RENAULT SPORT ACADEMY : LA PROMOTION 2019 AVEC DEUX ESPOIRS FRANÇAIS, ANTHOINE HUBERT ET VICTOR MARTINS

 

 

 

Renault Sport Racing a dévoilé, à Viry-Chatillon, la Promotion 2019 de la Renault Sport Academy.
Six pilotes, dont trois nouveaux.

Victor Martins poursuit en Formule Renault Eurocup, tandis que l’un des nouveaux,
Anthoine Hubert, accède à la F2.

 

RENAULT-SPORT-ACADEMMY-  La Promotion-2019, avec deux Français, Anthoine HUBERT et Victor MARTINS.

Les consignes sont claires…

 

En début d’année, Cyril Abiteboul et Mia Sharizman définissent des objectifs à atteindre, pour chaque pilote. S’il les atteint, il peut poursuivre au sein de cette Renault Sport Academy.

C’est le cas cette année pour Max Fewtrell (Champion 2019 d’Eurocup FR), Christian Lundgaard (3ème de l’Eurocup FR 2019) et le Français Victor Martins (5ème et meilleur Français de l’Eurocup FR.)

En revanche, Jack Aitken, Sun Yue Yang et les Français Sacha Fenestraz et Arthur Rougier n’ont pas été jugé au niveau pour être conservé!

L’un de nos plus sûrs espoirs, Anthoine Hubert, déjà membre affilié depuis mai 2018 de la Renault Sport Academy (il disposait des infrastructures de RS, mais pas de son sponsoring), va dorénavant cette saison, passer membre à temps plein.

Zhou Guan Yu, le Chinois rejoint la filière. Quant au Brésilien Caio Collet, sacré ‘Volant Winfield’ en février 2018′ , son titre de Champion de F4 France, le qualifiait automatiquement.

 

Voici les programmes 2019 des différents membres :

– Caio Collet, Eurocup Formule Renault, avec R-Ace GP
– Victor Martins, Eurocup Formule Renault, avec MP Motorsport
– Max Fewtrell, F3, avec ART Grand Prix
– Christian Lundgaard, F3, avec ART Grand Prix
– Anthoine Hubert, F2, avec HWA-Arden
– Zhou Guan Yu, F2, avec Uni-Virtuosi

 

RENAULT-SPORT-ACADEMY-2019-Usine-RENAULT-Sport-de-VIRY-le-23-janvier-VICTOR-MARTINS-Photo-Maurice-CAMUS

 

Victor Martins, l’ancien Champion du Monde de Karting sacré en novembre 2016 à Bahreïn, se retrouve pilote « senior » de la Renault Sport Academy, en Eurocup Formule Renault.

Exactement comme Sacha Fenestraz et Max Fewtrell avant lui, respectivement en 2017 et 2018. Le Français l’avoue d’emblée :

 

« L’objectif, c’est le titre. »

 

Mais le jeune et talentueux espoir ajoute et précise :

Ce sera compliqué, car la voiture, une Tatuus F3 « régionale », à moteur Renault turbo, est complètement inédite.

Néanmoins, il faut se souvenir qu’en 2018, il découvrait la monoplace, ainsi que les circuits. Ça n’avait pas empêché cette ancien Champion du monde de kart de s’imposer plusieurs fois et même de pointer un temps sur le podium du classement provisoire.

 

RENAULT-SPORT-ACADEMY-2019-Usine-RENAULT-Sport-de-VIRY-le-23-janvier-ANTHOINE-HUBERT-Photo-Maurice-CAMUS

 

Anthoine Hubert, lui, est à une marche du sommet de la pyramide en monoplace !

A 22 ans, il a gravi les marches une par une, avec brio. L’ex-volant EuroFormula, va piloter une F2 pour l’écurie HWA-Arden. Champion de GP3 2018, il succède à Charles Leclerc et à George Russell, qui s’étaient imposés dans la foulée en F2.

Et lui ?

Il balaye le parallèle du revers de la main :

« On ne peut pas comparer. Charles Leclerc et George Russell pilotaient pour de grandes équipes. Arden possède une grande expérience, mais sa saison 2018 fut moyenne. Mon objectif est donc de bien figurer. »

En attendant, celui que l’on présente comme l’actuel grand espoir tricolore, va s’envoler pour Enstone, pour une séance de simulateur F1. On sent que ça le démange de passer du virtuel au réel avec une F1.

Et si sa saison 2019 est aussi éclatante que 2018, son vœu pourrait vite se réaliser…

En attendant, conséquence de cette séance, ce fan de Sébastien Loeb ne pourra assister au Rallye Monte-Carlo…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : Maurice CAMUS

 

F2 F3 Monoplaces Renault

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE