EN 2019: F3, F3 OU F3 ? EXPLICATIONS… SUR CE CASSE-TÊTE !

 

 

 

 

F3 FIA, Formula European Masters, EuroFormula Open, Formula Regional, W Series… On s’y perd un peu dans tous ces nouveaux Championnats de F3. Voici donc de quoi y voir plus clair.

 

F3 FIA

Il s’agit de l’ancien Championnat GP3. Il en reprend la forme (des meetings en ouverture de la F1, avec deux courses par manche.) La voiture est une monoplace à châssis Dallara, à moteur V6 3,8l développant 400ch de chez Mecachrome, complètement inédite.

Le plateau est limité à dix écuries de trois voitures. À l’heure actuelle, presque tous les baquets sont attribués. Néanmoins, pour atteindre le nombre, la F3 a accepté des seconds, voire des troisièmes couteaux… avec budget!

 

Yuki Tsunoda (Jenzer.) Copyright : F3

 

Formula European Masters

L’ex-F3 Européenne – Championnat d’Europe – poursuit sa route. La voiture est la bonne vieille Dallara F3 et les épreuves ont toujours lieu en lever de rideau du Championnat Allemand DTM.

L’ancien  pilote de F1, l’Autrichien Gerhard Berger, à la tête du DTM, a su faire du lobbying auprès de la FIA… La seule concession, c’est de ne plus utiliser le nom « F3 »!  Pour ne pas faire d’ombre au nouveau F3, ex GP3!!!

Côté plateau, la Formula European Masters, court après les pilotes et les écuries. Motopark, dont la FIA a refusé qu’il aie une écurie de F3, est le seul à jouer le jeu. A ce jour, seuls six pilotes sont inscrits.

La Formula European Masters aura-t-elle lieu ?

Difficile ce samedi 16 mars de répondre avec certitude à cette douloureuse et épineuse question….

 

Cameron Das (Fortec), l’un des rares inscrits de la Formula European Masters. Copyright : FORMULA EUROPEAN MASTERS

 

EuroFormula Open

À l’origine, l’EuroFormula Open était un Championnat Espagnol de F3, créé par… Toyota pour contrer … l’Open Nissan! Puis le Championnat , s’est aventuré hors de la péninsule ibérique et il a récupéré les ‘naufragés’de l’ancien British F3!

Pour 2019, l’EuroFormula Open comptait bien capter les concurrents de l’ex-F3. Mais, il faut bien le reconnaitre, la Formula European Masters fait clairement double emploi…

D’ailleurs, des équipes aussi sérieuses et très expérimentées, comme le sont Fortec ou Double R, ne savent pas vraiment où s’inscrire!!!

En conséquence, cet autre Championnat court lui aussi après les candidats…

Sera-t-il vraiment organisé?

Les semaines à venir, viendront nous en fournir la réponse…

 

Copyright : EUROFORMULA OPEN

 

British F3

À l’origine, le Championnat s’appelait F4 BRDC, sans lien avec les autres Championnats de F4. La FIA attribua son imprimatur à la F4 MSA. Pour éviter la confusion, la F4 BRDC passa un accord avec SRO – qui organisait l’ancien British F3-.

La F4 BRDC devint ainsi British F3!

La voiture est une monoplace Italienne Tatuus F4 poussée, équipée d’un moteur Cosworth 230ch. C’est d’ailleurs ce Championnat qui inspira la « F3 régionale » à la FIA.

Comme chaque hiver, on craint à nouveau pour l’avenir du British F3…

Et comme lors des débuts de saison, le Championnat, semble tant bien que mal, faire lui, le plein. On y trouve pèle-mêle des espoirs ayant une chance de percer (Lando Norris et George Russell qui débutent cette année en GP F1, y sont passés), des pilotes ayant moins de moyens et aussi bien sur, des ‘gentlemen-drivers’ qui permettent surtout de remplir la grille…

 

Copyright : BRITISH F3

 

Formula Regional

La FIA avait conscience qu’il y avait un trou entre la F4 et la future F3, tant en terme de performance, que de budget. D’où la « F3 régionale ». Il y eu des projets de Championnats nationaux en Allemagne, en Italie et même en France.

Finalement, le concept fit ses débuts en Asie, avec la F3 Asian. Quelques mois plus tard, la F3 Americas débuta avec ses Ligier (produites par Onroak USA, ex-Highcroft.)

Pour 2019, la FIA voulait et souhaitait un Championnat « régional » pour l’Europe de l’Ouest. Elle lança un appel d’offres et GSK, qui organisait déjà la F4 Italia, décrocha la timbale…

Mais les autres candidats (le DTM, le British F3 et l’Eurocup FR) créèrent malgré tout leur propre Championnat !

GSK est le grand perdant de l’affaire. Son Championnat n’est donc plus qu’une émanation de la F4 Italia. Il a une dizaine d’inscrits et la très réputée et brillante Scuderia PREMA est la plus motivée.

La voiture est une Tatuus F3 « régionale » à moteur Alfa Romeo 270 ch, comme en F3 Asian.

 

Copyright : FORMULA REGIONAL

 

Eurocup FR

C’est un tournant historique pour la Formule Renault. Exit les châssis spécifiques et les moteurs 2,0l. Pour 2019, l’Eurocup FR devient un Championnat de type « F3 régionale ».

On retrouve la Tatuus de la Formula Regional, mais ici équipée d’un Renault 1,8l turbo 270ch, préparé par Oreca. La FR NEC, en porte-à-faux ces dernières saisons, disparaît. Il n’y a donc plus de Championnat professionnel de FR 2.0.

Côté plateau, la plupart des équipes de l’Eurocup FR 2018 rempilent (mis à part Fortec et Josef Kaufmann.) La situation est un peu moins pire qu’ailleurs, avec à ce jour, déjà une quinzaine d’inscrits.

 

Aleksandr Smolyar (R-Ace GP.) Copyright : RENAULT SPORT

 

W Series

Pour finir, une série réservée aux femmes!

La W Series est un tout nouveau Championnat de F3 « régionale ». La voiture employée est la Tatuus, à moteur Alfa Romeo, exactement comme la Formula Regional. Fait unique dans les formules de promotion:

Les jeunes femmes n’auront rien à payer !

Une soixantaine de femmes pilotes, de 15 ans à 40 ans, ont déposé un dossier. La W Series en a choisi une quarantaine. Une première sélection a été effectué sur la piste de Rallycross de Melk, au volant de voitures de tourisme.

28 candidates ont passé cette première sélection. Le deuxième tour sera à Almeria, la semaine prochaine. Cette fois, elles disposeront de monoplace. 20 pilotes gagneront leur sésame, avec 3 « jokers ».

Six épreuves sont prévues pour cette année de lancement.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : F3, FORMULA EUROPEAN MASTERS, EUROFORMULA OPEN, FORMULA REGIONAL, RENAULT SPORT et W SERIES

 

Copyright : W SERIES

 

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE