L’ULTIMATE CUP SERIES AUTO LANCE SA SAISON À ESTORIL

 

 

 

Dévoilé le 29 novembre dernier à Paris aux Champs Élysées, au Siège du CCFA (Comité des Constructeurs Français) le tout nouveau Championnat dénommé Ultimate Cup Series Auto, lance sa Saison 2019 en cette fin de semaine, du 21 au 24 mars, sur le Circuit Portugais d’Estoril aux portes de Lisbonne.

Cette nouvelle série créée par le promoteur Vincent Vigier est soutenu par le Manufacturier Clermontois Michelin, propose pour sa Saison inaugurale un calendrier Européen des plus attractifs, fort de sept épreuves, dont quatre à l’étranger (Estoril-Mugello-Slovakia Ring-Valencia) et trois en France (Dijon-Magny Cours-Paul Ricard)

Cette Ultimate Cup se veut un tremplin pour les jeunes pilotes et les gentlemen vers les disciplines plus professionnelles que sont d’une part la Michelin Le Mans Cup et aussi celle de l’ELMS (Endurance Le Mans Series).

Rappelons notamment que le Champion de la catégorie LMP3 se verra offrir un engagement pour la Michelin Le Mans Cup 2020.

 

 

Outre, Michelin, d’autres firmes de renom soutiennent cette Ultimate Cup, telle Motul, la compagnie aérienne Air France qui propose elle des tarifs préférentiels aux équipes pour leurs déplacements et ORECA qui assure le contrôle et l’assistance technique des moteurs (LMP3-Formule Renault) tout au long de la Saison.

Coté plateau, on retrouve  les GT, les Prototypes LMP3 et dans des courses bien distinctes.

Chez les GT, le règlement autorise les GT3, Renault RS01, Foenix Solution F, et GT de Coupes de marques. Sans oublier les Ginetta G55 avec un Trophée de la marque.

Très tôt dans la Saison (21 au 24 mars), cette épreuve inaugurale du calendrier l’est à cause de la naissance tardive de cette Ultimate Cup Series Autos, les dates de libre sur la totalité des circuits en Europe, étant un véritable casse-tête…

Elle offre un plateau respectable avec une vingtaine de monoplaces de Formule Renault, dix-sept prototypes LMP3, et une petite dizaine de GT dont trois Renault RS01

Néanmoins à partir de la seconde manche, prévue elle sur le circuit Bourguignon de Dijon-Prenois, les effectifs devraient grossir, de nombreuses équipes n’ayant pas encore finalisées leurs équipages – comme c’est actuellement le cas dans beaucoup d’autres Championnats – et dans le passé, tous les nouveaux Championnats qui débutaient ont connus ces lancements en plusieurs étapes…

 

GP-de-France-1979-à-Dijon-première-victoire-Renault-par-Jabouille-©-Manfred-GIET.

JABOUILLE ET RENAULT EN VEDETTES À DIJON LES 27 ET 28  AVRIL

 

À propos de la seconde manche de l’Ultimate Cup 2019 à Dijon, précisons que pour honorer le quarantième anniversaire de la 1ère victoire d’une monoplace Renault en F1, à l’occasion du Grand Prix de France,  le 1er juillet 1979  avec Jean Pierre Jabouille sur cette piste, Renault Patrimoine s’associera avec l’Ultimate Cup et fera rouler pour la toute première fois sur le terrain de cet exploit, cette monoplace de F1 Renault-Turbo, la célèbre RS10 Turbo et avec le grand Jean Pierre Jabouille à son volant.

 

L’ULTIMATE CUP SERIES AUTO LANCE SA SAISON À ESTORIL avec les  LMP3 ici les LIGIER LMP3

 

 

Pour ce qui concerne la manche d’ouverture d’Estoril, les principales équipes LMP3, seront en piste :

CD Sport, Graff Racing, Wimmer Werk Motorsport, Newbridge Motorsport, Filière Frédéric Sausset by SRT41, Speed Factory Racing Team, TFT, Team Virage,  DEMJ, DB Sport Auto et Inter Europol.

 

TEAM-LAMO-Greg-SEGERS

 

En Monoplace, on retrouve les deux grosses structures privées tricolores, les écuries LAMO Racing de Laurent Lamolinairie avec huit voitures et Formula Motorsport de Jean Claude Estre avec quatre.

Sans oublier les Italiens de la Scuderia TS Corse  avec trois monoplaces, Graff, CD Sport et AB Sport.

Enfin en GT, à Estoril sont attendues, quatre Renault RS 01, la Foenix de Solution F, une Ginetta, une BMW M4, une Vortex, une Porsche et la Ferrari F488  de l’équipe Visiom de Jean-Paul Pagny. Ce plateau devant largement grossir dès Dijon !

 

2018 PAUL RICARD – La FERRARI F488  de l’Équipe VISIOM.

 

Un mot encore pour évoquer la catégorie des CN. Ultimate a décidé à la demande et avec le soutien de plusieurs équipes, de relancer cette dernière actuellement en sommeil et dès Estoril il y aura de nombreux concurrents… Italiens !

Côté Français, il faudra la aussi attendre la manche de Dijon, pour voir le plateau s’étoffer…

Comme on le constate, l’Ultimate Cup Series Auto, semble bien démarrer et ce nouveau Championnat parait s’être visiblement donné les moyens de ses ambitions !

Et si pour ce premier rendez-vous, les plateaux ne sont pas encore très importants, précisons que ce fut le cas à leurs débuts par le passé autrefois pour le BPR, le Trophée Blancpain et les différents Championnats de France GT.

Sans rappeler que nous avons connu des plateaux F1 jusqu’à 40 monoplaces à la fin  des années 90 et seulement… vingt de nos jours !

Conjoncture économique oblige…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Hugues LAROCHE-Maurice CAMUS-Daniel et Davy DELIEN-Manfred GIET

 

 

Endurance ULTIMATE CUP Séries Auto

About Author

gilles