LA FORD FIESTA DE SUNINEN EN TÊTE AU RALLYE DE SUÈDE. LOEB SIX, MAIS ABANDON D’OGIER, DE LATVALA ET DE GRONHÖLM !

 

 

 

Auteurs d’une belle entame d’étape malgré leur position d’ouvreurs, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia étaient malheureusement contraints à l’abandon dans l’après-midi après avoir heurté un mur de neige et été incapables d’extraire leur C3 WRC, néanmoins intacte, du bas-côté. Les récents vainqueurs du Monte-Carlo repartiront ce samedi mais pour effectuer du roulage. Également crédités d’un début de course prometteur, malgré un tête à queue, Esapekka Lappi et Janne Ferm terminaient la journée crescendo avec un deuxième temps pour se hisser à la cinquième place provisoire.

Plus longue étape au programme du week-end (137,41 km chronométrés en 7 ES), cette première journée de course se déroulait majoritairement en territoire norvégien, sur des spéciales au profil généralement plus technique. Également plus enneigées d’ordinaire, elles n’allaient pas résister cette fois-ci à la douceur ambiante de ces derniers jours, se transformant sur la deuxième boucle en véritables bourbiers par endroits.

 

WRC-2019-SUÈDE-La C3 CITROËN de SÉBASTIEN-OGIER

 

En embuscade à la mi-journée (5ème à 14’’4), preuve une nouvelle fois de leur omniprésence aux avants postes, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia en faisaient hélas les frais. Premier à découvrir les rails remplis d’eau créés au passage des historiques à l’entre-deux tours, les Français se faisaient hélas surprendre dans l’ES 6 de Svullrya (24,88 km),heurtant un mur de neige où ils se retrouvaient englués. Faute de spectateurs présents pour les aider à s’en extraire, l’équipage de la C3 WRC flanquée du numéro 1 devait renoncer. Ils reprendront la course ce samedi, avec pour objectif de réaliser une séance d’essais grandeur nature.

Au soir de la première étape ce vendredi 15 février donc, c’est le jeune Finlandais Teemu Suninen qui occupe le commandement du Rallye de Suède, seconde manche du Championnat du Monde WRC.

Journée marquée aussi on l’a dit, par l’abandon de la C3 Citroën du Champion du Monde en titre et leader du Championnat, millésime 2019, victorieux de l’épreuve inaugurale de la saison au récent Monte Carlo, le Français Sébastien Ogier, à la suite d’une sortie de piste dans un mur de neige…

 

WRC-2019-SUÈDE- La TOYOTA-YARIS-WRC de Jari-Matti LATVALA.

 

En lice pour la victoire, un autre Finlandais Jari-Matti Latvala, s’est lui aussi posé avec sa Toyota Yaris WRC dans un mur de neige et n’a pu, tout comme Ogier, repartir.

Le Gapençais qui lâchait :

« On avait fait une bonne première boucle ce matin. Mais, on le savait, les deuxièmes tours ici sont toujours très piégeux, surtout lorsque l’on ouvre la route. J’ai seulement un peu heurté un mur de neige et je m’y suis retrouvé bloqué. Sans spectateurs, on n’avait aucune chance de s’en sortir. »

 

WRC-2019- SUÈDE- La TOYOTA-YARIS-WRC de MARCUS GRÖNHOLM.

 

Sortie de piste encore également pour une autre Toyota Yaris WRC, celle du revenant et ancien double Champion du monde, autre Finlandais, Marcus Gronholm en matinée au cours de l’ES4 !

 

WRC-2019-SUÈDE-Ott-TÄNAK-du-Team-TOYOTA

 

Du coup, c’est bien la Ford Fiesta M Sport de Teemu Suninen qui est en tête ce vendredi soir après les sept premières spéciales, avec deux secondes d’avance sur la Toyota Yaris WRC de l’Estonien Ott Tänak et dix-sept secondes huit sur l’Hyundai i20 WRC d’Andreas Mikkelsen.

Le Top 5 provisoire étant complété par la C3 Citroën d’Esapekka Lappi, quatrième à quarante-deux secondes et par la Ford Fiesta d’Elfyn Evans, à vingt-huit secondes et six dixièmes.

 

WRC 2019 –  SUÈDE – L’HYUNDAI DE SÉBASTIEN LOEB.

 

Ensuite, on pointe, une autre Hyundai i 20 WRC, celle de l’autre pilote tricolore, l’autre Séb, Sébastien Loeb qui se retrouve actuellement au sixième rang, à quarante- huit secondes et huit dixièmes.

 

WRC-2019-SUÈDE-Thierry-NEUVILLE.

 

Puis la troisième Hyundai i20WRC, celle du vice-Champion du Monde, le Belge Thierry Neuville à cinquante-deux secondes, suivi dans l’ordre par la Toyota Yaris WRC du Britannique Kris Meeke, classé lui à cinquante-trois secondes et par la Ford Fiesta WRC du Suédois Pontus Tidemand, neuvième à une minute vingt-quatre secondes.

La Volkswagen Polo Gti R5 du Norvégien Ole Christian Veiby, occupant le dixième rang provisoire, à deux minutes trente-neuf secondes et sept dixièmes.

À retenir la treizième place provisoire de la Citroën C3 R5 de Mads Østberg, leader en En WRC-2 Pro.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 

WRC-2019-SUÈDE-La FORD-FIESTA-M-Sport de SUNINEN-.

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE APRÈS LA HUITIÈME SPÉCIALE

 

1 – Suninen-Salminen (Ford Fiesta) en 1h11’05″3

2 – Tanak-Jarveoja (Toyota Yaris) à 2″0

3 – Mikkelsen-Jaeger Amlanc (Hyundai) à 17″8

4 – Evans-Martin (Ford Fiesta) à 28″6

5 – Lappi-Ferim (Citroen) à 42″0

6 – Loeb-Elena (Hyundai) à 48″8

7 – Neuville-Gilsoul (Hyundai) à 52″7

8 – Meeke-Marshall (Toyota Yaris) à 53″1

9 – Tidemand-Floene (Ford Fiesta) à 1’24″4

10 – Veiby-Andersson (VW Polo WRC2) à 2’39″7

11 – Kristofferson-Skjaermoen (VW Polo WRC2) à 3’04″2

12 – Huttunen-Linnaketo (Skoda Fabia WRC2) à 3’08″0

13 – Ostberg-Eriksen (Citroën WRC2 Pro) à 3’25″3

14 – Lindholm-Korhonen (VW Polo WRC2) à 3’36″6

15 – Bergkvist-Barth (Ford Fiesta WRC2) à 3’42 »

 

Rallye WRC

About Author

gilles