‘AFRICA RACE’ 2019 : JOUR UN EN MAURITANIE, SPÉCIALE ANNULÉE POUR CAUSE DE SÉCURITÉ AÉRIENNE !

 

 

ON REVERRA LA MER MAIS PAS TOUT DE SUITE…

 

Quelques jolis souvenirs de cette journée de repos près de la mer, parce que la mer on la reverra mais très loin, à St Louis du Sénégal.

La veille de l’arrivée à Dakar seulement !

 

À DAKHLA, BRIEFING, NOUBA PUIS DODO

 

Camper au son des vagues et du vent, un dernier briefing avant d’attaquer la partie du rallye que tout le monde redoute mais que le monde attend aussi depuis un an, la Mauritanie.

 

SHINOZUKA AU BRIEFING, IL EST EN TÊTE DE LA CATÉGORIE T2

 

Puis il y a eu une sorte de nouba mais très tôt parce que le lendemain, on prend la route pour rejoindre la frontière Mauritanienne, on va donc attaquer vers cinq heures du mat, en pleine nuit, pas marrant pour les motards, l’an dernier les premiers passés à la frontière avaient attendu très longtemps que tout le monde arrive au départ de la spéciale, on se mettait à l’ombre des voitures car à midi, dans le coin, le cagnard sonne assez fort.

Bon cette année, ça semble moins compliqué à la frontière.

Et en effet, la douane mauritanienne a été passée de façon très fluide, pour tout dire on est passé comme une lettre à la Poste, les concurrents sont arrivés au départ de la spéciale avec beaucoup d’avance, Jean Louis Schlesser ‘le Boss’ avait réglé ça, il y a des mois avec les autorités mauritaniennes mais…

… Mais on ne lance pas des concurrents, en particulier des motards en spéciale, sans les hélico !

Or il semble que ce que les aviateurs appellent joliment « les voilures tournantes » n’aient pas eu l’autorisation de voler, pour une raison de météo. 

 

AFRICA RACE 2019 – Jean Louis SCHLESSER annonce l’annulation de la 1ère étape MAURITANIENNE – Photo : Alain ROSSIGNOL.

 

La raison, une absence de visibilité à Dakhla qui a cloué au sol les trois hélicoptères qui servent à diriger et à sécuriser la course.

Du coup, à 13h30, au moment du départ de la première moto, les hélicos n’étaient pas sur place, ni même René METGE pour superviser la course.

Par conséquent, la décision d’annuler la spéciale a été prise.

C’est donc en liaison libre par la route que les concurrents ont rejoint le bivouac de Chami.

La sécurité des concurrents est la première préoccupation de l’organisation, l’étape a donc été annulée mais on est comme prévu ce soir à Chami en Mauritanie, rejoint en convoi !

La Carte du Jour 

 

Rappelons qu’il y avait 559 km au total du menu du jour, et l’on voit sur la carte ci dessous que l’on est au début d’un périple énorme dans ce pays.

Jean Louis Schlesser a juste rappelé que les annulations sur l’Africa Race, c’est extrêmement rare, mais la sécurité des concurrents est naturellement la priorité des priorités.

 

 

Au menu de mardi, une très grosse étape en boucle de 481 km avec retour à Chami, les véhicules seront mis en parc fermé avec interdiction aux assistances d’intervenir.

C’est la première journée du Marathon 500 Miles, type de spéciale inventé par Thierry Sabine dans son Paris-Dakar et normalement repris dans l’épreuve qui est est la suite légitime…

Simplement ce Marathon se fait en deux boucles au lieu d’être en ligne, et les concurrents qui arriveront à une heure raisonnable pourront dormir au bivouac, c’est donc en soi une nouveauté…

Ce mardi, c’est du sable et de l’herbe à chameaux, des dunes colossales, une navigation à en perdre la raison, finalement c’est bien que l’étape annulée ait été ce lundi, c’était une mise en jambe qui à priori n’aurait pas changé grand chose, sauf incident sportif, au classement général qui reste donc inchangé depuis la dernière spéciale marocaine.

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Alain ROSSIGNOL  et Jorge CUNHA

Résultats et Classements sur :

 https://2019.africarace-live.com/fichiers/classement.php 

 

Africa Race Sport

About Author

jeanlouis