sommes peut-être restés trop prudents cet après-midi. Nous avons eu un problème d’amortisseur mais ça n’a pas trop changé le comportement de la voiture. »

Quant à Thierry Neuville, lui, il expliquait :

« Je me sens bien dans la voiture mais je manque un peu d’adhérence pour être plus rapide. C’est une grosse attaque mais j’aimerais être plus rapide. »

De son coté, Sébastien Ogier, racontait :

« Je dois trouver une solution pour faire tourner la voiture demain car aujourd’hui c’était très difficile. La voiture ne tourne pas. »

Enfin, Sébastien Loeb, concluait :

« C’est de mieux en mieux mais nous avons perdu du temps ce matin. J’ai tapé une bordure. J’ai glissé et j’ai cassé une suspension. J’étais très confiant avec la voiture pour cette dernière spéciale du jour»

Couvrant seulement 35 % du parcours, cette journée initiale du Tour de Corse ne constituait qu’un hors d’œuvre, comparé au plat de résistance programmé ce samedi, alors que l’épreuve prendra la direction du Nord de l’Île de Beauté. Ce sont en effet près de cent-soixante-quinze kilomètres chronométrés qui attendent les équipages, dont 47,18 km inédits à négocier par deux fois dans la région centrale de la Castigniccia.

Avec ses routes sinueuses, où l’on a tôt fait de se faire piéger par un faux rythme, cette ES notamment s’annonce propice aux rebondissements…

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS et MICHELIN


WRC 2019 CORSE L’HYUNDAI i20WRC de Dani SORDO

LES SPÉCIALES DE CE VENDREDI 29 MARS 2019

ES 1 et 4 Bavella (17,60 km)

Une entrée en matière sur une route large et rapide typée Course de Côte, en immersion totale dans une immense forêt de conifères. Une première montée vers le Col de Larone, incluant la seule section étroite et sinueuse, puis une descente très rapide avant de reprendre l’ascension jusqu’à l’arrivée au Col de Bavella à 1.218 m d’altitude. Une dizaine de virages en épingle attendent les concurrents et les spectateurs à proximité du village.

ES 2 et 5 Valinco (25,94 km)

Départ dans le village de Zerubia sur une route lisse et très étroite en sous-bois, avant d’emprunter une route plus large qui traverse les villages de Cargiacca et Loreto di Tallano dans une très longue descente sinueuse jusqu’au virage du Pont d’Acoravo. Poursuite en montée rythmée au début puis rapide, sur une chaussée qui alterne 3 revêtements distincts jusqu’à l’arrivée à l’entrée d’Arbellara.

ES 3-6 Alta-Rocca (17,37 km)

Départ à quelques dizaines de mètres du Pont de Caldane, un virage en épingle amènera les concurrents cap à l’ouest, avec les traversées de Chialza bien étroite, de courbes en courbes, village de Bisene où l’humidité en sous-bois sera de rigueur et Tirolo avec une série de courbes sur route étroite, jusqu’à l’arrivée située juste après la très spectaculaire épingle dans Orone.


WRC-2019-CORSE-La-FORD-M-Sport-dELFYN-EVANS

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE APRÈS LA 1ére ÉTAPE 

1 – Evans-Martin (Ford Fiesta) en 1h09’39″6

2 – Tanak-Jarveoja (Toyota Yaris) à 4″5

3 – Neuville-Gilsoul (HYundai) à 9″8

4 – Sordo-Del Barrio (Hyundai) à 26″1

5 – Suninen-Salminen (Ford Fiesta) à 30″9

6 – Ogier-Ingrassia (Citroën) à 36″3

7 – Lappi-Ferm (Citroën) à 46″3

8 – Loeb-Elena (Hyundai) à 2’27″9

9 – Camilli-Buresi (VW Polo WRC2) à 2’46″4

10 – Bonato-Boulloud (Citroën) WRC2) à 3’06″4

 

 

Rallye WRC

About Author

gilles