MOTOGP 2019 EN ARGENTINE : QUELQUES RAPPELS ÉTONNANTS, AVANT LE GP DIMANCHE !

 

 

ZARCO DEUXIEME EN 2018… HAPPY DAYS!

 

Quelques infos étonnantes, certaines nous ont été envoyées par Ducati, dont le team officiel s’intitule toujours Winnow !

Nous y avons ajouté quelques trucs à nous.

  • D’abord celui-ci, en 2018, Zarco a fini deuxième derrière Crutchlow…
  • Le circuit Argentin est le deuxième le plus rapide de la saison après l’Australie, avec une vitesse moyenne de 177 km/h…
  • C’est la quinzième édition du GP d’Argentine, seulement la sixième ayant lieu à Termas de Rio Hondo, le premier GP argentin a eu lieu en 1961 au circuit Oscar Alfredo Galvez près de Buenos Aires.

JOAN MIR, L’HOMME DU MOTO3 EN 2017

 

  • Ducati rappelle qu’en 2017, les vainqueurs dans les trois classes avaient été les mêmes qu’au Qatar, Joan Mir en Moto3 (aujourd’hui il est en MotoGP chez Suzuki), Franco Morbidelli en Moto2 (il est chez Petronas Yamaha cette année) et Maverick Vinales en MotoGP (qui est toujours chez Yamaha mais a changé de numéro de course, passant du 25 au 12).

 

ANDREA DOVIZIOSO

 

  • La meilleure performance de Dovizioso en Argentine est une deuxième place en 2015, résultat qu’il aurait pu doubler en 2016 si son coéquipier Iannone ne l’avait pas quasiment coupé en deux au dernier virage… Décidément, Dovizioso aura été la cible, voire le « strike » de tous ses coéquipiers !

 

GIGI DALL’IGNA,MAESTRO DE LA RENAISSANCE DUCATI

 

  • Dovizioso, après le Qatar 2019, a donc 22 victoires au compteur, dont 12 avec Ducati. C’est bien, vu l’enfer où était tombé la marque rouge à l’époque de Rossi, pour des raisons internes d’ailleurs. Les boss refusaient à Rossi les modifs qu’il demandait sur le cadre. Ce qui rappelle une autre histoire cette saison… Puis les cadres de Ducati Corse ont été virés, sont arrivés Gigi dall’Igna et sa bande de fous furieux créatifs en diable, avec les résultats à la clé mais c’est encore tout neuf. Aujourd’hui, Ducati n’a encore jamais gagné en Argentine, il est vrai que ce circuit n’est absolument pas fait pour les rouges motos, qui ont toujours un problème au point de corde des grandes courbes… Dovizioso dit d’ailleurs qu’il sera intéressant cette année de tenter d’y améliorer la moto.

 

 

 

MERDIER 2018

 

  • Rappel d’un beau merdier en 2018.
  • Sur la ligne de départ, Miller se présente seul en slicks, tout le monde repassant par les stands après le tour de chauffe pour justement monter les slicks. Comme il est impossible de faire partir tout le plateau (sauf Miller) depuis les stands, on décide de reformer une grille plusieurs rangs derrière Miller ! Enfin, sur cette nouvelle grille, Marquez a calé, est donc parti dernier, a remonté comme un dingue (en jetant Rossi au passage) et en terminant avec trois pénalités ! On comprend que Rossi souhaite rouler sur un sol sec cette année mais dimanche est prévu pluvieux…

 

ROSSI JETÉ!

 

  • Une info pour les tifosi, en 2018, deux des trois vainqueurs sont italiens, Bezzecchi en Moto3 et Pasini en Moto2. Ce qui ne leur a pas vraiment porté chance, cette année, Pasini n’a pas de guidon en GP et Bezzecchi a terminé la course du Qatar 2019 en 26ème et dernière position (Tech3 KTM).

 

ARTHUR WHEELER,SON FILS ET SON PETIT FILS

 

  • Un rappel historique : En 1962, en 250, c’est Arthur Wheeler qui gagne, il a alors 46 ans, il est toujours le pilote le plus vieux vainqueur d’un GP ! Ce qui est une bonne nouvelle pour Rossi !

 

CRUTCHLOW 2018

 

  • Rappel : Sur cinq années de GP à Termas de Rio Hondo, en MotoGP, seul Marquez a gagné deux fois, Crutchlow est vainqueur en 2018, Vinales en 2017, Marquez en 2016, Lorenzo en 2015, Marquez en 2014.Honda mène devant Yamaha par trois à deux !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

LES FRERES MARQUEZ VOUS SOUHAITENT LA BIENVENUE EN ARGENTINE

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis