LE FUTUR DE FERRARI PASSE-T-IL PAR L’ENDURANCE À PARTIR DE 2021 ET L’ARRIVÉE DES HYPERCARS ?

 

 

Annoncé à l’issue du récent Conseil Mondial de la FIA (Fédération Internationale Automobile) lequel s’est tenu à la mi-décembre à St Petersburg en Russie, l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) a ensuite officialisé son futur règlement pour son épreuve-phare, les 24 Heures du Mans et le Championnat du Monde d’Endurance WEC, qu’elle co-organise avec cette même FIA.

Règlement qui devrait entrer en vigueur en septembre 2020 et pour une durée de cinq ans.

Du coup en Italie, on évoque et imagine le grand retour de Ferrari au Mans et pour la victoire au classement général et non plus seulement comme c’est le cas depuis plusieurs saisons, où les…  ‘Made in Maranello’  concourent exclusivement pour gagner les classements des catégories GT. Pro et Amb!

Depuis des décennies, à Maranello, tous les dirigeants qui se sont succédés à la tête de la Maison Ferrari et donc de l’Écurie de course, la prestigieuse Scuderia Ferrari, ont toujours et tous affiché un seul et  unique intérêt, celui de s’engager et de participer au Championnat du Monde des Monoplaces de la Formule 1 !

Et jusqu’à présent, les diverses rumeurs faisant état d’un possible retrait de l’univers de la F1 et d’un engagement en Endurance, semblent essentiellement avoir toujours été voués à faire pression sur les dirigeants sportifs et commerciaux qui contrôlent le monde de Grands Prix pour obtenir en retour des avantages financiers et bien évidemment également concernant les règlements, en brandissant l’épée de Damoclès de la possible menace de se retirer de la F1.

La plus grande menace remonte aux années 80, lorsque Ferrari avait envisagé de s’aligner dans le très réputé Championnat de Monoplaces américain, celui de la série IndyCar. Depuis, de temps en temps, l’idée ressortait pour obtenir gain de cause sur des demandes concernant la Formule 1 et on agitait l’idée d’un possible départ vers d’autres cieux, comme celui de l’Endurance !

 


24-HEURES-DU-MANS-2009-Le Président de FERRARI, Luca-Cordero-di-MONTEZEMOLO-donne-le-départ.

 

Alors grand patron de Ferrari, Luca Cordero di Montezemolo, avait été plus loin, d’une part en évoquant un possible programme LMP1. Mieux même d’autre part, Montezemolo, n’avait pas hésité à se rendre aux 24 heures du Mans, le samedi 13 juin 2009  et avait été invité par le Président de l’ACO de l’époque, Jean Claude Plassart, à lancer l’épreuve et à donner le départ.

Montezemolo ne s’était pas déplacé seul en Sarthe, étant accompagné de Stefano Domenicali, le Team-Principal de l’Écurie Ferrari F1, de Piero Lardi-Ferrari, le fils du créateur de la firme, Enzo Ferrari, d’Amédéo Felisa, CEO de Maranello et enfin du Français  Jean Alesi, l’un des anciens pilotes de la Scuderia !

Soit une solide délégation, jugée à l’époque comme une véritable démonstration de force, selon nos confrères Italiens !

Et le N°1 de la Maison Ferrari, avait également donné en Salle de Presse, une conférence pour les médias accourus naturellement en grand nombre et laissant entendre que chez Ferrari, on avait plus qu’un œil sur les 24 Heures !

Et de confier :

Vous voulez la meilleure preuve ? Notez que le Président de Ferrari est là au Mans sur le Circuit, devant vous à quelques heures du départ des 24 Heures !

 


MONTEZEMOLO-Conférence de Presse, avant le Départ des 24 Heures du MANS, le samedi 13 juin 2009- Photo : Thierry COULIBALY

 

Finalement, depuis ce 13 juin 2009, comme on dit, l’eau a coulé sous les ponts !

Un, Montezemolo a quitté Ferrari cinq ans plus tard, le 10 septembre 2014 ! Et, deux depuis ses successeurs à la tête de Maranello, dont le défunt Sergio Marchionne décédé le 25 juillet dernier, n’ont jamais émis la volonté d’abandonner l’univers de la F1 !

Mais les choses pourraient évoluer et changer car désormais avec les nouvelles règles des futures Hypercar prévues pour débuter en compétition en 2021, l’idée de revoir Ferrari au plus haut niveau de l’Endurance  refait surface et est de retour.

Et ce d’autant plus qu’actuellement se discute et ce décide l’avenir des règlements concernant la F1…  Car à Maranello, on n’est visiblement  pas du tout enchanté, d’un côté, par le concept présenté par Ross Brawn – ancien brillant ingénieur de Ferrari et de Michael Schumacher – et de l’autre aussi par l’idée d’introduire un plafond budgétaire !

 

Sergio MARCHIONNE et Luca CORDERO di MONTEZEMOLO- Photo: Patrick MARTINOLI

 

Avant son décès brutal de l’été dernier, Sergio Marchionne n’avait pas hésité à menacer et à parler d’un possible retrait du monde de GP, à la fin de la Saison 2020 !

Depuis son successeur Louis Camilleri est plus circonspect, lâchant de temps à autre en coulisses que la Scuderia est destinée à rester en F1 et que l’Endurance et Le Mans, avec les nouvelles et futures nouvelles Hypercars seraient officiellement réservées aux écuries privées…

D’ici 2021, il se passera bien des réunions entre les Teams inscrits en F1, bien des  conseils mondiaux de la FIA ! Et bien des parties de pokers menteurs…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI et DR

 

24 Heures du Mans Endurance Sport

About Author

gilles