MOTOGP 2019 : LOSAIL POURRAIT COMMENCER PLUS TÔT

LOSAIL LE JOUR EST BEAUCOUP MOINS EXCITANT QUE LOSAIL LA NUIT

L’historique est simple, le troisième jour d’essais officiels au Qatar, en fin de séance, la piste a été humide beaucoup plus tôt que prévu et plusieurs pilotes sont allés au tas.

LA CHUTE DE MAQUEZ, PHOTO SUPERBE MAIS QUI FAIT PEUR

Marquez a ainsi du interrompre sa tentative de rouler sur 20 tours, un long run de simulation de GP, Lorenzo s’est jeté très fort (et miracle sans bobo) Zarco est tombé, bref il est clair qu’il y a un moment de la soirée où le piste devient dangereuse.

Mais comment est ce possible en plein désert ?

LE GOLFE PERSIQUE EST TOUT PROCHE

Parce que l’on est près de la mer (le Golfe Persique) et que ce phénomène d’entrées maritimes existe partout, de la boucaille de Douarnenez aux célèbres photos du Golden Gate de San Francisco disparaissant dans le «fog» en quelques minutes.

LE GOLDEN GATE LE MATIN (PHOTO MÉTÉO  PARIS)

À Losail, pas vraiment de brouillard, mais la différence de température entre le désert et la mer fait avancer l’humidité très tôt dans la soirée alors que la journée a pu être un enfer de cagnard.

Le ciel passe au voilé, dégueulasse en fait et la piste est carrément dangereuse.

Lors d’une Conférence de Presse à Madrid, Ezpeleta, le boss de DORNA a confirmé que Lorenzo lui avait demandé d’avancer le départ du MotoGP d’une heure, au moins.

EZPELETA ÉTUDIE LA QUESTION

Lorenzo est un pilote dont la parole pèse lourd, chez les autres peu de réactions…

Ezpeleta a donc admis que si la sécurité des concurrents était en jeu, on modifierait les heures de départ.

Pour l’instant, le MotoGP est prévu à 20 heures local time, le Moto2 à 18 h 20, le Moto3 à 17 heures.

Inconvénient, si on décale le MotoGP, qui partirait vers 19 heures, les autres devront partir plus tôt et là il ya gros risque de chaleur d’enfer, même en mars…

Alors on peut faire passer le Moto2 après le MotoGP mais même sur une Moto2, l’humidité est dangereuse.

LORENZO S’EST FAIT TRÈS PEUR

Et si on court de jour en Moto3, Dunlop, qui équipe cette cylindrée risque (cela s’est passé avec Pirelli en Supersport en Australie) de demander de couper la course en deux avec passage par les stands.

Bref, personne ne sait ce que l’on va faire, personne ne pouvant prédire à quelle heure l’humidité va tomber le 10 mars 2019 !

Ah oui le public…

Voilà au moins un problème qui n’en sera pas un il n’y a à Losail que quelques milliers de spectateurs dont la moitié sont invités par les autorités, donc on s’adapte facile.

En revanche si le Qatar dépense autant d’argent pour éclairer la piste pour les courses de nuit, c’est pour que l’on parle de façon exceptionnelle du pays !

Et si les Émirs n’aiment pas ce qui se passe, si on leur ôte leur très cher joujou, sachant que eux ne discutent jamais les royalties monstrueuses exigées par DORNA pour confier l’organisation d’un GP à un promoteur, là la ‘négo’ va être plus compliquée…

Bref à suivre…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP/Météo Paris

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis