SÉBASTIEN LOEB :  » ON POUVAIT GAGNER CE DAKAR »…

 

 

 

Pour la deuxième fois, le nonuple Champion du Monde termine sur le podium du Dakar, le Rallye Raid sud américain qui cette année se déroulait exclusivement dans les dunes Péruviennes.

Un terrain qui au départ ne semblait pas des plus favorables au pilotage du rallyman français, plutôt habitué aux pistes du type Championnat du Monde WRC, ce qui était le cas lors des éditions précédentes sur les parcours caillouteux Argentins, Boliviens et Chiliens !

Néanmoins, à l’occasion de ce Dakar 100% Péruvien et disputé sur des pistes entièrement sablonneuses, l’équipage du 3008 DKR Peugeot, engagé par l’équipe privée PH Sport, s’en est pourtant plutôt bien sorti…

 

DAKAR-2019-Le 3008 DKR-PEUGEOT des vainqueurs de la deuxième étape, LOEB-ELENA

 

En effet, le tandem que forme la paire indissociable Sébastien Loeb et Daniel Elena, a signé quatre victoires sur dix possibles et sans la malchance notamment lors de l’étape marathon, où leur 3008 DKR a été victime de trois crevaisons, terminant la spéciale sur la jante et concédant ainsi de précieuses minutes, la victoire était possible et envisageable…

Loeb étant, précisons-le, le concurrent qui compte le plus de succès d’étapes – quatre – contre trois à Al Attiyah !

Mais le destin en a décidé autrement et le duo Loeb-Elena se classe finalement troisième sur le podium final à Lima, ce qui reste tout de même un excellent résultat vu le nombre d’anciens vainqueurs du Dakar, au départ le 6 janvier dernier…

Q’on en juge, avec cinq anciens vainqueurs, le Français Stéphane Peterhansel, le recordman absolu avec sept victoires décrochées en  2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016 et 2017 – l’Espagnol  Carlos Sainz, vainqueur à deux reprises en 2010 et 2018, le Sud Africain Giniel de Villiers, lauréat, lui en 2009 et l’Espagnol Nzni Roma, 1er  en 2014!

Sans oublier le Qatari Nasser Al Attiyah, déjà à l’honneur avec ses deux succès obtenus en 2011 et 2015 et futur vainqueur de ce Dakar 2019.

L’emporter et triompher, était loin, très loin d’être évident pour Sébastien Loeb !

 


DAKAR 2019 – Présentation du 3008 DKR PH Sport de Sébastien LOEB

 

Rappelons encore que lorsqu’il s’était engagé tardivement le dernier, il avait lâché :

« J’y vais avant tout pour participer. Après, j’estime qu’il est difficile d’établir un pronostic sur une épreuve de ce genre, étant donné que je n’ai pas le droit de rouler avec la dernière version du 3008 DKR Peugeot qui n’est plus homologuée et autorisée ! »

On peut logiquement penser que malgré le retrait de l’équipe Peugeot, de découvrir la présence de tous ces partenaires de la Dream-Team Peugeot (Peterhansel- Despres- Sainz), trois années durant entre 2016 et 2018 en rallye-raid, lui a donné envie…

Quoiqu’il en soit, l’Alsacien n’a pas démérité, bien au contraire, car il n’a jamais baissé les bras, attaquant quotidiennement, même si son fidèle navigateur Daniel Elena s’est montré un tantinet désabusé, estimant, lui que le road-book, mal expliqué et imprécis, leur avait fait perdre de précieuses minutes allant jusqu’à pousser … un violent coup de gueule, entendu jusqu’à Paris et relayé par la totalité des medias…

Notoriété d’un multiple Champion du Monde, oblige !

Lâchant, le lendemain au départ dépité :

« C’est reparti pour une étape sans motivation. Si je suis dans le baquet, c’est pour Seb, au nom de notre amitié »

Si l’on y ajoute quelques petits soucis mécaniques et électriques…

Bref, on peut parler très sincérement d’un Dakar 2019 réussi pour l’équipage Loeb-Elena.

 

DAKAR 2019-LOEB-ELENA, une paire inséparable… IN DI SO CIA BLE !

 

D’ailleurs ce jeudi avant d’embarquer au plus vite à l’aéroport de Lima et ce sans attendre la cérémonie de Remise des Prix, afin de rejoindre Paris au plus vite, car des ce week-end, les inséparables, attaquent déjà les reconnaissances du prochain Rallye Monte Carlo, une épreuve qu’ils ont déjà remporté à huit reprises (2003-2004-2005-2007-2008-2009-2012-2013) et qui démarre des jeudi prochain à Gap, Sébastien Loeb s’est montré assez satisfait :

« On a perdu trois fois du gros temps. Les deux qui sont devant n’ont pas eu de soucis. Mais, globalement, on était plus rapides sur le terrain, c’est encourageant. C’est sympa. On fait de supers spéciales. C’est toujours bon un podium mais ce n’est pas une victoire… Après tous les soucis, ce n’est finalement pas si mal. »

Concluant :

« Mais franchement on aurait du gagner. On pouvait le gagner ce Dakar. »

 


DAKAR-2019-Le 3008 DKR de SÉBASTIEN LOEB et DANIEL ELENA arrive victorieux à PISCO

 

Sébastien Loeb était sur la piste, assurément le pilote le plus rapide de ce Dakar 2019. E ce malgré un 3008 DKR bien moins performant que les voitures de ses adversaires.

L’Alsacien a en tout cas bien tiré son épingle du jeu et a une nouvelle fois prouvé toutes ses réelles qualités de pilotage dans les dunes. Pour preuve ses quatre victoires d’étapes, qui en font le plus titré

Mais l’histoire nous a souvent appris qu’on ne remporte pas un Dakar seulement en roulant vite !

Il faut avant tout se montrer régulier et aussi et surtout ne pas rencontrer de pépins mécaniques !

Le sympathique et brillant Qatari, le désormais très expérimenté Nasser Al-Attiyah est bien placé pour le savoir.

Une fois encore, il s’est révélé le plus efficace, le plus prudent et naturellement le plus régulier.

Du coup, c’est bien lui qui s’est imposé remportant son troisième Dakar aprés ses triomphes de 2011 avec VW et 2015 avec Mini, cette fois avec une troisième marque… Toyota !

Marque à laquelle, il offre son tout premier succès au Dakar…

Toyota qui vit ces derniers mois un vrai rêve, ayant déjà enfin remporté les 24 Heures du Mans et ce également pour la toute première fois, le 16 juin 2018 !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : RED BULL et TEAMS

 

 

 

Dakar Personnalités Rallye-Raid Sport

About Author

gilles