VICTORIEUX CE MERCREDI, AL ATTIYAH FILE VERS SA 3ème VICTOIRE AU DAKAR

 

 

 

Le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah, leader du Classement général, a remporté mercredi la neuvième et avant-dernière étape du Dakar 2019, confirmant sa domination avant l’arrivée à Lima et une troisième victoire après celle obtenue en 2011 et 2015.

Le pilote  de l’équipe Overdrive précède à l’arrivée de cette avant-dernière spéciale, de  4’58 » l’une des Mini celle de l’Espagnol Nani Roma et l’autre Toyota Hilux du Sud-Africain Giniel de Villiers, troisième, lui à 7’15

 

DAKAR-2010-la-MINI-X-Raid-de-Stéphane-PETERHANSEL-et-David-CASTERA

 

Parmi les favoris, le multiple vainqueur de l’épreuve – treize succès en Moto et en Auto – le Français Stéphane Peterhansel a été contraint de se retirer, son navigateur David Castera souffrant du dos et des vertèbres après une mauvaise réception d’une bosse en tout début de spéciale.
Un peu comme l’an dernier Sébastien Loeb, obligé de stopper, pour les mêmes raisons, son navigateur Daniel Elena, se plaignant de douleurs au coccyx, lui, après un saut dans un goulet, sorte de cuvette !

Incident survenu à la Mini X Raid ce mercredi, qui a contraint les organisateurs, à venir  le récupérer et à le transporter par hélicoptère vers un centre médical…

Autre pilote de notoriété retardé ce mercredi Cyril Despres qui finit huitième et concède 39’46  avec sa Mini X Raid.

Enfin, celui qui restera comme le grand animateur de cette édition 2019 avec quatre victoires d’étape, le nonuple Champion du Monde des Rallyes WRC, lâche à nouveau beaucoup de temps, très exactement… 1 Heure 15’52, ce qui le place au dix-septième rang de la spéciale !

 

DAKAR 2019 Le TOYOTA HILUX de NASSER AL ATTIYAH et MATHIEU BAUMEL

 

À la veille de l’arrivée à Lima, la capitale Péruvienne, la paire Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel, a très certainement –sauf incident toujours possible en sports évaniques – course gagné

En effet leur Toyota Hilux devance la Mini X Raid de Nani Roma de 51’27 et le 3008 DKR Peugeot PH Sport du duo magique que représente toujours , le tandem des inséparables Sébastien Loeb et Daniel Elena, qui occupe la troisième à 2 Heures 02’37

Le Top 5 étant complété par deux autres Mini X Raid, celle du Polonais Przygonski classé à 2 Heures 33 ’51 et par celle du Français Cyril Despres, cinquième à 2 Heures 55’13

DAKAR-2019-La-YAMAHA-d’-ADRIEN-VAN-BEVEREN-

ABANDON DE LA YAMAHA DU FRANÇAIS VAN BEVEREN…
MAIS SUCCÈS D’UN AUTRE TRICOLORE, METGE

 

Outre Peterhansel qui a donc du quitter le Dakar pour raison médicale, répétons-le son équipier David Castera se plaignant, on l’a déjà dit, d’horribles douleurs dorsales après la mauvaise réception de leur Mini suite à un enchaînement de dunes et à un saut, cette avant-dernière journée aura aussi été fatale au motard Français Adrien Van Beveren !

Alors qu’il occupait une belle seconde place au classement général provisoire, le moteur de la Yamaha du pilote Yamaha comme la veille celui de la Honda du leader l’Américain Ricky Brabec, a rendu l’âme…

Abandon et fin du rêve d’une éventuelle victoire pour celui qui au fil des jours avait entamé une sensationnelle remontée, laquelle l’avait amené jusqu’à cette deuxième place et qui malheureusement comme l’an dernier, oblige le multiple lauréat de l’Enduropale du Touquet à ne pas rejoindre Lima en course !

 

DAKAR-2019-La SHERCO de MICHAËL METGE qui remporte ce 16 janvier la 9ème spéciale

 

Ce mercredi, c’est donc un autre motard tricolore qui s’est us en évidence, Michael Metge qui roule lui au guidon d’une mot Française, la Sherco et gagne a la surprise générale cette neuvième étape du Dakar, une boucle Pisco-Pisco, longue de 409 km, dont 313, couverte en spéciale.

Loin au Classement général, seulement vingt-quatrième au départ, Michael Metge, fait du coup un sacré bond et remonte a la quinzième place

Inattendu vainqueur ce jour, Metge, confiait :

« Je crois que j’ai signé une perf inouïe, je suis vraiment super content »

Et il poursuivait :

« C’était pourtant franchement mal parti au début, car j’ai commis deux ou trois erreurs. Derriére, on, a attaqué tout le temps, tenant un super rythme et du coup, on a rattrapé les premiers. Mais à partir de ce moment, j’étais sous tension en permanence. Mais au cours des vingt derniers kilomètres, je savais que je pouvais gagner. Une situation difficile à gérer, car j’étais stressé, surtout vu l’importante poussière. »

Et celui qui finalement a bien triomphé, concluait :

« J’ai fait de mon mieux. C’est un sacré résultat quelque chose d’énorme. »

Il l’emporte avec 2′ d’avance sur une Honda, que pilote le Bolivien Daniel Nosiglia Jager et 3’23 » sur l’Husqvarna du Chilien Pablo Quintanilla.

Top 5 du jour, complété par les deux KTM de l’Autrichien Walkner et de l’Australien Toby Price, qui finissent cette avant-dernière étape, ex-æquo à 3’29

Au Classement provisoire avant la dixième et ultime étape, entre Pisco et Lima avec 359 km encore à parcourir dont 112 de spéciale, la KTM de l’Australien Toby Price conserve un peu plus d’une minute d’avance sur l’Husqvarna du Chilien Quintanilla, très exactement 1’02 et 6’35 sur le vainqueur sortant, l’Autrichien Matthias Walkner troisième.

 

DAKAR 2019 La YAMAHA de XAVIER de SOULTRAIT

 

Suivent  la Husqvarna de l’Américain Short, quatrième à 40’01 et la Yamaha du Français Xavier de Soultrait qui complète le Top 5, à 47’44

Lequel indiquait :

« Super étape aujourd’hui, départ en ligne ce matin avec les 10 meilleurs pilotes, je me suis vraiment fait plaisir ! C’était une vraie étape de rallye avec de la navigation, de la vitesse et encore de nombreux rebondissements. J’ai eu un petit problème de GPS qui m’a fait perdre quelques minutes, mais je suis globalement très satisfait de cette journée qui me permet d’intégrer le top 5 ce soir !

Ca y est on voit la fin du rallye, il ne reste qu’une étape, il faut rester concentré jusqu’au bou t! »

Avant de préciser :

« Ce soir toutes mes pensées vont vers mon coéquipier Adrien qui a dû abandonner suite à une casse moteur. Je pense très fort à toute mon équipe Yamaha Racing qui ont bossé comme des fous pour ce Dakar, c’est si dur d’échouer si près du but. Grosse pensée pour eux. »

Puis de conclure :

« Enfin, je félicite mon copain Michael Metge pour sa première victoire d’étape sur le rallye, je suis très très content pour lui ! »

 

François LEROUX

Photos : TEAMS et RED BULL

 

 

 

 

 

Dakar Rallye-Raid Sport

About Author

gilles