AUX 24 HEURES DE DAYTONA STOPPÉES AU DRAPEAU ROUGE PAR LA PLUIE, VICTOIRE DE LA CADILLAC DU WAYNE TAYLOR AVEC ALONSO !

 

 

24 HEURES de DAYTONA 2019 – Les vainqueurs au volant de la CADILLAC du WAYNE TAYLOR VICTORIEUSE le 27 janvier.

 

De cette 57ème édition des 24 Heures de Daytona, outre la victoire décroché par l’une des Cadillac DPi-V.R, la N°10 du Team Wayne Taylor Racing, on retiendra essentiellement 17 neutralisations avant que deux drapeaux rouges, vu le temps exécrable sur la Floride, ne contraigne le Directeur de Course, à mettre fin à l’épreuve.

 

24-HEURES-de-DAYTONA-2019-La-CADILLAC-du-WAYNE-TAYLOR-VICTORIEUSE-le-27-janvier-.

 

À ce moment-là, c’est l’équipage composé de Fernando Alonso, de Kamui Kobayashi, de Renger van der Zande et de Jordan Taylor, qui occupait la tête et à donc été déclaré vainqueur.

 

24 HEURES de DAYTONA 2019 – L’équipage victorieux au volant de la CADILLAC du WAYNE TAYLOR VICTORIEUSE le 27 janvier

 

Mais une victoire amplement méritée car leur voiture, la Cadillac DPi-V.R, la N°10 du Team Wayne Taylor Racing, a constamment mené la course, au début en bagarre avec la Mazda N°77 qui avait signé la pole grâce au toujours aussi rapide Oliver Jarvis, avant qu’un problème moteur ne la contraigne à l’abandon, tout comme la voiture-sœur, la N°55.

 

24-HEURES-de-DAYTONA-2019-La-CADILLAC-du-WAYNE-TAYLOR-VICTORIEUSE-le-27-janvier

24 HEURES de DAYTONA 2019 – FERNANDO ALONSO au volant de la CADILLAC du WAYNE TAYLOR VICTORIEUSE le 27 janvier

 

Pour, le pilote Espagnol, ancien double Champion du Monde de F1, sa reconversion en Endurance est un succès puisqu’il avait déjà triomphé en juin 2018, aux 24 Heures du Mans, au volant de l’une des Toyota TS050 Hybrid.

En Floride, Alonso devient le troisième Champion du Monde de F1 à gagner ces 24 Heures de Daytona après les deux américains, Phil Hill et Mario Andretti.

 

24-HEURES-de-DAYTONA-2019-La CADILLAC-du-WHELEN qui termine seconde

 

Derrière la Cadillac N°10, on pointe une autre Cadillac, la N°31 du Team Whelen Engineering Racing que pilotaient les Brésiliens Felipe Nasr et Pipo Derani, épaulés par le yankee Eric Curran et  qui est classée à 13.258.

Le podium étant complété par l’une des Acura ARX-05 du Team de Roger Penske, la N°7 que se partageaient les deux américains  Ricky Taylor et Alexander Rossi et le Brésilien Helio Castroneves.

Le Top 5 étant, lui, complété par la Nissan-Onroak DPi, du Team CORE Autosport, confiée aux Français Romain Dumas et Loïc Duval accompagnés par les américains Jon Bennett et Colin Braun et par une troisième Cadillac DPi-V.R, la N°85, celle du JDC-Miller Motorsports avec au volant le Français Tristan  Vautier, le Brésilien Rubens Barrichello, le Canadien Devlin de Francesco et le Russe né au Canada, Mikhail ‘Misha’ Goikhberg.

 

 

24 HEURES de DAYTONA 2019 – VICTOIRE pour BMW en GTLM

VICTOIRE POUR BMW EN GTLM

 

Dans la catégorie des GTLM, la victoire revient à l’une des deux  la BMW M8 GTE, la N°25, celle du Brésilien Augusto Farfus, de l’Autrichien Philipp Eng et des Américains Colton Herta et Connor De Phillippi. Lesquels précédent la Ferrari F488 GTE du Risi Competizione de l’anglais James Calado de l’Espagnol Miguel Molina et des Italiens Pier Guidi et Davide Rigon, classés eux dans le même tour

 

24-HEURES-de-DAYTONA-2019-La-FERRARI-F488-du-RISI-COMPETIZIONE

 

La troisième place revenant à l’un des Ford GT, la N°67 de l’Anglais Richard Westbrook, de l’Australien Ryan Briscoe et du Néo-Zélandais Scott Dixon (le Champion en titre Indycar).

Mais cette Ford a été pénalisée après l’arrivée pour une infraction lors d’un arrêt à son stand et cède sa troisième place !

Par conséquent, sa troisième place revient à l’une des deux Porsche 911 RSR ‘officielle’ du Porsche GT Team Brumos, initialement classée quatrième, la N°912 du Néo-Zélandais Earl Bamber, du Belge Laurens Vanthoor et du Français Mathieu Jaminet. Laquelle précédait la voiture-sœur, la N°911 des Français Patrick Pilet et Frédéric Makowiecki et du Britannique Nick Tandy, un ancien vainqueur du Mans !

 

24-HEURES-DE-DAYTONA-2019-l’ACURA-du-Team-SHANK-des-féminines-

 

À retenir la 33ème place finale de l’équipage féminin formé de l’Écossaise Katherine Legge, de la Suissesse Simona De Silvestro de la Brésilienne Ana Beatriz et de la Danoise Cristina Nielsen qui pilotaient l’Acura NSX GT3 Evo du Team Shank.

 

 

Peter GRISWOLD

Photos : ROLEX–IMSA–TEAMS

 

24-HEURES-DE-DAYTONA-2019-Les-pilotes-du-WAYNE-TAYLOR-victorieux.j

LE CLASSEMENT FINAL DES 24 HEURES DE DAYTONA 2019

 

1 – Van Der Zande/Taylor/Alonso/Kobayashi (Cadillac DPi) – WTR – 593 tours couverts

2 – Nasr/Curran/Derani (Cadillac DPi) – AXRacing à 13”458

3 – Taylor/Castroneves/Rossi (Acura DPi) – Penske à 13”964

4 – Bennett/Braun/Dumas/Duval (Nissan DPi) – CORE à 4 tours

5 – Goikhberg/Vautier/DeFrancesco/Barrichello (Cadillac DPi) – JDC Miller à 7 tours

6 – Gonzalez/Maldonado/Saavedra/Cullen (ORECA LMP2) – DragonSpeed à 11 tours

7 – Masson/Masson/Cassels/Wright (ORECA LMP2) – PerfTech à 15 tours

8 – Montoya/Cameron/Pagenaud (Acura DPi) – Penske à 17 tours

9 – Barbosa/Albuquerque/Fittipaldi (Cadillac DPi) – AXRacing à 20 tours

10 – Farfus/De Phillippi/Eng/Herta (BMW M8) – RLL à 22 tours

11 – Rigon/Molina/Pier Guidi/Calado (Ferrari 488) – Risi à 22 tours

12 – Bamber/Vanthoor/Jaminet (Porsche 911) – Porsche à 23 tours

13 – Briscoe/Westbrook/Dixon (Ford GT) – Chip Ganassi à 23 tours

14 – Pilet/Tandy/Makowiecki (Porsche 911) – Porsche à 24 tours

15 – Hedman/Hanley/Lapierre/Allen (Oreca LMP2) – DragonSpeed à 26 tours

16 – Magnussen/Garcia/Rockenfeller (Corvette C7.R) – GM Corvette à 30 tours

17 – Ineichen/Bortolotti/Engelhart/Breukers (Lamborghini Huracan) – GRT Grasser à 32 tours

18 – Morad/Mies/Feller/Vanthoor (Audi R8) – Land à 32 tours

19 – Montecalvo/Bell/Telitz/Segal (Lexus RCF) – AIM Vasser à 32 tours

20 – Vervisch/van der Linde/James/DeAngelis (Audi R8) – WRT Speedstar à 32 tours

21 – Farnbacher/Hindman/Marks/Allmendinger (Acura NSX) – Mickael Shank à 32 tours

22 – Heistand/Hawksworth/Cindric/Cassidy (Lexus RCF) – AIM Vasser à 33 tours

23 – Keating/Bleekemolen/Stolz/Fraga (Mercedes-AMG GT3) – Riley à 33 tours

24 – Lindsey/Long/Campbell/Boulle (Porsche 911) – Park Place à 33 tours

25 – Longo/Franzoni/Gomes/Bertolini (Ferrari 488) – Scuderia Corsa à 33 tours

26 – Auberlen/Foley/Machavern/Klingmann (BMW M6) – Turner à 33 tours

27 – Potter/Lally/Pumpelly/Mapelli (Lamborghini Huracan) – Magnus à 34 tours

28 – Hand/Mueller/Bourdais (Ford GT) – Chip Ganassi à 34 tours

29 – Gavin/Milner/Fassler (Corvette C7.R) – GM Corvette à 38 tours

30 – Owen/Binder/Canapino/Kaiser (Cadillac DPi) – Juncos à 38 tours

31 – Davis/Riberas/Hardeman/Winkelhock (Audi R8) – Moorespeed à 38 tours

32 – Krohn/Edwards/Mostert/Zanardi (BMW M8) – RLL à 40 tours

33 – Legge/De Silvestro/Beatriz/Nielsen (Acura NSX) – Shank à 43 tours

34 – MacNeil/Vilander/Farnbacher/Westphal (Ferrari 488) – Scuderia Corsa à 46 tours

35 – Chase/Dalziel/Perez Companc/Haase (Audi R8) – Starworks à 46 tours

36 – Pappas/Seefried/Cairoli/Werner (Porsche 911) – Black Swan à 48 tours

37 – McMurry/Aubry/Kvamme/Guibbert (Oreca LMP2) – PR1 à 81 tours

38 – Sellers/Hardwick/Lewis/Caldarelli (Lamborghini Huracan) – Miller à 102 tours

39 – Hargrove/Robichon/Kern/Olsen (Porsche 911) – Pfaff à 123 tours

40 – Busnelli/Babini/Proto/Altoe (Lamborghini Huracan) – Ebimotors à 123 tours

41 – Dunn/Lundqvist/Pavlovic/Yount (Lamborghini Huracan) – PPM à 151 tours

42 – Bomarito/Tincknell/Pla (Mazda DPi) – Joest à 153 tours

43 – Buhk/Schiller/Baumann/Perez (Mercedes-AMG GT3) – P1 à 162 tours

44 – Dalla Lana/Lamy/Lauda/Serra (Ferrari 488) – AF Corse à 244 tours

45 – Trummer/Simpson/Miller/Piedrahita (Cadillac DPi) – JDC Miller à 368 tours

46 – Jarvis/Nunez/Bernhard/Rast (Mazda DPi) – Joest – à 373 tours

47 – Haering/Bachler/Muller/Goerig (Porsche 911) – NGT à 546 tours

 

 

 

24 Heures de Daytona Endurance

About Author

gilles