MOTOGP 2019 : YAMAHA SE VEUT « AGRESSIF », …. C’EST LA RÉVOLUTION !

 

DEUX PILOTES CONFIANTS

 

C’est à Jakarta, Capitale de l’Indonésie, le plus gros marché des usines japonaises, qu’a eu lieu ce mardi 4 janvier, la présentation officielle du Team 2019 Yamaha, de MotoGP.

On sait que les Japonais et en particulier Yamaha cultivent la discrétion, le mythe des petits pas en avant, ici la révolution est un mot interdit.

L’agressivité aussi…

Et pourtant ces deux mots ont été prononcés à Jakarta!

Le terme « agressivité » a été prononcé par Lin Jarvis, le Team Manager des deux stands factory !

 

LIN JARVIS

 

Par exemple, on annonce l’arrivée de deux nouveaux, et deux personnages très haut placés, Ito est le «general manager», Sumi est le nouveau «group leader», c’est en effet le signe d’un renforcement au niveau de la direction, avec des spécialités variées, Sumi vient par exemple du département spécialisé dans les châssis !

Cette circulation de l’Info entre les responsables, ainsi que la montée en puissance de la cellule italienne de l’équipe, avec un pilote d’essai européen (Folger), tout cela est, d’après Tsuji, le grand patron de Yamaha Racing, une… « Révolution ».

 

TSUJI, LE BIG BOSS DE YAMAHA RACING

 

Il est annoncé également que lors des tests de Sepang qui débutent ce jeudi, un seul moteur sera proposé aux pilotes avec diverses variantes, et l’on validera, sur quelle version on roulera en 2019.

Lin Jarvis a confirmé que les Tests de Sepang seront cruciaux, à la différence par exemple de Honda, qui a déjà validé pas mal de solutions lors des essais de Valence et Jerez et qui n’a d’ailleurs pas le choix, ses deux pilotes sont blessés, Lorenzo est même absent, et c’est le suppléant Bradl qui mènera les essais de Sepang…

Jarvis a aussi énuméré la liste incroyable de changements dans les box Yamaha, ainsi que dans les centres de décision au Japon.

Le renforcement de l’Équipe Vinales avec l’arrivée de Garcia, nouveau coach et de Julian Simon, analyste de performances.

 

CINQ PERSONNAGES CLÉS DE 2019, LE SPONSOR, LES CHEFS, LES PILOTES

 

Gavira sera le nouveau coach de Rossi, Cadalora ayant pris une retraite familiale.

Ochino sera son Ingé-Chef, il couvrait les deux stands en 2018, il sera désormais entièrement dédié à Rossi.

En Italie, il est créé deux groupes, l’un dédié à l’Informatique, l’autre à l’évolution des Châssis, certes la poussée initiale viendra du Japon mais ce sont les Italiens qui termineront le job.

Il a aussi précisé qu’à priori, Folger ne roulerait pas en GP avec une wild card, mais bien sûr ça peut évoluer, surtout au moment du GP d’Allemagne !

Et les pilotes dans tout ça ?

 

 

Valentino Rossi a dit qu’il sentait que les choses changeaient, le problème numéro un, restant l’adaptation de toute la moto, moteur, électronique, châssis, aux Pneus Michelin,

Et, Valentino Rossi, lui, précisait :

« Bonjour à tous ! Ce moment de la saison est toujours excitant. Je me sens prêt à aborder cette nouvelle saison. Ces derniers mois, nos adversaires ont considérablement progressé, mais nous avons travaillé dur. Voilà dix ans maintenant que je n’ai plus remporté de titres, mais une bonne atmosphère règne dans le team, Maverick est également un pilote très solide, ce qui est important pour obtenir d’excellents résultats. Avec ce noir et bleu, on a un peu l’air des ‘Men in Black’, mais j’aime beaucoup et c’est important de sentir le soutien de Monster Energy. J’espère vraiment qu’on pourra se battre le plus longtemps possible. »

A ses côtés Maverick Viñales, confiait et précisait:

« C’est un plaisir d’être ici pour la présentation de notre nouvelle moto. Visuellement parlant la trouve vraiment très réussie. 2018 fut une année compliquée. Malgré tous nos efforts, les résultats ne furent pas vraiment ce que nous aurions espéré. Mais qui dit nouvelle année, dit nouvelle opportunité et je me sens d’attaque. J’ai procédé à plusieurs changements autour de moi cet hiver, au-delà de mon numéro de course. Esteban devient mon chef mécanicien et je pense qu’il m’aidera à gagner en sérénité, tout comme Julian Simon qui sera mon coach mental disons. Ça me permettra de donner un peu plus en piste. L’objectif reste comme toujours de devenir numéro 1. Je suis curieux de voir comment se comportera la nouvelle moto, mais après les deux premiers tests, je m’étais senti plutôt bien.»

Et puis on a enfin découvert les motos !

 

 

On sait que le sponsor titre a changé, c’est Monster qui a décroché la timbale, du coup le noir, couleur de la marque avec le M vert fluo, est dominant, mais il y a encore du bleu…

Un truc quand même, on a vu au «déverminage» de Sepang, avec les pilotes d’essai de Yamaha, qui a loué le circuit quelques jours avant les tests officiels, que le carénage et surtout l’aérodynamique de la moto étaient en phase de développement…

 

AUCUNE AERO PARTICULIERE PRESENTÉE A JAKARTA

 

Au point que le dernier des trois jours, Yamaha a interdit toute présence journalistique dans les stands ou autour du circuit, nos rares confrères présents ont été confinés en salle de Presse, une seule photo a pu être prise lors du retour sur remorque d’une M1 (celle de Folger) après une chute et en effet, côté ailerons, ça semblait nouveau.

Bien sûr, rien de tout cela sur la scène de Jakarta, c’est aux essais officiels de Sepang que les vraies nouveautés aérodynamiques vont commencer à voir le jour…

Ou plus tard, les Départements Course ont une peur bleue d’être copiés, on sort donc les ailerons au dernier moment.

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : TEAM

 

Moto MotoGP

About Author

jeanlouis