SALON RÉTROMOBILE 2019… UN RETOUR SYMPA VERS LE PASSÉ DES GRANDS PRIX DE F1 !

 

 

 

Whaoouuh…. Que c’est bon !

 

Toujours autant de plaisir que celui de déambuler dans les allées de ce Salon Rétromobile, et franchement d’admirer des véhicules exceptionnels, d’y croiser des grands personnages du monde de l’automobile et du sport auto, de voir tous ces passionnés de belles mécaniques.

Venir un peu… ‘Rêver’ en ces temps de grande morosité !

Du bonheur automobile un moment retrouvé…

Car comme nous le rappelait notre ‘boss’ Gilles Gaignault, cela fait grand bien de se détendre et promener ici, car on ne parle pas de normes Euro 6 et plus, pas de CO2, pas de diesel, pas d’essence, pas d’électricité, pas d’EuroNCap, pas de mobilité…

Bref, à Rétromobile, on parle voitures, bagnoles, caisses, automobiles, des pionniers qui ont découvert le monde et du plaisir du voyage et de l’aventure, enfin on parle auto comme on l’aime.

On n’évoque et partage que nos passions pour l’AUTOMOBILE, la vraie. D‘aujourd’hui bien sûr évidemment – comment, pourrait-t-il en être autrement -mais essentiellement ici, tout de même du sublime passé, bien représenté à ce Rétromobile 2019 !

 

RÉTROMOBILE-2019-La-célèbre-et-prestigieuse-Maserati-250-F-de-1955

 

Pour AutoNewsInfo, l’automobile c’est aussi, et surtout, le sport auto qui est d’ailleurs, est-t-il besoin de le rappeler et de le préciser, né en même temps qu’elle…

Et ce sport auto, est traditionnellement bien représenté à Rétromobile, notamment la Formule 1, avec un plateau 2019 d’un très haut niveau et d’une exceptionnelle qualité.

Avec pour la plus ancienne d’entre elles, l’inoubliable Maserati 250F de la saison, et au volant de laquelle ‘Sir’ Stirling Moss, remporta le très réputé autrefois, Grand Prix de Oulton Park.

De très nombreux pilotes se sont alignés au volant d’une 250F, et notamment Peter Collins, Carroll Shelby et le Français, le Niçois Jean Behra.

 

RÉTROMOBILE-2019-McLaren-M23-de-1974 de FITTIPALDI

 

Nous avons aussi admiré également la sublissime rétrospective consacrée à MQcLaren… Huit McLare, allant de 1968 à 2016, et dont quatre ont mené leur pilote au titre de Champion du monde:

Ainsi la M23 pilotée par le Brésilien Emerson Fittipaldi – sacré Champion du monde en 1974, la MP4 2-01 conduite par l’Autrichien Niki Lauda – sacré Champion du Monde en 1984 avec un demi-point d’avance sur son équipier, notre Français Alain Prost- la MP4/4 de l’inoubliable Brésilien Ayrton Senna, le regretté Champion 1988, et enfin, la MP4/13-04 du Finlandais Mika Häkkinen, couronné lui , en 1998 !

 

RÉTROMOBILE-2019-McLaren-MP4-2-01-de-1984 de LAUDA et PROST

 

Mais on a pu admirer bien d’autres bolides F1 Mc Laren, tel la M14D de 1970, la MP4/25-04 de 2010, ou bien encore, la MP4/31 de 2016.

Monoplaces qui  ont comme point commun, d’avoir été pilotées par un pilote Champion du Monde (mais pas couronné à son volant) et ce avec dans l’ordre, le Néo-Zélandais Dennis Hulme (Champion 1967), le Britannique Jenson Button (Champion 2009) et l’Espagnol Fernando Alonso (Champion en 2005 et 2006).

 

RÉTROMOBILE-2019-La-toute-première-MCLaren-M7C-datant-de-1969

 

Quant au ‘ Joyau’ la toute première M7C de 1969, elle était aux mains du génial créateur, Bruce McLaren, himself!

Bruce qui se tua le 1er juin 1970 lors d’une séance d’essais privés sur le Circuit de Goodwood…

 

RÉTROMOBILE-2019-March-711-de-1971

 

Et comment oublier le Suédois Ronnie Peterson – l’Idole jadis avec François Cevert de Gilles Gaignault – ‘LE’ Champion sans couronne, au volant de cette March 711, au design unique et tellement évocateur de la F1 du début des années 70, 1971 précisément.

Cocorico enfin avec, ‘LA’  toute première F1 Française et qui triomphe !

 

RÉTROMOBILE 2019 – Ligier JS9 de 1977.

 

1977, le dimanche 19 juin, ‘notre’ Jacques Laffite s’impose lors du GP de Suède disputé sur le circuit d’Anderstorp.

Première victoire d’une voiture 100% française (châssis et moteur) !

Première victoire du fabuleux moteur V12 Matra, au son si magique…

Et première victoire pour le pilote, ‘ notre ‘ immense Champion qu’était le ‘père’ Laffite !.

Dans le tour de décélération, après avoir passé le drapeau à damier, notre ‘Jacquot national’ avoua avoir pleuré comme une madeleine, sous le coup de l’émotion.

Cette monoplace Ligier JS9, ouvrait alors un palmarès qui verra par la suite, une Ligier triompher à neuf reprises:

Six victoires supplémentaires pour Jacques Laffite, une pour les inoubliables Patrick Depailler et Didier Pironi et une autre encore enfin  pour Olivier Panis.

 

RÉTROMOBILE 2019-Renault RS10 de 1979. Victorieuse du GP de FRANCE à Dijon avec JABOUILLE

 

Toujours en F1, en 1979, Jean-Pierre Jabouille remportait le GP de France sur la piste du circuit Bourguignon de Dijon-Prenois, au volant de la Renault RS 10.

Là aussi, autre événement tricolore !

Toute première victoire d’un moteur Turbo en Formule 1, de fabrication 100% française.

Le début d’une nouvelle ère…

 

RÉTROMOBILE-2019-Renault-RE40 de la saison 1983.

 

Quand on parle Renault en F1, on pense automatiquement à la saison 1983 et à la deuxième place au Championnat du Monde du jeune Alain Prost au volant de la Renault RE40, Nelson Piquet remportant le titre lors de l »ultime GP sur la iste de Kyalami en Afrique du Sud mais au volant de sa Brabham-BMW, avec une essence que beaucoup jugeaient alors non conforme…

Mais pas vu, pas pris !

Grand patron du départent compétition chez ELF, le regretté François Guiter, nous avait à l’époque précisé qu’il se refusait à porter réclamation… estimant que c’était au pouvoir sportif, la FISA devenue FIA, de le faire !

 

RÉTROMOBILE-2019-Footwork-FA12-Porsche-de-1991.

 

A admirer encore le ‘bide’ de la saison 1991 : La Footwork, écurie née sur les cendres de la belle équipe Arrows, qui crée la FA12, motorisée par un improbable moteur Porsche 12 cylindres, qui n’était autre que l’accouplement de deux V6.

Ce moteur pesait, au bas mot, trente kilos de plus que le V12 Honda de référence et rendait la voiture quasiment inconduisible.

En cours d’année, Jackie Oliver, le boss du team, décidait alors de changer de moteur, et de reprendre le bon vieux V8 Ford Cosworth.

Un des très rares ratés de Porsche en sport auto !

Au fil des allées, on va ensuite de découvertes en découvertes…

On peut d’ailleurs en effet passer des heures dans ce salon et penser qu’on n’a pas tout vu…

Ce qui est bien le cas… Tant tous les stands regorgent de ‘ bijoux’ !

 

RÉTROMOBILE-Deux grands photographes artistes -Les deux BERNARD, ASSET et BAKALIAN- Photo- Emmanuel LEROUX

 

Il faut en tout cas impérativement finir par la galerie des artistes.

Dont les stands de nos amis photographes-artistes, les deux Bernard… Asset et Bakalian.

Sans oublier Caroline Long et Natacha Toutain. Et également Guillaume Lopez !

C’est incroyable de voir et constater comment l’automobile est source d’inspiration.

Chapeau les artistes.

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Arnaud DELMAS MARSALET et AutoNewsInfo

RÉTROMOBILE-2019- La McLaren-MP4-4-de 1988 de l’INOUBLIABLE … Ayrton SENNA

 

RÉTROMOBILE-2019-McLaren-MP4-31.

 


RÉTROMOBILE 2019 – McLaren MP4 – 13 04 de 1998

 

RÉTROMOBILE-2019-McLaren-MP4-25-04-de-2010

Salons

About Author

gilles