F3 2019 : ET 4 NOUVEAUX QUI FONT 27 !

 

 

Encore quelques signatures, après l’essai collectif de la F3, à Magny-Cours. Simo Laaksonen est le premier pilote de Trident. Ye Yifei complète l’effectif de Hitech. Tandis que Trident se retrouve au complet, avec Pedro Piquet et Devlin DeFrancesco.

 

Sur les trente baquets disponibles en F3… vingt-sept sont désormais attribués! Simo Laaksonen, Pedro Piquet et Devlin DeFrancesco, trois anciens du GP3, restent dans la discipline. Tandis que Ye Yifei arrive de la Formule Renault Eurocup.

Laaksonen a été jusqu’ici très timide. Le Finlandais a connu son quart d’heure de gloire dans l’EuroFormula Open 2017, où il décrocha deux podiums. Auparavant, dans les Championnats Français, Allemand et Nordique de F4, il n’avait guère laissé de souvenirs impérissables. En GP3, Laaksonen a eu besoin des deux tiers de la saison pour comprendre le mode d’emploi de la voiture.

Quatre à Monza, il enchaîna ensuite les places d’honneurs, décrochant un podium (en grille inversée) lors de la finale. Saura-t-il poursuivre cette lancée en 2019 ?

Il est la première signature de MP Motorsport pour 2019.

À l’instar de Raoul Hyman (Sauber Charouz), Keyvan Andres (HWA) ou Alessio Deledda (Campos), Devlin DeFrancesco fut surtout recruté pour son compte en banque…

Pilote honnête de British F4, en 2016, DeFrancesco a croisé Laaksonen dans l’EuroFormula Open 2017. Très régulier, il termina trois. Remonté à bloc, le Canadien s’essaya à la F3, où il fut à l’arrêt!

Au point de se brouiller avec Carlin, l’écurie qui le suivait depuis ses débuts. DeFrancesco s’engagea en GP3, où il du se contenter de deux onzièmes places. Il y a donc peu à attendre du futur pilote Trident.

Pedro Piquet, lui, est un pilote en pleine rédemption. Double-Champion de F3 Brazil (2014-2015), il fut complètement invisible durant deux saisons de F3. Puis il opta pour le GP3, en 2018. Là, il décrocha deux victoires et fut régulièrement le meilleur « non-ART Grand Prix ».

Le Brésilien reste avec l’équipe pour 2019 et c’est donc un candidat au podium final…

Enfin, il y a Ye Yifei. Vainqueur de la F4 France 2016, il joua longtemps le titre dans l’Eurocup FR 2018. Terminant finalement au troisième rang. Puis il disputa l’Asian F3 Winter Series, terminant vice-Champion (après s’être fait sortir lors de l’ultime course.)

Il signe pour 2019 avec Hitech, son équipe d’Asian F3. Ye est assurément l’un des quatre ou cinq pilotes les plus ambitieux de la F3 2018. C’est bien la première fois qu’un pilote Chinois fait parler de lui dans les paddocks, autrement que par son passeport !

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : F3

Simo Laaksonen (MP Motorsport.) Copyright : F3

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE