À PETER L’ÉTAPE, MAIS LOEB RETARDÉ… AL ATTIYAH SOLIDE LEADER À TROIS JOURS DE LIMA !

 

 

 Dans la catégorie des Autos, les journées se suivent mais ne se ressemblent pas…

 

Et, s’il n’en reste qu’un à éviter les pièges et les embûches, c’est bien le Qatari Nasser Al Attyah !

En effet, si tour à tour, les uns après les autres et au fil des étapes, ses rivaux connaissent des soucis (Peterhansel-Despres-AlRajhi-Coma-de Villiers et Loeb), lui, le sympathique Nasser Al Attiyah avec l’assistance de son fidèle navigateur le Français Mathieu Baumel, ne connait guère d’ennuis et au volant de son Toyota Hilux Overdrive, il continue d’occuper le leadership et semble tout doucement se diriger vers une possible troisième victoire dans le Dakar après ses exploits de 2011 avec le VW Touareg et 2015 avec une Mini X Raid et qui serait obtenu avec une troisième marque !

 


DAKAR-2019-La lutte pour la victoire oppose ce lundi 14 janvier AL-ATTIYAH et PETERHANSEL.

 

Ce lundi, Stéphane Peterhansel, qui avait perdu vingt bonnes minutes dimanche, a brillé sur les 323 km de la spéciale autour de San Juan de Marcona et il signe son second succès sur cette édition signant un triplé des Mini car précédant ses deux équipiers Espagnol Nani Roma, deux à 4’33 » et Carlos Sainz, trois à 9’28 ».  

 

DAKAR-2019-Le 3008 DKR-PEUGEOT-PH-Sport de LOEB-ELENA

 

Victorieux la veille, Sébastien Loeb et bien remonté à la seconde place du classement provisoire, Le nonuple Champion du Monde des Rallyes a rencontré des ennuis électriques (un problème de connecteur) au volant de son 3008 DKR Peugeot, en tout début de spéciale, concédant quarante minutes. Reparti et à l’attaque, Loeb est bien remonté se classant onzième et ne lâche finalement que 28’27 » sur Peterhansel !

Mais il dégringole au quatrième rang du Général.

 

DAKAR 2019  Mathieu BAUMEL à l’Assistance Équipe TOYOTA OVERDRIVE.

 

Quatrième de l’étape à 11’58, la paire Al Attiyah-Baumel conserve le leadership, devant les deux Mini de Stéphane Peterhansel à 29’16 » et Nani Roma, à 37’59 »

Quant au 3008 DKR Peugeot de PH Sport de Loeb-Elena, vainqueur la veille dimanche, il descend et glisse à la quatrième place, à 54’12 » du Toyota leader.

Le Top 5 étant complété par une autre Mini X Raid, celle du Français Cyril Despres à 1h20’01 ». Parmi les autres favoris au départ de Lima, signalons que les anciens vainqueurs, Carlos Sainz (Mini) et Giniel de Villiers (Toyota) occupent ce lundi soir, les dixième et treizième places à  5h15’31 » et à 6h52’33 »

 

 

EN MOTO, L’ÉTAPE LUNDI POUR SUNDERLAND ET BRABEC RÉCUPÈRE LE COMMANDEMENT

 

DAKAR-2019-SAM-SUNDERLAND-Team-KTM

 

Victoire ce lundi lors de la  septième, lundi, une boucle longue de 387 km dont 323 à couvrir spéciale et tracée autour de San Juan de Marcona du Britannique Sam Sunderland qui triomphe et remporte sa deuxième victoire sur ce Dakar 2019

À l’arrivée le pilote KTM l’emporte en s’imposant avec 1’51 » d’avance sur la Honda du  Chilien José Ignacio Cornejo Flormino et 6’30 » sur une autre Honda, celle de l’Américain Ricky Brabec qui s’empare du commandement au classement général provisoire !

Ricky Brabec confiait:

« J’avais besoin de ce genre d’étape aujourd’hui, à l’attaque. J’ai très bien roulé, et je suis en position de reprendre la tête de la course. Ça se termine bien, je savais que ça pouvait marcher. Je suis impatient de me lancer dans ces trois dernières journées, il va falloir se battre jusqu’au dernier kilomètre. La clé, c’est de ne pas commettre d’erreur, mais ça reste très difficile. »

 

DAKAR-2019-L’-HONDA-de-RICKY-BRABEC

 

Devançant la Yamaha du Français Adrien van Beveren, désormais second à 7’47 » après avoir fini quatrième ce jour à 9’40 devant la KTM de l’Argentin Benavidés à 11’40.

Lequel Adrien, expliquait :

« Étape décisive! Je savais qu’il allait falloir attaquer ET naviguer. Devant ça roule fort, et pour être dans le coup, je suis obligé de prendre un peu de risques. Mais mesurés. Je ne veux pas faire la faute de trop. On avait encore beaucoup de pierres cachées dans le fesh-fesh, ça peut être fatal si on fonce tête baissée! J’ai essayé de faire une étape solide & je pense que c’est le cas. Je me retrouve second au Général à trois étapes de la fin de ce Dakar 2019 »

 

DAKAR-2019-La-YAMAHA de ADRIEN VAN-BEVEREN

 

La troisième place provisoire étant occupée par la KTM de l’Australien Toby Price, à 8’28,  suivi par une autre moto Autrichienne, celle du vainqueur du jour, Sam Sunderland à 9’58.

Leader en s’élançant ce lundi matin, le Chilien Pablo Quintanilla qui pilote une Husqvarna, n’a pas passé une bonne journée, ne se classant qu’à la quatorzième place de la spéciale à 21’07, ce qui le fait dégringoler au classement et reculer jusqu’à la cinquième place à 9’59 ». Il précède Benavides et Walkner le vainqueur sortant respectivement six et sept à à 16’15 et 16’16.

 

DAKAR 2019 – XAVIER DE SOULTRAIT YAMAHA

À retenir encore que le second Français, le pilote de Moulins dans l’Allier, Xavier de Soultrait, classé lui septième de l’étape à 13’12 au guidon de la seconde Yamaha officielle, occupe la dixième position du général, pointé à 40’08

Xavier qui précisait:

«  Des super sensations aujourd’hui sur la moto. Ce matin, j’ai attaqué fort et j’étais 3e au refueling. Mai j’ai été un peu trop gourmand dans mon choix de pneus pour la spéciale, et ai découpé mon pneu arrière sur un objet coupant donc j’ai rendu un peu de temps par la suite. A la fin de la spéciale, j’ai pu réattaquer prudemment dans les dunes pour récupérer du temps sur la tête. Je termine 7e de l’étape, je suis ravi de cette journée et de ces sensations. Demain, départ en même temps que les autos et camions, ça va être la guerre! Ready for the fight!»

 

François LEROUX

Photos : Sonja VIETTO RAMUS-RED BULL-TEAMS

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles