LA FFM ET CLAUDE MICHY VEULENT DES PILOTES EN MOTO3 EN 2020 !

 

MARCEAU LAPIERRE ET CLÉMENT ROUGÉ

 

C’est génial.

Nous avons présenté il y a quelques jours, le projet de Jean Paul Boinet qui fera rouler trois pilotes en Supersport 300 des cette saison.

Il y a d’ailleurs un paquet de pilotes français en SSP 300 et aussi en SSP 600, la relève arrive et c’est une bonne chose, car pour l’instant elle est inexistante.

Il n’y a pas de pilote français en Moto3, ni en Moto2 depuis que Johann Zarco et Fabio Quartararo, ont été recrutés en MotoGP!

Effectivement, désormais en MotoGP, la cylindrée la plus cotée, il y a nos deux pilotes français, Zarco et Quartararo.

La FFM (Fédération Française Motocyclime) et Claude Michy, le promoteur du GP de France MotoGP, mettent donc en place dès le premier trimestre 2019 une structure dédiée aux espoirs qui s’appelle donc «Équipe de France-Filière GP».

À AutoNewsInfo, on est ravi, cela fait deux ans que nous râlons qu’il n’y ait pas ou peu de relève!

 

JACQUES BOLLE

Jacques Bolle explique:

« Johann Zarco et Fabio Quartararo portent haut les couleurs de la France en MotoGP.  Mais demain, qui pour reprendre le flambeau ? Nous avons donc décidé d’engager un nouveau projet pour former nos futurs champions. Nous accompagnerons nos meilleurs espoirs vers le Moto3 en mettant en place un programme d’entraînement poussé reposant à la fois sur un accompagnement humain performant et un calendrier sportif complet. La Direction Technique Nationale, à travers Alain Bronec, team-manager de la structure, et Thierry Van Den Bosch, entraîneur, sera là pour épauler les pilotes dans leurs entraînements physiques et leurs roulages, mais aussi lors des compétitions auxquelles ils prendront part. » 

Pour sa première année d’activité, l’Équipe de France de Vitesse a recruté Marceau Lapierre et Clément Rougé.

Un petit rappel des filières qui mènent au Moto3 mondial, le FIM CEV Repsol, qui est en fait un Championnat Moto3 espagnol qui est devenu Mondial (on comprend un peu pourquoi l’Espagne décroche des Champions du Monde comme une volée de piafs qui se jettent sur un cerisier où les fruits sont mûrs !) comprend trois niveaux, le Championnat du Monde junior, l’European Talent Cup et l’European Moto2.

Marceau Lapierre est engagé en European Talent Cup, tremplin vers le Championnat du Monde Junior FIM Moto3, qu’il disputera au guidon d’une Honda NSF 250F aux couleurs de la FFM.

Pour sa part  Clément Rougé, vainqueur  de la catégorie Objectif Grand Prix Pré-Moto3 en 2016 (une des courses du SBK français) s’alignera sur la Red Bull Rookies Cup, qui est une vraie entrée dans le monde des GP, elle se dispute d’ailleurs en course support des GP.

En déployant un tel dispositif, l’objectif est clair : avoir un ou plusieurs jeunes français en Moto3 en 2020.

Les motos qu’ils piloteront en 2019 sont des Moto3, mais évidemment pas les motos d’usine qui fleurissent en GP.

Voilà qui est parlé, et bien parlé.

Ensuite, j’ai demandé au Président Jacques Bolle, en partance pour Le Touquet (c’est normal, c’est la FFM qui a remonté cet Enduro que la Municipalité laissait partir en quenouille, Municipalité qui d’ailleurs se fout complètement que l’on évoque l’Enduro, les dizaines de milliers de spectateurs sont les seuls qui l’intéressent, plus ’boutiquier’ tu ne peux pas).

Jacques qui me confirme que ce sont la FFM et Claude Michy qui financent ce projet mais que Claude va tenter de trouver des partenaires, le temps presse, on a démarré c’est l’essentiel.

 

CLAUDE MICHY

 

Claude pour sa part a estimé le coût de cette école (pas de la Saison de Course…) entre 50.000 et 100.000€.

Je n’ai pas pu lui parler longtemps, il était en plein Trophée Andros à Super Besse mais on a appris l’essentiel!

Enfin non… l’essentiel c’est bien que la relève de la vitesse française arrive…

Et c’est en bonne marche !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : FFM et AutoNewsInfo

 

FFM Moto Moto3

About Author

jeanlouis