SUPERSPORT 600 EN AUSTRALIE : EN QUALIFS TRIOMPHE YAMAHA ET POLE DE CARICASULO, CLUZEL TROISIÈME

JULES CLUZEL TROISIÈME EN QUALIFS, CARICASULO EN POLE

La séance de pole position a été incroyablement disputée en Australie, entre trois Yamaha.

Il ya même eu un duel de rage entre les deux coéquipiers du team Bardahl, l’Italien Caricasulo et le Suisse Krummenacher.

On se reprenait à quelques centièmes près et c’est finalement Caricasulo qui l’emporte de justesse avec 79 millièmes d’avance sur son coéquipier.

Jules Cluzel, du team Yamaha GMT 94, est troisième temps et partira en première ligne, sans grand espoir d’aller chercher les deux autres qui sont une demi-seconde devant !

Ce n’est pas forcément un mauvais présage pour la saison, le circuit de Phillip Island est vraiment très spécial, tout en courbes rapides avec un grip de folie, tellement de folie d’ailleurs que la course de dimanche ne fera que 16 tours avec un passage par les stands obligatoire avant le dixième tour pour changer de pneus…

Les autres français sont moins bien, Mahias (Kawasaki) est neuvième de ces qualifs à une seconde deux de la pole, Danilo est douzième à une seconde et demie, Perolari, la jeune pousse du team Yamaha GMT 94 est vraiment loin, quatorzième chrono à une seconde six.

Cluzel trois c’est encore encourageant, Chritophe Guyot a précisé que le but du team GMT 94 est bien le titre, dans ce cas, quand on est moyen sur un circuit il faut essayer de faire de gros points…

Jules Cluzel : « Je suis heureux d’intégrer l’équipe GMT94 Yamaha. C’est une équipe qui ne lâche jamais rien. Je sais qu’ils seront derrière moi pour m’emmener vers mon objectif de toujours, être champion du monde. »

C’est tout le bonheur que l’on peut lui souhaiter !

VICTOIRE ÉNORME DE BAUTISTA ET SA DUCATI EN WSBK

En WSBK, pour la course 1, pas de pilotes français mais une belle surprise, Alvato Bautista, qui a mené toutes les sessions du week end, qui disait être là « pour stresser un peu les Kawasaki », a en effet fait le boulot de façon démoniaque, terminant la première course de la saison avec un écart colossal, quasiment quinze secondes, sur la Kawasaki de Rea !

Même si, je l’ai écrit, Phillip Island est un circuit fait pour Ducati en WSBK comme en MotoGP, l’addition est salée, mais lors des tests long runs du week end on savait que Bautista, ex pilote du MotoGP, alignait les bons chronos comme des perles.

Derrière Rea on trouve trois Yamaha groupées, d’abord celle de Melandri, revenu du diable vauvert, puis viennent Lowes et Van der Mark.

Manque Davies, ex héraut de Ducati, qui a  passé le week end du côté de la quinzième position et qui termine dix, c’est mieux mais que se passe-t’il ?

Il est à une seconde cinq de Bautista, or la nouvelle Panigale quatre cylindres bénéficie d’une autorisation exceptionnelle de tours moteurs durant les trois premières courses, elle est nouvelle et la FIM n’a pas de repères, et il fallait à tous prix en profiter !

Raté !

La BMW de Sykes est septième, l’autre Kawasaki, celle de Haslam a chuté.

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : WSBK

Résultat pole Supesrport 600 Phillip Island 2019

http://resources.worldsbk.com/files/results/2019/AUS/SSP/Q1A/ALL/AllPdfs.pdf?version=229fff76063372b4eee46959b0f396a9

Résultat Manche 1 WSBK

http://resources.worldsbk.com/files/results/2019/AUS/SBK/001/CLA/Results.pdf?version=3f254ea62985e67d70d5751fd79112ed

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis