VICTOR JABOUILLE… SUR LES TRACES DE SON PÈRE, LE ‘GRAND’ JEAN PIERRE JABOUILLE

 

GP de France à Dijon en 1979-Le 1er juillet- Première victoire et pour JABOUILLE et pour RENAULT en F1 © Manfred GIET

 

Quarante ans après la sensationnelle et inoubliable victoire de son illustre père, Jean Pierre Jabouille, victorieux du Grand Prix de France de Formule 1, le 1er juillet 1979 sur le circuit Bourguignon de Dijon-Prenois, son fils Victor se lance à son, tour, à tout juste vingt ans en sport automobile !

Jabouille un nom à jamais inscrit dans les tablettes de l’histoire de la compétition automobile en France…

 

 


GP de France de F1 à DIJON PRENOIS- 1er juillet 1979- Victoire pour Jean-Pierre JABOUILLE et la RENAULT-Turbo !

 

Jean-Pierre Jabouille étant effectivement entré dans l’histoire du sport automobile tricolore, après son exploit de ce 1er juillet 1979 en terre bourguignonne.

Qu’on en juge :

Un pilote Français, victorieux du Grand Prix de France, au volant d’une monoplace Française la Renault, avec un moteur Français, le Renault turbo – celui que le regretté Ken Tyrrel et les anglais surnommaient auparavant, la ‘Yellow Tea Pot’ suite à ses abandons successifs moteur en fumée– et des pneumatiques Français, les Michelin !

Assurément un  GRAND jour, INOUBLIABLE pour la France et aussi pour le GRAND, Jean-Pierre Jabouille.

 


VICTOR et JEAN-PIERRE JABOUILLE-11 Mars-2019-Photo-AutoNewsInfo.

VICTOR JABOUILLE… LA RELÈVE !

 

Les années ont passées et en ce début d’année 2019, notre ami Jean-Pierre Jabouille, nous a présenté son fils, Victor Jabouille. Lequel s’apprête à effectuer ses véritables grands débuts en sport automobile cette saison.

En effet le jeune Jabouille va enfin disputer une saison complète en sport automobile, s’engageant au volant d’une Formule Renault dans le tout nouveau Championnat, celui de l’Ultimate Cup Series, dont la manche d’ouverture se déroulera au Portugal, dans dix jours, du 22 au 24 mars, sur le Circuit d’Estoril aux portes de Lisbonne.

 

VICTOR et JEAN-PIERRE JABOUILLE au Circuit des REMPARTS à ANGOULEME en 2018

PASSION QUAND TU NOUS TIENS…

 

Né le 29 septembre 1998 à Neuilly, ce nouveau Fils ‘de’ a contrairement à la plupart des autres, un parcours totalement atypique ! Avec un père aussi talentueux, on peut estimer comme pas mal de fils ‘de’ qu’il lui a effectivement été compliqué de viser faire carriére en course auto.

Un peu de Kart de loisir, entre 6 et 8 ans et offert par sa grand-mère, à Magescq dans les Landes, à côté de Dax, car la piste était située pas très loin  de la maison familiale.

La suite ?

Victor nous la raconte :

À 14 ans,  premières fugues. je prenais le train un week end par mois, à Paris pour Limoges pour aller tourner sur le Circuit de Mornay dans la Creuse et rouler avec Paul Petit qui me coachait me faisant découvrir le pilotage d’une monoplace de Formule Ford. J’ai bien du tourner une bonne quinzaine d’heures.

Étape suivante. L’ancien pilote Pierre Petit et père de Paul, estimant et après l’avoir observé en piste, qu’il avait un bon coup de volant, en réfère à qui de droit, au pater, l’ami Jean-Pierre, lui suggérant de l’inscrire à la F4 de l’Auto Sport Academy. Nous sommes alors en 2016.

Victor nous confie :

Papa n’a pas souhaite cette orientation. On a choisi une autre filiére et je me suis formé avec Mathieu Vaxivirère et CD Sport. Deux journées d’apprentissage en Formule Renault, d’abord sur le Circuit de Pau Arnos, puis ensuite à Lédenon, à la fin 2017.

Mathieu a son tour suggère de le faire rouler, car il estime et comme Pierre Petit, que Jabouille Junior a de réelles aptitudes derrière un cerceau !

Et, lui conseille de débuter  – comme lui il y a quelques années – en Mitjet 2 L.

Ce sera chose faite en 2018. Une course à Dijon en Endurance avec le Team MT Racing de Dominique Lecru, recommandé  par le promoteur de la série, Benoît Abdelatif. Résultat ? … P5

Par la suite, Victor Jabouille, va rejoindre l’Italie et la Griiip G1 Série. Une discipline qui se déroule avec avec des châssis tubulaires équipés d’un moteur Aprilia, plus puissant  qu’un bloc de F3 !

Il dispute une manche à Varanno et obtient le cinquième temps lors des qualifications. En course, remonte à la seconde place, avant que le moteur lâche, synonyme d’abandon !

La chance se présente alors car un sponsor, HPA Motors, une importante concession auto à Montauban le contacte par les réseaux sociaux et le présente à Laurent Lamolinairie, le boss de l’Équipe LAMO !

Ce dernier lui offre un  volant au Paul Ricard en VdeV en FR. Victor termine début juin P11 sur 22.

Victor se souvient :

C’était très, très compliqué à cause de mon nom. Je ressentais une grosse charge promotionnelle. Mon casque a en effet les mêmes couleurs que celui que portait mon père -bleu et orange- et tout le monde savait que j’étais le fils de JPJ ! Cela me perturbait et ce d’autant plus que je ne possédais que fort peu d’expérience en course, n’ayant aucun passé en Kart, ni en F4 !

À la fin de l’été 2018, se retrouve en VdeV pour l’épreuve Espagnole de Navarra au volant d’une FR. Belle prestation aux chronos, où il signe le sixième temps en course se classe au quatrième rang et ce malgré un ‘drive though’

Victor nous explique :

J’avais anticipé le départ à cause d’un défaut d’embrayage. Je n’ai pas voulu m’arrêter pour profiter au maximum du roulage, vu mon manque de roulage et j‘ai pas réfléchi car j’imaginais que cette infime erreur me coûterait quelques secondes de pénalité et ce d’autant plus que j’avais besoin de rouler pour m’améliorer et me donner encore plus d’expérience au volant.

Et cet hiver, il reçoit une offre de poursuivre sa carriére naissante et de s’engager avec une monoplace de Formule Renault, toujours avec l’Équipe Lamo, et ce à la suite d’un entretien avec Robert Peyrano et Vincent Vigier pour s’aligner dans le tout nouveau Championnat, celui de l’Ultimate Cup Series en FR.

Tout se présente bien actuellement pour Victor Jabouille. Mais, au fait, a-t-il, un but, un objectif :

Oui, absolument, j’ai un rêve… celui de piloter un jour en F1 et comme mon père l’a fait au volant d’une Renault ! Et aussi un objectif, celui de devenir un pilote auto professionnel comme le fut mon père. Et je précise que l’Endurance m’attire.

Qu’ajouter ?

Que la jeune carriére de Victor Jabouille démarre réellement cette saison!

AutoNewsInfo va suivre la trajectoire de cet apprenti-champion, aprés avoir suivi celle du GRAND Jean-Pierre.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Bernard ASSET – Bernard BAKALIAN – AutoNewsInfo

 

 

About Author

gilles