COURSE DE CÔTE DE BAGNOLS SABRAN : FACE À SÉBASTIEN PETIT, GEOFFREY SCHATZ, MET LE TURBO

 

MONT DORE 2018-Geoffrey SCHATZ.

 

Brûlant à 28 ans de succéder à son frère Nicolas, septuple Champion de France de 2010 à 2016, Geoffrey Schatz, a déjà échoué deux fois, face à Sébastien Petit.

En 2017, pour avoir troqué trop tard sa Reynard F3000 contre la Norma BMW 4 Litres, puis en 2018, où cette dernière était déjà dépassée par la nouvelle Norma Mugen E2SC du tenant du Titre.

 

MONTAGNE-2018-VUILLAFANS-GEOFFREY-SCHATZ-et-SÉB-PETIT.

 

Cette saison, les deux rivaux sont dans la même catégorie, Geoffrey ayant équipé sa Norma d’un nouveau moteur 1750 cm3 turbocompressé développé par ORECA.

Seront-ils à armes égales ?

Réponse ce week-end, dans le vignoble de Sabran (Gard), où débute le 53ème Championnat de France de la Montagne.

MONTAGNE 2018 -TÜRKHEIM – Sébastien PETIT

DÉFI TECHNIQUE AUTANT QUE SPORTIF

 

Admis au Championnat de France depuis l’an dernier, les «Sport Cars» E2 FIA, sont équipés soit d’un moteur 3 Litres «aspiré» soit d’un 1, 7 Litre « turbocompressé».

Sébastien Petit (Norma Mugen) et Cyrille Frantz (Osella Cosworth) ont opté dès l’an dernier pour le premier, qui domine en Championnat d’Europe.

Geoffrey Schatz a choisi le second, en l’occurrence un 4 cylindres turbo, plus compact et léger que le V8 hérité de la F3000.

Une voie ouverte l’an dernier par Benjamin Vielmi en adaptant à la Course de Côte, un moteur Megatron développé chez Mader pour BMW à l’époque de la F1 turbo.

Geoffrey Schatz après plusieurs séances d’essais, nous a confié :

« Nous n’avons pas gagné autant de kilos que nous espérions mais beaucoup en recentrage des masses. La voiture est moins pointue à piloter sans l’effet sac-à-dos du lourd V8 4 Litres »  

Avant d’ajouter :

 « Je suis conscient de relever avec ORECA un défi technique et sportif, qui double l’enjeu de la saison qui commence »

LES CN PLUS AU RENCART ?

 

La Norma 4 Litres du Team Petit est bien engagée à Sabran pour l’espoir Julien Français, 4ème du Championnat de France 2018 et brillant vainqueur de la pléthorique classe 2 Litres, mais faute de budget cette participation ne sera malheureusement que ponctuelle !

Sur le podium l’an dernier avec les deux pros, le Lyonnais David Meillon sera certes à Sabran avec la Norma 4 Litres ex-Frantz, mais n’est pas engagé au Championnat 2019 dans sa totalité, faute de temps libre.

La retraite semble donc proche pour les protos CN 4 Litres.

La catégorie 2 Litres reste en revanche des plus fournies et animées !

Alban Thomas a troqué sa F3 contre une Norma M20F pour se frotter à Kevin Durot, comme lui vainqueur en Coupe de France, et au jeune Lyonnais Max Cotleur.

La Tatuus Master de Marcel Sapin sera la cible de celles de Kevin Petit, jeune frère du Champion de France, Fabrice Flandy et Cindy Gudet, l’espoir Échappement.

Enfin, le nouveau duel de Billy Ritchen et David Guillaumard, mettra, lui, le feu au peloton en F3.

 

MONTAGNE-2018-Nicolas-VERVER.

LA PRODUCTION SOUS HAUTE TENSION…

 

Il y a de la revanche dans l’air en Championnat Production, entre Pierre Courroye (Mc Laren MP4 12C) et Nicolas Werver (Porsche 997 GT2).

L’Alsacien ayant réussi l’an dernier à le déposséder du titre sans jamais l’avoir battu en piste, le jeune Franc-Comtois sera plus assidu en Championnat de la Montagne cette saison, sans renoncer pour autant au circuit avec sa participation au Championnat GT4 sur Alpine.

Et Philippe Schmitter jouera certainement encore le troisième larron, au volant de sa bestiale Renault RS 01.

 

MONTAGNE 2018 BAGNOLS SABRAN – Phlippe SCHMITTER.

 

Revanche aussi en tourisme avec le retour du trio infernal des Seat Leon Supercopa, d’Antoine Uny, Jérôme Janny et Francis Dosières, le plus capé du Championnat, qui se sont séparés l’an dernier dans cet ordre.

Avec la moitié des engagés au Championnat, désormais répartis en six groupes après le nouveau retour en grâce du controversé groupe FC, la catégorie production ne manquera, ni d’enjeu ni de spectacle.

Ainsi en GT Sport, la Porsche 996 de Santarelli et la 991 de Marion, mettent elles aussi le turbo, comme en Groupe N, la Renault Mégane de Pascal Cat qui tentera de battre les BMW M3, avec lesquelles il a tant gagné.

 

Jean-Paul CALMUS

Photos : TOP MONTAGNE

MONTAGNE-2019-Le podium à SABRAN en 2018- Geoffrey Schatz au centre vainqueur, Seb Petit à droite second et David Meillon-troisième.

Sport

About Author

gilles