EN WEC, VICTOIRE À SEBRING POUR LA TOYOTA D’ALONSO-BUEMI-NAKAJIMA, DEVANT LA VOITURE-SŒUR

 

 

 

WEC-2019-SEBRING-LE-DÉPART

 

Nouveau et facile succès pour l’Équipe Toyota Gazoo Racing qui s’impose à Sebring, au terme des 1000 Miles, dans la nuit de ce vendredi 15 mars au samedi 16 mars.

Et c’est l’équipage formé de Fernando Alonso, de Sébastien Buemi, et de Kazuki Nakajima qui l’emporte et triomphe à l’issue de cette épreuve des 1 000 Miles de Sebring, sixième des huit manches de la Super-Saison du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2018-2019.

 

WEC-2019-SEBRING- Arrêt-ravitaillement pour la TOYOTA N°7, victime d’un accrochage avec l’ASTON-MARTIN N°90

 

Bien que victime d’un accrochage avec une Aston Martin GT, la seconde Toyota, celle de Mike Conway, de Kamui Kobayashi, et de l’Argentin José Maria Lopez – le fautif – réussit à remonter et à se classer au deuxième rang, à 1 tour.

Le podium Floridien étant complété par la BR01-AER de l’écurie Russe SMP Racing que pilotaient, Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov, épaulés ce week-end par le Néo-Zélandais Brendon Hartley et qui termine loin, à 11 tours.

 

 PAROLES DE PILOTES

 

Kazuki Nakajima (pilote de la Toyota TS 050 HYBRID, N°8, 1er:

« Je pense que de l’extérieur, il est facile de dire que cela semblait assez stable, mais en réalité, c’était très difficile dans la voiture. Lors de mon premier relai, j’avais beaucoup de trafic, donc c’était difficile, mais j’ai revenu à la fin, dans la voiture, je savais ce que je devais faire. J’étais assez heureux dans les conditions sèches mais je n’étais pas du tout heureux à la fin avec les conditions pluvieuses. L’adhérence était incroyablement faible et c’était comme si je glissais sur la glace. Je ne pouvais même pas rester stable du début à la fin de la ligne droite et, pour être honnête, je suis juste reconnaissant d’avoir pu terminer, alors dans ces conditions, la victoire est un bonus. »

Jose-Maria Lopez (pilote de la Toyota TS 050 HYBRID, N°7,  2éme):

« De mon côté, je n’étais pas vraiment à l’aise avec le trafic aujourd’hui et je me débattais un peu dans le peloton surtout de nuit. J’essayais à un moment de rattraper Seb (Buemi) et j’ai mal jugé un peu une manœuvre de dépassement et j’ai eu un peu de malchance avec la voiture (Martin Vantage de l’équipe TF, la N°90 qui a également franchi la ligne d’arrivée, mais ces choses se produisent parfois, Nous en tirons donc des enseignements car nous sommes impatients en course lorsque l’on rattrape de retardataires. Heureusement, nous avons pu continuer et terminer la course et finir sur le podium. »

 

WEC-2019-SEBRING-LORECA-07-du-Jackie-CHAN-victorieuse-en-LMP2.

 

En LM P2, victoire pour l’une des Oreca 07 du Jackie Chan DC Racing, la N°37 confiée à Heinemeier Hansson-King-Stevens.

Ils devancent de 27.421, l’Alpine A470 du trio avec Nicolas Lapierre, Andre Negrao et Pierre Thiriet.

Podium complété par une autre Oreca 07, celle du Team Américain DragonSpeed que se partageaient Maldonado-Davidson et Gonzales, troisièmes à 2 tours.

 

WEC-2019-SEBRING- LMGTE PRO -La PORSCHE de Gianmaria-Bruni et Richard-Lietz, future lauréate.

 

Dans la catégorie LMGTE Pro, nouveau triomphe Porsche et la 911 RSR avec la paire Richard Lietz et Gianmaria Bruni.

L’une des BMW, celle du trio Tomczyk-Catsburg-Sims, finit seconde devant l’une Ford GT, celle de Priaulx-Tincknell-Bomarito qui se classe troisième.

En  LMGTE Am, succès également pour Porsche, la 911 RSR du Dempsey-Proton Racing, avec le Français Julien Andluer, Matt Campbell et Christian Ried.

 

Peter GRISWOLD

Photos : TEAM ET WEC

 


WEC-2019-SEBRING-RAVITAILLEMENTS-pour-les-deux-TOYOTA

LE CLASSEMENT DE LA MANCHE WEC DE SEBRING

 

1 – Buemi/Nakajima/Alonso (Toyota TS050) Toyota Gazoo avec 253 tours

2 – Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota TS050) Toyota à 1 tour

3 – Aleshin/Petrov/Hartley (BR1-AER) SMP à 11 tours

4 – Heinemeier-Hansson/King/Stevens (Oreca-Gibson) DC Racing à 14 tours

5 – Lapierre/Negrão/Thiriet (Oreca-Gibson) Signatech à 14 tours

6 – Gonzalez/Maldonado/Davidson (Oreca-Gibson) DragonSpeed à 16 tours

7 – Berthon/Laurent/Menezes (Rebellion R13-Gibson) Rebellion à 16 tours

8 – Creed/Ricci/Jeannette (Ligier JSP217-Gibson) Larbre à 19 tours

9 – Van Eerd/Van Der Garde/De Vries (Dallara P217-Gibson) RTN à 23 tours

10 – Lietz/Bruni (Porsche 911) Porsche à 27 tours

11 – Tomczyk/Catsburg/Sims (BMW M8) MTEK à 27 tours

12 – Priaulx/Tincknell/Bomarito (Ford GT) Chip Ganassi à 28 tours

13 – Pier Guidi/Calado/Serra (Ferrari 488) AF Corse à 28 tours

14 – Christensen/Estre (Porsche 911) Porsche à 28 tours

15 – Rigon/Bird/Molina (Ferrari 488) AF Corse à 28 tours

16 – Farfus/Da Costa/Spengler (BMW M8) MTEK à 28 tours

17 – Magnussen/Garcia/Rockenfeller (Corvette C7R) – GM Corvette à 28 tours

18 – Lynn/Martin (Aston Martin Vantage) AMR à 29 tours

19 – Sørensen/Thiim/Turner (Aston Martin Vantage) AMR à 29 tours

20 – Ried/Andlauer/Campbell (Porsche 911) Dempsey Proton à 32 tours

21 – Flohr/Castellacci/Fisichella (Ferrari 488) Spirit of Race à 32 tours

22 – Bergmeister/Lindsey/Perfetti (Porsche 911) Project1 à 32 tours

23 – Wainwright/Barker/Preining (Porsche 911) Gulf Racing à 32 tours

24 – Ishikawa/Beretta/Cheever (Ferrari 488) MR Racing à 33 tours

25 – Yoluc/Adam/Eastwood (Aston Martin Vantage) TF Sport à 33 tours

26 – Roda/Roda/Cairoli (Porsche 911) Dempsey Proton à 34 tours

27 – Dalla Lana/Lamy/Lauda (Aston Martin Vantage) AMR à 34 tours

28 – Mücke/Pla/Johnson (Ford GT) Chip Ganassi à 37 tours

29 – Tung/Aubry/Richelmi (Oreca-Gibson) DC Racing à 44 tours

30 – Perrodo/Vaxiviere/Duval (Oreca-Gibson) TDS : Abandon

31 – Sarrazin/Orudzhev/Sirotkin (BR1-AER) SMP : Abandon

32 – Hedman/Hanley/Van Der Zande (BR1-Gibson) DragonSpeed : Abandon

33 – Jani/Beche/Senna (Rebellion R13-Gibson) Rebellion Racing : Abandon

 

 

Endurance FIA WEC

About Author

gilles