EN ‘TOYOTA SERIES’, UN TITRE POUR LIAM LAWSON, L’OUTSIDER !

 

 

 

 

Ce fut une bagarre au finish.
Dans la dernière course, de la dernière manche,
Liam Lawson s’imposa et devient ainsi le Champion 2019 de la Toyota Racing Series.

 

Pour la première fois depuis 2011 (lorsque Mitch Evans avait vaincu Nick Cassidy) le titre en Toyota Racing Series se joue entre deux « Kiwis ».

Ce sont deux pilotes que tout oppose. Marcus Armstrong qui roule chez M2, c’est le golden boy !

Qu’on en juge :

Pilote de la ´Ferrari Driving Academy’, champion de F4 Italia 2017, héritier de Chris Amon et chouchou du paddock depuis l’époque où, à 14 ans, il animait les pelotons de Toyota 86 Challenge (qui se court en prologue de la TRS.)

Il arrive à Manfeild avec une envie de revanche sur 2018, où il n’avait fini « que » deuxieme de la TRS.

En face, Liam Lawson, qui pilotait des FF, avec des amateurs, avant de partir en Europe et de finir second De l’ADAC F4 2018.

Débutant, quasi-inconnu,  il n’a rien à perdre. Il arrive avec un léger avantage de points.

 

Les essais

Avantage Lawson aux essais, avec la pole de la course 1. Mais c’est Lucas Auer, autre pilote M2, qui décroche la pole de la finale, le Grand Prix de Nouvelle Zélande.

 

Course 1

Au feu vert, Armstrong dépose Auer et Lawson, pointant en tête. Lawson est un temps menacé par Auer…

Puis il sème l’Autrichien et rattrape Armstrong. En vue de l’arrivée, Petr Ptáček Du Team Giles et Kazuto Kotaka De l’écurie MTEC,  s’accrochent!

La course est interrompue.

Armstrong est intraitable lors du second départ. Lawson choisit d’assurer, lui !

Succès d’Armstrong, devant Lawson et Auer. Lawson n’a alors plus qu’un point d’avance au classement général provisoire …

 

Course 2

Cameron Das autre pilote M2, dépose le poleman Petru Florescu De MTEC. Juste derrière, Esteban Muth, encore un Homme de M2,  contient Auer, tandis que Lawson fait de même avec Armstrong.

Florescu, sans doute déconcerté et déconcentré, finit par commettre une erreur…

Drapeau rouge, évidemment !

Auer profite de l’opportunité pour doubler Muth, dans ce qui est désormais une lutte pour la deuxieme place. Lawson, lui, conserve l’avantage sur son rival et cette fois-ci, c’est Armstrong qui choisit d’assurer.

Depuis le British F3 2017, Das n’avait plus rien gagné ! Voilà qui est réparé. Auer et Muth complètent le podium. Lawson compte trois points d’avance.

 

Course 3 – Grand Prix de Nouvelle Zélande

On souhaitait du spectacle pour cette finale et on est servi !

Armstrong et Lawson oublient Auer au départ. Quelques virages plus loin, Ptáček renonce. Première interruption.

Lors du second départ, Lawson double Armstrong. Muth fait de même avec Auer. Auer laisse ensuite filer Brendon Leitch de L’equipe Victory.

Armstrong attaque et il envoi le leader dans le décor. Il repart quatre derrière Muth et Leitch. Le trio est en lutte pour la troisième place.

Derrière eux, Das tente de doubler Auer. Il y a contact et c’est la panique dans le peloton. Dev Gore et Thomas Smith de l’équipe Giles et Calan Williams de chez MTEC, sont hors-course.

Artem Petrov’, pilote M2 se traîne jusqu’aux stands pour abandonner. Tandis que Raoul Hyman, encore un membre du Team Giles, bien que touché, arrive à poursuivre. Second drapeau rouge.

Lawson, survolté, s’offre Leitch et Muth lors du troisième départ. Arsmstrong apprend alors qu’il est pénalisé.

Il doit impérativement s’éloigner de Lawson, mais son rival enchaîne les tours de qualification, alors qu’une seconde place lui suffirait pour être titré !

Armstrong est le premier à passer devant le starter. Néanmoins, avec la pénalité, c’est Lawson qui est déclaré vainqueur. Armstrong est deux et Muth, trois.

Avec 356 points, Lawson est donc titré. Il n’en finit pas de surprendre. Il devrait rester chez M2, en Eurocup FR et ses adversaires feraient bien de se méfier…

Second Avec 346 points, Armstrong est une nouvelle fois vice-champion.

Une déception pour le futur pilote PREMA en F3.

Pour son retour en monoplace, Auer s’est montré trop irrégulier pour jouer le titre. Le pilote Red Bull termine seulement au troisieme rang, Avec 270 points, avant de partir pour le Japon et la Super Formula.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : TOYOTA

 

Liam Lawson (M2), Champion 2019 de TRS. Copyright : TOYOTA NZ

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE