QUATRIÈME VICTOIRE D’ÉTAPE POUR LOEB MAIS AL ATTHIAH TOUJOURS SOLIDE LEADER À 2 JOURS DE LIMA !

 

 

 

 

Nouvelle victoire d’étape ce mardi 15 janvier lors de la septième étape du Dakar 2017 pour les nonuples Champions du Monde des Rallyes WRC, la paire indissociable que forme Sébastien Loeb et Daniel Elena.

Au volant de leur 3008 DKR Peugeot, ils triomphent à nouveau et décrochent leur quatrième succès en huit spéciale, performance qui en fait l’équipage le plus titré en spéciale de cette Édition 2019 de l’épreuve sud-Américaine !

Et de quatre pour Sébastien Loeb et Daniel Elena !

 

DAKAR 2019 Le 3008 DKR de SÉBASTIEN LOEB et DANIEL ELENA

 

Les Français signent en effet leur sa quatrième victoire sur ce Dakar ce mardi, en remportant la huitième étape, et du coup ils remontent un peu au Classement Général provisoire, revenant tout de même encore à 46 minutes du leader, le pilote Qatari Nasser al-Attiyah qui défend les couleurs de Toyota.

Nullement démotivé par ses récents soucis survenus notamment encore la veille lundi  – soucis électriques – le pilote Alsacien à l’issue des 575 km couverts dont 360 parcourus en spéciale entre San Juan de Marcona et Pisco, Sébastien Loeb a survolé la journée et au terme de la spéciale, il triomphe une fois de plus et l’emporte en précédant le Toyota Hilux Overdrive du pilote Qatari, relégué à 7’27 », l’une des Mini X Raid celle du Polonais Jakub Przygonski, se classant au troisième rang à 15’15 ».

Ensuite, on pointe à 15’55, l’autre Toyota Hilux du sud-Africain Giniel de Villiers, suivi des deux Mini X Raid de l’Espagnol Nani Roma et de l’Emirati Yazeed Al Rajhi, à 15’57 et 22’51.

 

DAKAR-2019-La-MINI-de-STÉPHANE-PETERHANSEL.

 

Les autres Mini X Raid apparaissent plus loin, celle de Stéphane Peterhansel n’occupant que la huitième place à 31’41, quant à Cyril Despres, lui il ne pointe qu’au dix-septième rang à 1 h 02’53 »

Au Classement provisoire, la paire Al Attiyah-Baumel, conserve son leadership, possédant désormais 46’29 d’avance sur la première Mini, de Nani Roma classée seconde.

 

DAKAR 2019 Le TOYOTA HILUX OVERDRIVE de NASSER AL ATTYAH.

 

Le duo Loeb-Elena avec le 3008 DKT PHSport, auteur d’une formidable étape remonte en  troisième position, à 46’45, seulement devancé de seize infimes secondes par la Mini de Nani Roma !

Derrière et complétant le Top 5 provisoire, apparaissent Peterhansel, repoussé à 53’30 et Despres à 2h15’27 ».

Plus loin, on trouve Przygonski à 2h19’50 », puis le Tchèque Martin Prokop et son Ford Raptor à 2h56’07 ».

Complétant le Top 10 provisoire, la Mini X Raid de l’Emirari Al Rajhi – le vainqueur du Silk Way 2018 – à 3h54’57 » lequel devance la Mini de Carlos Sainz, neuf à 6h42’15 » et le Toyota Hilux du sud-Africain, Giniel de Villiers, dixième à 7h01’01 »

Bon résultat actuel pour le Français Ronan Chabot, 1er  de sa catégorie au volant de son Toyota et onzième à 7h01’26 »

Philippe Gache et son buggy SMG, effectuant une superbe remontée au quatorzième rang, à 9h03’14 »

DAKAR-2019-MATTHIAS-WALKNER-KTM.

VICTOIRE DE WALKNER  MAIS ABANDON DE BARBEC, DU COUP PRICE NOUVEAU LEADER EN MOTO

 

Encore une drôle de journée dans la catégorie des motos, où les leaders changent chaque soir !

Ce mardi, le vainqueur sortant, l’Autrichien Matthias Walkner remportant cette huitième étape du Dakar cependant que le leader du classement général provisoire, le yankee Ricky Brabec, a dû la mort dans l’âme rapidement abandonner moteur cassé !

 

DAKAR 2019  EXIT RICKY BRABEC!

 

Comme bien d’autres avant lui, Ricky Brabec a une nouvelle fois subi la dure loi du Dakar. Presque un an jour pour jour après avoir cassé le moteur de sa Honda, l’Américain est une nouvelle fois contraint à quitter le rallye pour la même raison. Un crève-cœur pour celui qui avait jusque-là réussi la course parfaite et rêvait d’être le premier pilote de l’oncle Sam à remporter le Dakar.

Alors qu’il n’était pas attendu à un tel niveau, l’officiel HRC s’est en effet offert une nouvelle victoire d’étape en 2019 et menait surtout le classement général à trois jours du but. Un coup dur pour Honda également, qui ne sera une nouvelle fois pas parvenu à mettre fin à l’hégémonie de KTM sur le Dakar.

 

DAKAR-2019-La-KTM-de-SAM-SUNDERLAND.

 

Du coup, l’Australien Toby Price, le lauréat de l’édition 2016 se retrouve maintenant au commandement…

Walkner triomphe certes mais d’un rien, une marge plus qu’infime de … 45 petites secondes seulement d’avance sur la Husqvarna du Chilien Pablo Quintanilla,  de 1’13 » et de 6’21 » sur les deux autres KTM, celle de l’Australien Toby Price et du Britannique Sam Sunderland,.

 

DAKAR-2019-La-YAMAHA-de-ADRIEN-VAN-BEVEREN

 

Coté tricolore, les Yamaha des Français Adrien Van Beveren et Xavier de Soultrait, finissant, sept à 11’48 »et dix à 15’50 ».

Au Général provisoire, comme chaque soir, on le répète, nouveau changement de leader !

 

DAKAR-2019-La-KTM-de-TOBY-PRICE-

 

La tête étant occupée par la KTM de l’Australien Toby Price – déjà victorieux du Dakar en 2016 – ce dernier devançant de 1’03 Quintanilla, de 6’35 Walkner, de 6’38 Sunderland et de 9’54 le premier Français Adrien Van Beveren.

 

DAKAR-2019-La-YAMAHA-de-XAVIER-de-SOULTRAIT

 

Son équipier chez Yamaha, son compatriote Xavier de Soultrait remonte de la dixième à la huitième place à 46’17 »

Lequel indiquait ce mardi soir :

Mon dieu que c’est dur ce Dakar, il faut vraiment repousser ses limites et puiser dans ses réserves pour continuer jusqu’au bout ! L’étape était super dure, très dangereuse avec beaucoup de cailloux et de poussière, mais je me suis senti dans le coup tout de suite. Je suis content de ma journée, car il y a eu beaucoup de rebondissement aujourd’hui dans l’étape avec des chutes, des casses mécaniques, des abandons, moi je continue mon bonhomme de chemin et ma ligne de conduite en étant toujours régulier et prudent, car je n’ai qu’un seul but : finir ce Dakar en étant placé le mieux possible. Les pilotes roulent à un rythme très très élevé, j’essaie de suivre ce rythme infernal mais c’est parfois dur à suivre en restant en sécurité. Demain, départ en ligne, ce qui nous avait porté chance l’année dernière avec mon coéquipier Adrien, nous étions partis devant et nous avions terminé 1 et 2, j’espère que l’étape nous portera autant chance demain ! Le Dakar n’est pas fini, on l’a vu aujourd’hui, il peut encore se passer de nombreuses choses.

Avant de préciser :

Ce soir, je tiens à remercier mon équipe car derrière Adrien et moi, il y a énormément de monde qui bosse, et notre succès ne serait pas possible sans eux. Je suis fatigué mais plus que motivé pour ce Dakar, je vais puiser dans toutes mes réserves, je travaille toute l’année pour arriver le plus loin possible et avec l’objectif le meilleur possible qui est la 1e place et je vais me battre jusqu’au bout pour l’approcher au maximum.

 

François LEROUX

Photos : Sonja VIETO RAMUS – RED BULL -TEAMS

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles