‘CONDUITE JUSTE’… L’HÉRITAGE DE JEAN-PIERRE BELTOISE !

 

 

Alors que nos Dirigeants se chamaillent sur les Limitations de Vitesse, il nous a semblé intéressant de rappeler l’action que menait l’un des plus populaires de nos Pilotes automobiles, et concernant la Conduite :

Jean-Pierre Beltoise, alias ‘JPB’.

Pour les plus jeunes, c’est une évidence, son nom ne dit probablement pas grand-chose !

Qui est donc Jean-Pierre Beltoise, alias JPB ?
Était… puisqu’il nous a quitté, il y a de cela déjà quatre ans ?

 

JEAN-PIERRE-BELTOISE et la MATRA F1

 

‘JPB’ est l’homme, LE Pilote, à l’origine du renouveau du Sport Automobile en France à la fin des années 60, celui sur qui s’appuya, Jean-Luc Lagardère, lorsqu’il décida de se lancer dans l’Épopée Matra et de conquérir des victoires sur tous les circuits du monde dont trois victoires aux 24 Heures du Mans, le pilier des pilotes Elf des années 60 et 70, le vainqueur d’un Grand-Prix de Monaco de Formule 1 couru sous une pluie diluvienne et dans des conditions dantesques un certain dimanche 14 mai 1972.

 

F1- GP de MONACO- 14 Mai 1972-Victoire sous la pluie de la BRM de Jean-Pierre BELTOISE.

 

‘JPB’, un homme très charismatique, toujours disponible, jamais avare de… bons conseils !

Car en résumé, ‘JPB’ fut à la fois, un pilote hors norme, multiple Champion de France Auto et Moto, véritable icône de son sport mais aussi également, un infatigable défenseur de la sécurité sur les Circuits, et également sur les Routes de France.

En tant que témoin de son temps, il s’est toujours senti concerné par ce que les Pouvoirs Publics appellent la ‘fatalité’ des accidents de la route et qu’ils «combattent» à coup de réglementations toujours plus compliquées et de sanctions… toujours plus sévères, elles !

Parcourant les routes, d’un Circuit à l’autre, Jean-Pierre Beltoise a observé, au fil des kilomètres, les comportements, les agissements des automobilistes et les situations dangereuses dans lesquelles, ils se retrouvent souvent, pas toujours conscients du danger.

Heureusement, toutes ces situations ne se traduisent pas par un accident, souvent par chance ou parce que ce n’était pas l’heure…’

Pour ‘JPB’, cette… fatalité n’existait pas, il pensait même, suite à ces expériences, que neuf accidents sur dix pouvaient être évités.

Faire progresser la sécurité sur les routes devenait son idée fixe, à un tel point qu’il conçoit une méthode des plus simples, méthode qu’il appellera «Conduire Juste» et basée sur des pures questions de bon sens et non pas sur des techniques de pilotage plus difficiles à acquérir.

 

JEAN-PIERRE-BELTOISE-avec-ses-deux-fils-Anthony-et-Julien

 

«Conduire Juste» est donc née en 1987 sur le Circuit de Trappes-Élancourt, et perdure encore aujourd’hui, toujours à Trappes, également en Charentes, sur le Circuit de la Haute-Saintonge que dirige l’un de ses fils, Julien, et partout en France.

La philosophie «Conduire Juste» n’est pas celle d’une École de Conduite ou de Pilotage, mais plutôt celle d’un coach qui est là pour donner des astuces, des ficelles, afin que le stagiaire mette toutes les chances de son côté.

La méthode repose sur quatre points principaux, qui sont indissociables les uns des autres :

1 – Préparer sa conduite

2 – Voir

3 – Prévoir

4 – Anticiper

Chaque point de la Méthode fait appel au simple bon sens, à la curiosité, à l’imagination et à l’organisation.

Ces stages «Conduire Juste» se déroulent sur un ou deux jours.
Il est vraiment épatant de voir les sourires sur les visages des élèves au fur et à mesure que la journée avance et des progrès réalisés.

Ils prennent conscience qu’ils sont les acteurs de leur sérénité au volant, et font leur, l’adage préféré de ‘JPB’ :

« Dans l’invisible, l’imprévisible reste prévisible ».

Si aujourd’hui, Jean-Pierre Beltoise, n’est plus parmi nous, Anthony et Julien, les deux fils de Jean-Pierre et également Pilotes de talent, ont repris le flambeau depuis sa disparition survenue à Dakar, au Sénégal, le 5 janvier 2015.

Ils aiment à prolonger l’action de leur père… une des plus belles façons de lui rendre hommage et de perpétuer son héritage.

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Thierry COULIBALY- Manou ZURINI-Archiv’ELF

                                       

                                                                  Jean-Pierre-BELTOISE, au volant de la Matra aux 1.000 Kms de Paris en 1969

Pour en savoir plus :
www.conduirejuste.com

 

Circuits Coaching

About Author

gilles