LOEB REMPORTE LA SECONDE ÉTAPE DU DAKAR ET DE VILLIERS S’EMPARE DE LA TÊTE

 

 

 

Seulement treizième lundi pour l’entame courte – 84 km – de ce Dakar 2019, Sébastien Loeb et son fidèle compère Daniel Elena brillent ce mardi et remportent au volant de leur 3008 DKR Peugeot, la seconde étape entre Pisco et San Juan de Marcona, spéciale de 342 km.

Classé quatrième également devancé par l’une des Mini de l’Équipe X-Raid, celle de l’Espagnol Nani Roma et par l’une des Toyota Hilux du Team Overdrive, de l’Hollandais Bernhard Ten Brinke, le Sud-Africain Giniel de Villiers, lui aussi au volant de l’un des Toyota Hilux Overdrive, s’empare de la tête du Classement général provisoire.

 


DAKAR-2019-Le-3008-DKR-PEUGEOT-des-vainqueurs-de-la-deuxième-étape-LOEB-ELENA

 

Le nonuple Champion du Monde des Rallyes WRC, empoche ainsi sa onzième victoire d’étape sur le Dakar triomphant en 3h26’53 » avec un écart infime… très exactement huit petites secondes d’avance sur la Mini de l’Espagnol Nani Roma et 1’20 » sur l’Hollandais Bernhard ten Brinke.

Quatrième à 1’31 », Giniel de Villiers – victorieux du Dakar il y a dix ans – détrône son propre équipier chez Toyota Overdrive, l’écurie que manage Jean Marc Fortin – le Qatari  Nasser al-Attiyah, le premier lauréat de ce Dakar 2019 la veille lundi et qui termine loin, ce mardi à la onzième place seulement et à 7’37 » !

Suivent derrière le quatuor de tête et devant Al Attyah, deux Mini X Raid, de l’Emirati Al Rajhi et du Français Cyril Despres respectivement classées à 2’33 et 3’14.

Ensuite, on pointe le deuxième 3008 DKR de chez PH Sport, celui du Britannique Harry Hunt à 3’24.

Le Top 10 du jour, étant, lui, complété par la Mini  de l’ancien double vainqueur du Dakar et également ex double Champion du Monde des Rallyes WRC, l’Espagnol Carlos Sainz, huitième à 4’40, suivi du Péruvien Fuchs et du Russe Vassilyev.

 


DAKAR-2019-Le 3008-DKR-PEUGEOT des vainqueurs de la deuxième-étape-LOEB-ELENA

 

Du coup, le tandem Loeb-Elena remonte de la treizième à la cinquième place au Classement général provisoire, à une minute cinquante-six  de la Toyota de Giniel de Villiers, le nouveau leader.

Côté Français et favori, très mauvaise journée pour celui que l’on surnomme ‘Monsieur Dakar‘ suite à ses treize succès dans l’épreuve en autos et motos, car  Stéphane Peterhansel a été arrêté environ vingt bonnes minutes au 109ème km et après avoir attaqué sans relâche ensuite, le pilote Mini X Raid concède tout de même très exactement quinze minutes et neuf secondes de retard sur le vainqueur du jour, se classant à une bien modeste pour lui, dix-septième place.

Peter qui confiait :

« On a connu des petits soucis électriques, de microphone et d’essuie-glace qui ne marchaient pas. L’air conditionné non plus ne fonctionnait plus ! Du coup, on était un peu stressé et déconcentré je suis parti à la faute, je me suis planté dans une dune mais vraiment jusqu’au cou… Sans l’aide de Cyril Despres, j’y serais encore. Cyril  m’a tiré avec une corde. Voilà, de ce fait on perd pas mal de temps mais le rallye est encore long et ne fait que débuter… »

Autre mauvaise nouvelle dans le clan X Raid, l’abandon suite d’atroces douleurs au dos de l’Argentin Orlando Terranova.

 

DAKAR-2019-Le-TOYOTA de-GINIEL-De-VILLIERS.

 

Au Classement provisoire, De Villiers occupe donc ce mardi soir, le commandement avec une très, très courte marge… Vingt-huit secondes seulement d’avance sur son partenaire chez Overdrive, Ten Bricke, quarante deux secondes sur Nani Roma, cinquante sur Al Rajhi et une minute cinquante-six sur Sébastien Loeb, déjà bien remonté au cinquième rang.

L’Alsacien précède Carlos Sainz, sixième à deux minute et vingt-huit secondes, Harry Hunt septième à  deux minutes trente-huit, Al Attyah, huitième à trois minutes vingt-six, Cyril Despres neuvième à trois minutes vingt-huit et le Russe Vasilyev qui complète ce Top 10, à trois minutes quarante-trois secondes.

À retenir encore, la treizième place de Stéphane Peterhansel à treize minutes cinquante-cinq.

Coté Buggy, Mathieu Serradori le vainqueur de l’Édition 2018 de l’Africa Race, pointe au dix-neuvième rang à vingt-neuf minutes vingt-sept secondes.

 


DAKAR-2019-La-KTM-de-MATTHIAS-WALKNER-victorieux-ce-mardi-8-janvier

 

LE VAINQUEUR 2018, MATTHIAS WALKNER REMPORTE LA SECONDE ETAPE 2019

 

L’Autrichien Matthias Walkner, le vainqueur sortant a remporté, lui, au guidon de sa KTM Red Bull, ce mardi la deuxième étape du Dakar et également avec un écart minime, seulement… 22 secondes d’avance sur l’Américain Ricky Brabec.

Leader et victorieux la veille lundi de la première épreuve spéciale, Joan Barreda arrivé troisième à 1’41, conserve le commandement avec 1’31 d’avance sur Walkner et 1’33 sur Brabec !

 


DAKAR-2019-La HONDA de Joan BARREDA

 

Suivent dans l’ordre l’Husqvarna du Chilien Quintanilla à 3’17 et les KTM de Toby Price et de Sunderland respectivement classés à 4’33 et 7’18.

Le premier motard Français Adrien Van Beveren pointant au  septième rang à 10’19

 


DAKAR-2019-La-YAMAHA-d’HERVE de SOULTRAIT.

 

Top 10 complété par l’Argentin Benavides à 12’18, par le Chilien Cornejo Florimo à 17’24 et par l’Américain Short à 17’37

Second tricolore au classement provisoire, Hervé de Soultrait occupe le douzième rang à 20’24, précédé par le Portugais Concalvés

Ce mercredi, la troisième étape, San Juan de Marcona-Arequipa, sera longue de 798 km, avec une spéciale de 331 km.

 

François LEROUX

Photos : Sonja VIETTO RAMUS – RED BULL – TEAMS  

 

 

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles