SUPERSPORT MONDIAL 2019 : LE FRANÇAIS JULES CLUZEL (YAMAHA) SORT EN TÊTE DES ESSAIS DE PORTIMÃO

 

CORENTIN PEROLARI AUTRE HÉROS DE LA JOURNÉE 

 

Nous sommes donc dans la Catégorie dite World SSP, qui se court sur des Motos de 600 cc et qui est vrai Championnat du Monde de Vitesse, qui se court dans le cadre du Mondial Superbike WSBK.

Depuis la fin de la saison 2018, il y aura eu quatre séances d’essais et celle de Portimão, au Portugal, est la plus importante car la plus aboutie pour la mise au point des motos avant la première course en Australie.

Il est prévu encore deux jours d’essai en Australie les 18 et 19 février, mais en fait la première course aura quasi commencé puisque elle a lieu le 25 février.

Ce sera à Phillip Island.

Et ces deux jours d’essai seront plus une recherche de réglage course qu’une mise au point de la moto.

C’est ce qui rend si intéressant ce dernier test européen, dominé par le Français Jules Cluzel.

 

CHRISTOPHE GUYOT, LE BOSS DE GMT 94

 

Jules est le pilote N° 1 du Team Français GMT 94, on sait que cette équipe a quitté l’Endurance en plaçant de façon royale ses pilotes et s’est tournée vers la Vitesse, avec comme pilote Jules Cluzel, un pilote très chevronné et Corentin Perolari, un jeune gros talent qui débute en fanfare.

L’un des problèmes de Cluzel était de s’adapter au sélecteur à droite.

Ce n’est pas, ceci m’est confirmé par Éric de Seynes, le patron de Yamaha Europe à une heure très tardive de la nuit (on vous gâte à Autonewsinfo) une facétie d’ingénieur, mais c’est que la cheville gauche du pilote est très peu mobile, suite à une blessure et il est certain qu’ actionner la pédale de frein est plus facile que passer les vitesses au pied…

Merci amigo…

 

ÉRIC DE SEYNES ET CORENTIN PEROLARI

 

C’est la MV Agusta du pilote italien De Rosa qui est deuxième temps mais tout de même à une demi seconde de Jules Cluzel.

Cela dit, le début de la journée a été compliqué, avec une météo ‘dégueu’ et un vent genre ouragan, on a donc commencé très tard et toujours avec du vent très fort, un élément avec lequel il faut du métier pour continuer à jouer…

Ceci peut donc expliquer cela.

Un autre pilote tricolore, Lucas Mahias a fait le troisième temps du jour, et Corentin Perolari est cinquième temps, pour un jeune pilote ça frise l’héroïsme !

Perolari est le deuxième pilote du team GMT 94, Christophe Guyot va pouvoir prendre l’avion pour faire un demi-tour du monde avec un poil de sérénité…

Forza les frogs* !

 

*Frog c’est une grenouille, le surnom des Français chez les Anglais est «Frog Eater», mangeur de grenouilles, qui a été raccourci en ‘Frog’…

Mais pourquoi ? Parce que nous mangeons des cuisses de grenouille et il est impossible de faire comprendre ça à un ‘angliche’ ou associés, de même que les pieds de porc… Hitchcock a tourné une magnifique scène de ce dégoût anglais dans «Frenzy» en 1972.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : TEAM

 

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis